L'Expresso du 26 septembre 2018 

Le fait du jour

A quelques semaines d'élections professionnelles qui devraient les opposer, les trois grandes fédérations syndicales de l'enseignement, la FSU, l'Unsa et le Sgen Cfdt, appellent ensemble à la grève le 12 novembre. Ils entendent protester contre les suppressions de postes inscrites au budget 2019.

 

(...)

26/09/2018 à 07:22  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

" Avec Parcoursup, nous avons fait faire un premier pas, mais un pas de géant pour la démocratisation de notre enseignement supérieur ". Comme tous les membres du gouvernement, Frédrique Vidal a donné une orientation très sociale à son discours de rentrée le 25 septembre, largement consacré à Parcoursup, un peu tempéré par un discours assez malthusien sur les aspirations des étudiants des filières courtes. La nouvelle plateforme a-t-elle fait mieux qu'APB ? Il y a quelques progrès dans les accès en STS et IUT et c'est important, mais on reste loin des besoins. Mais globalement la croissance du nombre d'étudiants n'a pas suivi celle du nombre de bacheliers. Et il reste des zones d'ombre que la ministre refuse d'éclairer tout comme elle refuse la publication des algorithmes locaux. La ministre a annoncé de nouvelles mesures. Parmi elles le retour de formations en un an qui augurent mal du devenir des bacs pros. A noter aussi, une décision qui concerne les PLP : la généralisation de l'expérimentation donnant au conseil de classe de bac pro le droit de donner un avis positif pour entrer en STS.

 

(...)

26/09/2018 à 07:22  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

Depuis quelques jours, les enseignants font part de leur colère contre les évaluations CP-CE1. Alors que certains avaient décidé de ne pas les faire passer, une majorité d’enseignants ont évalué leurs élèves malgré leurs doutes initiaux. « Je ne regrette pas vraiment dans le sens où je préfère analyser en connaissance de cause que présumer et préjuger » nous explique Johanna. Béatrice, quant à elle, se sent méprisée. « Le plus agaçant est le mépris affiché de certains concepteurs de ces évaluations ! J'ai suivi le guide de l'enseignant, les consignes écrites et les vidéos. Pourtant, ces évaluations ont été vécues comme un échec par mes élèves. Les réactions des enseignants sont nombreuses : pourquoi ne pas nous entendre ? ». Laurent estime, quant à lui, « que la confiance n’est pas de mise avec la mise en difficulté des élèves et la négation du rôle des enseignants ». Fabrice va plus loin, « C’est simple, ces évaluations doivent être boycottées ou adaptées. Les enseignants doivent pouvoir sélectionner les exercices qu'ils jugent utiles. Ils doivent pouvoir modifier la consigne et le temps de passation pour adapter ces exercices au groupe classe qu'ils ont en face d'eux, sinon les résultats de ces évaluations ne sont pas exploitables ».


(...)
26/09/2018 à 07:22  |  (2 commentaires)
La classe

Aujourd’hui se déroule la journée nationale du sport scolaire. Partout en France, les élèves, les collègues, les équipes d'EPS vont proposer une multitude d’activités afin de promouvoir le sport scolaire, un sport pour tous qui touche de l’école au lycée près de 2 millions de licencié(e)s. Toutefois, les évolutions du sport scolaire selon Guillaume Dietsch, professeur agrégé d’EPS, enseignant à l’université Paris Est Créteil, ayant enseigné en Seine Saint Denis (93) pendant plusieurs années et investi au sein de l’UNSS notamment dans le cadre de la formation Futsal, interpellent les changements actuels et les obligations venant de l’Union Nationale du Sport Scolaire (l’organisme encadrant de fait le sport scolaire).

 

(...)

26/09/2018 à 07:21  |  (0 commentaire)
L'élève

Après « L’Exercice de l’Etat » [2010], plongée saisissante au cœur du pouvoir politique dans la France d’aujourd’hui, Pierre Schoeller creuse encore le sillon en abordant la Révolution française comme un retour aux origines de notre démocratie. Mûri pendant de longues années, soutenu par un producteur fervent (Denis Freyd) et doté d’un budget conséquent, appuyé sur les conseils éclairés d’historiens et la consultation de nombreuses archives, le scénario se concentre sur les premières années de l’événement, de la prise de la Bastille à l’exécution de Louis XVI. Tout en évoquant les moments clés, le récit historique, entre fresque épique et focalisation intimiste, nous entraîne dans le torrent tumultueux d’une époque unique. Et il accompagne, à hauteur d’hommes et de femmes qui inventent leur propre existence, l’avènement fiévreux du peuple en tant que sujet. Et le cinéaste revendique la dimension moderne d’une fiction chorale, soucieuse de la pluralité des points de vue, traversée par la puissance de la parole politique et son incarnation. En s’affranchissant des querelles d’interprétation, le film, dans un foisonnement à la prolifération désordonnée, suggère l’expérience humaine du temps révolutionnaire. Dans l’ambivalence du dépérissement des liens féodaux jusqu’à la naissance du contrat social, entre débordements insurrectionnels et aventures risquées de la liberté. Ainsi, à travers la folle ambition d’une exploration originale des fondements de notre démocratie, le cinéaste interroge-t-il aussi les citoyens que nous sommes sur les conditions de son exercice ici et maintenant. 

