Denis Sestier : Apprendre à débattre avec Twitter  

Twitter peut-il aider à apprendre à argumenter ? Alors que le débat argumenté est l'outil pédagogique le plus adapté à l'éducation morale et civique, Denis Sestier, professeur d'histoire-géographie au lycée Malherbe de Caen,  utilise le réseau social pour faire débattre ses élèves. Pour lui l'utilisation de Twitter invite à l'argumentation. Son Twitt'débat peut s'adapter aux autres disciplines.

 

"Ca fonctionne bien même avec des élèves faibles". Testé en seconde le Twitt'débat s'est installé dans ses cours d'EMC en complément du débat oral classique.

 

Qu'est ce que le twitt'débat ?

 

C'est un débat en temps limité qui utilise Twitter. Ce n'est as une activité qui peut   s'improviser. Car le Twitt'débat utilise des comptes créés pour l'occasion (un par groupe d'élèves) qui sont protégés et donc invisibles de l'extérieur. Les comptes sont abonnés entre eux et ne sont abonnés à aucune autre compte. Chaque compte est tenu par un groupe d'élèves. Comme pour une activité classique de débat ils disposent de documents préparatoires et d’un sujet de débat. Après un temps de préparation chaque groupe reçoit une tablette associée à l’un des comptes Twitter.

 

Les élèves doivent produire le maximum de tweets sur un temps limité (une trentaine de minutes). On compte les points et on désigne un vainqueur. On valorise les réponses aux arguments des autres groupes dans le calcul des points. La dimension ludique est un élément important de motivation.

 

En EMC la difficulté c'est d'amener les élèves à comprendre ce qu'est un argument et à avoir un vrai débat argumenté. Twitter aide vraiment ?

 

Souvent quand on prépare un débat en classe les arguments manquent de précision. Je parie sur le fait qu'en limitant le nombre de caractères (limite fixée par Twitter) j'oblige l'élève à être plus clair dans son argumentation. Le fait qu'il ne soit pas en communication directe joue aussi en ce sens. Ce que j'ai vu me laisse penser que le pari est gagné.

 

Il y a d'autres avantages ?

 

Le débat écrit via les outils numériques permet aux élèves peu à l’aise à l’oral se surmonter leur difficulté et surtout de bien maîtriser les arguments liés au sujet traité. Les élèves apprécient cette activité qui mêle réseaux sociaux, outils numériques et débat, pour peu bien sûr que le sujet choisi permette une vraie discussion et que les documents préparatoires soient à riches.

 

Les élèves préparent d’autant plus activement le débat qu'ils savent que leurs réponses aux arguments des autres groupes seront davantage valorisées les conduit à essayer d’imaginer les arguments qui pourraient leur être opposés.

 

Quels avantages par rapport à un débat oral en direct ?

 

Le passage par l'écrit oblige à mieux formuler ses arguments notamment à travailler la précision du vocabulaire. Elle participe aussi à l'initiation aux réseaux sociaux et à la prise de conscience qu'on peut les utiliser pour autre chose que les loisirs. On travaille en fait aussi la faculté de s'adresser à autrui sur les réseaux sociaux. Et ce n'est pas inutile.

 

Enfin il est facile de reprendre les échanges en classe entière pour évaluer ensemble la pertinence des arguments ou approfondir. On peut même en tirer un exercice...

 

Propos recueillis par François Jarraud

 

Le Twitt'débat

Le numérique du quotidien

 

 

 

Par fjarraud , le vendredi 14 septembre 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces