L'Expresso du 30 août 2018 

Le fait du jour

"En matière de justice sociale on ne peut pas faire plus important que les dédoublements". Présentant les mesures de rentrée, JM Blanquer a fait du social le fil conducteur de son intervention cet argument passant dorénavant avant celui du "pragmatisme". Moins surprenant, parce qu'il avait agi de même entre 2010 et 2012, le ministre a vivement défendu la multiplication des évaluations  les présentant comme des modèles scientifiques enviés du monde entier et déclarant vouloir en finir avec "le venin de l'angoisse des évaluations". L'année scolaire verra aussi de nouveaux programmes en maternelle avec des repères annuels et tout un enseignement de la langue. Là aussi ça rappelle la période d'avant 2012...

 

(...)

30/08/2018 à 08:23  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

"La période de la semaine de 4 jours et demi d'école par semaine a été celle de la plus forte baisse de niveau en France". Dans sa conférence de presse de rentrée, JM Blanquer a fait le lien entre la semaine de 4.5 jours et les résultats de PIRLS, une enquête internationale évaluant les compétences en lecture. La réforme des rythmes scolaires a-t-elle vraiment fait baisser le niveau des élèves français ?

 

(...)

30/08/2018 à 08:23  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

"Cette année qui débute est marquée par l'inquiétude et la lassitude. Les enseignants n'en peuvent plus  des demandes successives de refaire et de faire et de déconsidérer ce qui a été fait avant". Stéphane Crochet, secrétaire général du Se Unsa a fait le point sur cette rentrée le 29 août. Quelques informations nouvelles. Surtout le second syndicat de l'éducation nationale s'interroge sur les finalités du gouvernement et de JM Blanquer. Il est aussi très critique sur la méthode. Pire il évoque la personnalité de JM Blanquer et son "mirage de la toute puissance". Deux  sujets dominent la rentrée : la mise en place d'évaluations qui semblent changer la nature du système  éducatif et l'ignorance dans laquelle le terrain est maintenu face aux changements.

 

(...)

30/08/2018 à 08:23  |  (0 commentaire)
La classe

Comment les enseignants du premier degré préparent la rentrée ? Qui sont-ils ? Que prévoient les nouveaux programmes ? Que sait on des nouvelles évaluations ? Quelles évolutions dans le métier enseignant à cette rentrée ? Le Café pédagogique pose des pistes et propose ses analyses. Retrouvez aussi dans ce dossier de nombreuses ressources pour préparer la rentrée à l'école élémentaire et en maternelle.

 

(...)

30/08/2018 à 08:23  |  (0 commentaire)
Le système

C'est assez rare pour être souligné. Selon l'Insee, en 2016 le salaire des enseignants a augmenté quatre fois plus vite que celui des autres fonctionnaires. Une situation rarissime et qui s'explique par les mesures prises par la ministre de l'époque par exemple au bénéfice des professeurs des écoles et du dégel du point Fonction publique. Une situation qui pourrait faire rêver au moment où le salaire des enseignants est soumis au gel avec une inflation de 2.6% en juillet sur un an...

 

(...)

30/08/2018 à 08:23  |  (0 commentaire)

"Comment accepter la suffisance et le mépris de ceux qui , face aux difficultés éducatives d'aujourd'hui, tout en n'ayant que le mot "confiance" à la bouche, ne proposent comme grille de lecture que la désignation de boucs émissaires - le pédagogisme et l'égalitarisme - et le recours à des remèdes miracles - les neurosciences et le numérique." Philippe Meirieu lance  "La Riposte", un nouvel ouvrage qui sort aujourd'hui. Face aux bonnes vieilles méthodes qui trient les élèves, aux écoles alternatives qui exploitent les parents et aux usages abusifs des neurosciences il appelle à "en finir avec les miroirs aux alouettes" et à relever les vrais défis éducatifs. La pédagogie est de retour. Le Café pédagogique vous offre cet ouvrage pour toute adhésion à notre association de soutien.

 

Lisez l'article...

 

30/08/2018 à 08:23  |  (0 commentaire)

Aidez nous à continuer l'aventure du Café pédagogique avec vous ! Adhérez à notre association de soutien et recevez en cadeau l'ouvrage "La Riposte" de Philippe Meirieu.

Adhérez d'un clic

 

 

30/08/2018 à 08:23  |  (0 commentaire)
Le système

En visite à Mayotte le 28 août, JM Blanquer a annoncé un effort "inédit" de 500 millions en faveur de l'ile. Ces 500 millions sont étalés sur 5 ans (100 millions par an) pour remettre à niveau un système éducatif très défavorisé par rapport à la métropole. Cet effort avait en fait déjà été annoncé en avril 2018 suite à un mouvement de grève dans l'ile, rappelle Ouest France. 350 postes ont été ouverts à Mayotte à la rentrée.

 

Ouest France

 

30/08/2018 à 08:23  |  (0 commentaire)
Le système

Le rapport des sénateurs Vincent Delahaye (centriste) et Rémi Féraud (socialiste) sur les établissements français à l'étranger a été publié le 29 août. Le « réseau » de l’enseignement français à l’étranger c'est 492 établissements, scolarisant près de 350 000 élèves dans 137 pays, confiés à l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE). Le rapport souligne des difficultés financières structurelles mais aggravées par l'annulation à hauteur de 33 millions d’euros de la subvention de l'Etat en juillet 2017. Elle a entraîné des suppressions de postes d’enseignants pour les trois prochaines années, dont 180 enseignants dès la rentrée 2018. Dans leurs préconisations, les sénateurs invitent à geler la part du financement des familles à hauteur de 60% pour mettre en responsabilité l'Etat et le réseau. Il demande aussi la sanctuarisation de la subvention de l'Etat. Il préconise de poursuivre le mouvement de réduction des personnels détachés au profit des recrutés locaux. Le salut pourrait venir d'une mutualisation des fonds de roulement des établissements. Mais ça va être difficile...

 

Le rapport

 

30/08/2018 à 08:23  |  (0 commentaire)
Le système

"Le gouvernement justifie ses choix budgétaires par la priorité qu’il entend donner à l’activité. Mais en pointant financièrement les « inactifs » (retraités, chômeurs, allocataires…) au risque d’en faire des boucs émissaires d’un développement économique dont ils ne sont pas responsables, il glisse dangereusement. Il commet ainsi une erreur politique autant qu’économique", note l'Unsa après l'annonce des orientations budgétaires par le premier ministre. "A travers ces sujets budgétaires se pose à nouveau la question du projet de société, du modèle économique, social et environnemental que le gouvernement entend porter". La Fsu et la Cfdt ont aussi réagi négativement à ces annonces budgétaires.

 

Unsa

 

30/08/2018 à 08:23  |  (0 commentaire)
La classe

Voilà une question qui pèse sur la rentrée des enseignants et sur la vie de la classe. Marie Eve Lacroix et Pierre Potvin (Université du Québec à Trois Rivières), reviennent sur cette question et font un état des lieux des types de comportement nuisibles qui entrainent des réponses différentes. "Des élèves en nombre croissant éprouvent des difficultés à s’insérer harmonieusement dans la vie de l’école", notent ils. "Ces difficultés se manifestent notamment par des comportements qui peuvent nuire à leurs pairs aussi bien qu’à eux-mêmes. Ce texte présente sommairement les connaissances actuelles sur les problèmes de comportement et les troubles de comportement, deux réalités qu’il n’est pas aisé de distinguer. Après avoir montré ce qui les différencie fondamentalement, ce texte aborde tour à tour les différents types de problèmes et de troubles de comportement".

 

Sur le site du RIRE

 

 

30/08/2018 à 08:23  |  (1 commentaire)
L'élève

Au 29 août, 502 899 jeunes ont accepté une offre de Parcoursup soit 62% des inscrits. Ce taux extrêmement faible est sans précédent pour une période aussi proche de la rentrée. Pire , 170 250 jeunes ont quitté la plateforme, soit 21% des inscrits. On mesure l'effets extrêmement négatif de la procédure sur une part considérable de jeunes qui décident d en epas faire d'études supérieures ou sont obligés de se tourner vers le privé. Le reste, soit 138 899 jeunes soit n'a aucune proposition soit n'a pas eu de proposition acceptable. C'est toute une partie d'une génération, et plutôt semble t-il les jeunes de milieu populaire, dont l'avenir a changé cette année.

 

Sur Parcoursup

 

30/08/2018 à 08:23  |  (0 commentaire)
L'élève

" Alors que la présentation d’un acte de naissance suffit à inscrire les enfants à l’école, à Paris, ces jeunes en possession de leur acte -mais en recours- sont privés de scolarité". RESF souligne le sort des mineurs non accompagnés sur Paris. "Depuis plusieurs années, des mineurs non accompagnés sont livrés aux dangers de l’errance dans la rue", note RESF. "Alors que leur prise en charge devrait être assurée de manière inconditionnelle par les départements, ils sont victimes d’une variable d’ajustement brutale : les dispositifs d’évaluation des mineurs isolés. À Paris, ce dispositif géré par la Croix-Rouge (le DEMIE) conduit à un refus de prise en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) pour près de 75 % des jeunes. Ils sont alors renvoyés vers une longue procédure juridique comprise entre 3 et 18 mois. Pendant cette période ils sont privés de tous droits fondamentaux.. Pourtant, près de 80% d’entre eux seront reconnus comme mineurs et pris en charge par l’ASE au terme de leur procédure". Une classe en extérieure sera organisée à Paris le 7 septembre.

 

Sur RESF

Qui défend la République à Hector Guimard ?

 

30/08/2018 à 08:23  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Cette note de service précise les modalités de mise en œuvre des programmes franco-allemands de mobilité collective et individuelle à destination des élèves et des apprentis, gérés par l'Ofaj, et ProTandem. Il s'agit des programmes Sauzay et Voltaure de l'Ofaj mais aussi des programmes de mobilité des formations professionnelles (Pro Tandem) et des rencontres des formations générales et technologiques (IN Projekte par exemple).

 

Au BO

 

30/08/2018 à 08:23  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Proposée par Viridiana Bouchardon, professeur d'anglais au collège Le Grand Champ à Pont de Cheruy (38), cette séquence de 4ème "s'inspire de la tradition des lycées américains consistant en une semaine d'intégration au cours de laquelle les élèves prennent part à des activités communes autour de thématiques diverses visant à créer cohésion et bien être au sein de la communauté scolaire". 

 

Sur le site académique

 

30/08/2018 à 08:23  |  (0 commentaire)
Les disciplines

En première L, Alizée Horard propose une séquence sur l'Inde "traditions et modernité". " Les supports retenus donnent à réfléchir sur de nombreux sujets (la place de la femme, le système des castes, la fuite des cerveaux, la quête identitaire) à travers des prismes très divers (cinéma, littérature, actualité). En fin de parcours, les élèves doivent mobiliser connaissances et compétences en un travail de synthèse répondant à la problématique de départ."

 

Sur le site

 

30/08/2018 à 08:23  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le jeudi 30 août 2018.

Partenaires

Nos annonces