 

(...)
26/09/2018 à 07:21  |  (0 commentaire)
Le système

" Est-il normal que les évaluations nationales de Cp et Ce1 soient hébergées à l'étranger sur un serveur d'une entreprise du GAFAM célèbre par sa capacité à exploiter les données ?" demandait le Café pédagogique le 24 septembre après la découverte que ces données sont hébergées chez Amazon. Le ministère nous répond que " les évaluations nationales offrent  toutes les garanties de protection des données personnelles des élèves". Nous avons aussi interrogé le ministère sur la qualité scientifique d'évaluations qui sont passées dans des conditions très différentes d'une école à l'autre.

 

(...)

26/09/2018 à 07:21  |  (1 commentaire)
Le système

"Le SNPI-FSU ne peut soutenir les ambiguïtés d’une politique qui, s’affichant comme centrée sur les élèves, annonce en même temps les perspectives d’une évaluation des enseignants et des écoles par les résultats", affirme un communiqué du Snpi Fsu, second syndicat d'inspecteurs du primaire, le 25 septembre. "Nous sommes convaincus que les progrès de la qualité du système éducatif s’inscrivent dans la coopération des équipes et la recherche de la mixité sociale et non dans une mise en concurrence destinée à différencier les rémunérations et à classer les écoles". Le syndicat s'oppose aux pressions exercées sur les enseignants. "Les pressions exercées sur les inspectrices et les inspecteurs ne se préoccupent que du contrôle de la passation. Alors qu’il conviendrait d’inciter les inspecteurs à engager des accompagnements pédagogiques et didactiques sur les enjeux de l’évaluation dans l’apprentissage de la lecture, l’institution ne semble vouloir les utiliser que pour sommer les équipes enseignantes à mettre en oeuvre les injonctions ministérielles. Une telle stratégie, centrée sur la conformité aux injonctions au prix du sens de l’action professionnelle, n’est pas concevable, ni au vu des missions que nous confie la circulaire de 2015, ni dans la perspective de centrer l’action publique d’éducation sur la démocratisation de la réussite scolaire".

 

26/09/2018 à 07:21  |  (0 commentaire)
Le système

"Dans la plupart des cas il s'agit de mettre la référence à la loi dans le règlement.. On utilise la dérogation permise par la loi pour autoriser les portables dans espaces découverts (en clair : la cour de récréation) à des moments précis (pendant les récréations). Le portable n'est interdit qu'en cours". Les explications de Philippe Vincent, secrétaire général du Snpden Unsa, premier syndicat de personnels de direction, confirmant que la loi sur le portable ne change rien, n'ont pas plu au ministre de l'éducation nationale. Le ministère fait savoir, dans Le Parisien, que des instructions vont être envoyées pour interdire le portable. "Être syndiqué, c'est aussi, ensemble, avoir le pouvoir de résister à la pression", commente le Snpden. La position du Snpden, qui juge la loi inutile depuis le début, c'est l'application de la loi, qui n'interdit pas le portable mais en encadre l'usage.

 

Dans Le Parisien

Les chefs d'établissement dévoilent le bluff des mesures Blanquer

 

 

26/09/2018 à 07:21  |  (0 commentaire)
Le système

Un arrêté publié au JO le 26 septembre, journée nationale du sport, nomme Nathalie Costantini directrice de l'UNSS. Ancienne IPR d'EPS, N Costantini était vice-rectrice de Mayotte.

 

Au JO

 

26/09/2018 à 07:21  |  (0 commentaire)
Le système

"Malgré ses alertes et la forte mobilisation de la profession sur les conséquences du transfert des DRONISEP, de leurs personnels aux régions et  de la possible mise à disposition des PsyEN et des DCIO, malgré l’avis opposé du CSE, des organisations syndicales et des personnels la loi a été adoptée le 1er août et promulguée le 5 septembre". L'intersyndicale des CIO et de l'Onisep (SNES-FSU, SE-UNSA, Sud Éducation, FNEC -FO,  SNPTES, CGT Educ’action, SGEN-CFDT) " continue à condamner  la décision de transférer les DRONISEP aux régions  et à en exiger l’abandon. Elle demande instamment au Ministère de l’Éducation nationale  d’ouvrir des négociations   sur les conséquences de l’article 18 et en particulier sur le maintien  des personnels des DRONISEP dans l’Éducation nationale. Elle réaffirme  ses exigences du maintien de tout le réseau des CIO dans l’Éducation nationale, des missions et du statut des PsyEN". Elle appelle les personnels des CIO et Dronisep "à organiser dés le 29 septembre  des réunions publiques et des interpellations des pouvoirs publics  contre le démantèlement et la privatisation rampante du service public d’information et de l’orientation de l’Éducation nationale".

 

Dialogue de sourds

 

26/09/2018 à 07:21  |  (0 commentaire)
Le système

Troisième journée de blocus au lycée de Céret (66) le 25 septembre. Selon France 3 les lycéens se plaignent d'emplois du temps mal conçus. "Tout devrait rentrer dans l'ordre prochainement" promet le proviseur...

 

Sur France 3

 

26/09/2018 à 07:21  |  (0 commentaire)
La classe

"Pourquoi faut-il apprendre une ou plusieurs langues vivantes étrangères ? Existe-t-il en France des difficultés spécifiques à l’apprentissage d’une langue étrangère ? Apprend-on une langue vivante étrangère comme on apprend d’autres disciplines ? Certaines pratiques pédagogiques sont-elles plus efficaces que d’autres ?" Le Cnesco et l’Ifé/ENS de Lyon organisent en mars 2019 leur 6e conférence de consensus sur l’apprentissage et l’enseignement des langues vivantes étrangères. Il vous invite à rejoindre le jury de cette conférence de consensus internationale.

 

(...)

26/09/2018 à 07:21  |  (0 commentaire)
La classe

"Vingt ans après la  mise en place des Ateliers de Philosophie AGSAS, ce colloque est l’occasion de revisiter les fondements théoriques et éthiques de ce dispositif, de voir comment les pratiques au sein de l’AGSAS l’ont amené à évoluer (invariants, variables et prolongements), comment il s’inscrit dans  une tradition philosophique et dialogue avec les autres courants de la philosophie pour enfants. Le colloque permettra aussi de voir comment différentes institutions dans la cité s'en sont emparées pour développer le "vivre et penser ensemble", tout en permettant à chacun d'être soi". L'Agsas organise les 6 et 7 octobre à Paris ses ateleirs "penser ensemble, dès l'enfance, la condition humaine". Parmi les intervenants, M Tozzi, E Chirouter, N Frieden, R Bénévent etc.

 

Le programme

 

 

26/09/2018 à 07:21  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Les élèves se sont approprié le conseil à une vitesse folle. Nous sommes seulement à trois semaines de la rentrée ! Ils ont des petits papiers à mettre quand ils veulent dans trois pochettes différentes : Je critique/ J’ai un problème, Je félicite, je propose. Ce vendredi nous avons une proposition. S. propose d’avoir un lapin dans la classe. Je demande la parole, un lapin, c’est un peu gros, on ne peut pas le lâcher dans notre cour toute bitumée, il va être malheureux. Un autre enfant demande la parole : on pourrait prendre un hamster. Un autre évoque de prendre un poisson… Le débat est lancé, ils argumentent, on finit par voter, ce sera un hamster s’il n’y a pas d’allergie dans la classe. Nous écrirons une lettre aux parents pour le savoir. Sinon, ce sera un poisson...

 

(...)

26/09/2018 à 07:21  |  (0 commentaire)
Les disciplines

"Il est plus facile de dire ce qu'elle n'est pas que ce qu'elle est". Pourtant dans Dialogue (n°169), Viviane Bouysse dessine les contours de l'école maternelle. "Ce qui intéresse les parents est le fait qu'elle s'intéresse aux apprentissages, qu'elle a cette mission explicite de faire apprendre... Tous les dispositifs d'accueil collectif ont des projets éducatifs... mais ce sont des apprentissages informels...  L'école va faire travailler les jeunes intelligences pour produire des représentations symboliques à partir des expériences vécues, concevoir de premiers raisonnements, élaborer des pensées". Ce numéro de Dialogue parait après les Assises et des propos du ministre qui pourraient remettre en question la scolarisation avant 3 ans et avant une réforme annoncée de ses programmes. Il donne la parole à de nombreux experts (C Passerieux, E Bautier...) et à des praticiens (C Pontais, P Boyer, C Ledrapier,  J Perbet). Un numéro particulièrement riche que nous vous recommandons.

 

La maternelle enjeux d'hier et de d emain, Dialogue n°169

 

Le sommaire

 

26/09/2018 à 07:21  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Sur son blog, Françoise Diuzet (Icem 44) analyse les évaluations nationales de CP. " Cet article vous présente  une analyse des évaluations institutionnelles qui devraient être passées à l’entrée en CP cette année. Je situe l’évaluation de façon générale et j’analyse ensuite chacun des exercices proposés dans les deux livrets. Je situe les références prises en compte et j’aborde leur pertinence en fonction du développement de la pensée des enfants. Je termine par la proposition d’une autre forme d’évaluation". A découvrir...

 

Sur son site

En 2017

 

 

26/09/2018 à 07:21  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le mercredi 26 septembre 2018.

Partenaires

Nos annonces