Maths : Difficile mise en place du rapport Villani 

Selon le dernier Bulletin da la CFEM, la traduction sur le terrain du rapport Villani Torossian est difficile faute de moyens.  C'ets le cas notamment des laboratoires de maths. "Il s’agit d’une part d’expliquer l’esprit des mesures, et d’encourager les personnels dans leurs actions, mais surtout de convaincre les responsables académiques de l’intérêt d’une nouvelle idée de la formation continue : celle de la formation avec les pairs, dans une relation « de confiance », sur du temps suffisamment long pour avoir de réels effets, et avec des relations  institutionnalisées avec des référents (des chercheurs pour le secondaire)... Mais tout cela sans moyens supplémentaires conséquents, même si quelques crédits devraient être débloqués par le MESR pour la participation des chercheurs et peut-être pour la mise en place de la formation des référents de circonscription. Pour 1500 équivalents plein temps nécessaires à terme pour les référents de circonscription, quelques 500 personnes ont été nommées sur des temps partiels, avec des profils très différents, qu’il va falloir former pendant 24 journées sur deux ans", écrit le Bulletin.

 

Le Bulletin

 

 

Par fjarraud , le mercredi 21 novembre 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces