L'Education nationale confie la pédagogie à un colonel  

Ingénieure en chef de l'armement avec grade de colonel, Rachel-Marie Pradeilles-Duval est nommée cheffe du service de l'instruction publique et de l'action pédagogique à la Dgesco, un poste occupé jusque là par Yves Cristofari. La nomination d'une militaire à un poste aussi stratégique à l'Education nationale est une première.

 

Le chef du service de l'action pédagogique porte à la Dgesco les réformes ministérielles. Numéro 2 de la Dgesco, il pilote les examens, dirige les écoles et établissements du socle commun et des lycées. Il dirige aussi la formation des enseignants.

 

C'est donc un poste hautement stratégique pour le ministre puisque concrètement c'est lui qui fait appliquer les réformes pédagogiques sur le terrain. JM Blanquer l'avait confié à un de ses fidèles , Yves Cristofari, un IPR conseiller de G de Robien, fait inspecteur général sous Darcos.

 

Evidemment ce qui frappe c'est le profil singulier de Rachel-Marie Pradeilles-Duval pour un poste de cette nature qui a toujours été occupé par une personne venue de l'Education nationale.

 

Car le parcours de RM Pradeilles-Duval a peu à voir avec la maison éducation. Auteure d'une thèse sur " les micromécanismes et comportement macroscopique d'un élastomère fortement chargé" elle a longtemps travaillé dans la mécanique. "Pendant plusieurs années, j’ai travaillé sur les problèmes de compréhension de l’endommagement", explique-t-elle dans la revue de l'Ecole polytechnique. Son terrain d'action c'est alors la mécanique, plus précisément l'automobile et l'usure des boites de vitesse et des  pneus.

 

Sa découverte de l'enseignement se fait d'abord dans les écoles militaires puis à partir de 2012 au ministère de l'enseignement supérieur. En 2014 elle y est chargée de la stratégie des formations et de la vie étudiante. Jusqu'à ce qu'un arrêté publié au Journal officiel du 23 novembre la nomme cheffe de service de l'instruction publique et de l'action pédagogique.

 

On peut s'interroger sur le choix de JM Blanquer. Souhaite-il donner une coloration militaire à son action pédagogique ? Veut-il renforcer le lien lycée - supérieur au moment de la mise en place de la réforme du lycée ? Dans tous les cas, Rachel Marie Pradeilles Duval sera attendue sur ses décisions pédagogiques.

 

F Jarraud

 

L'arrêté

Article de La jaune et la rouge

 

 

 

Par fjarraud , le vendredi 23 novembre 2018.

Commentaires

  • SMERC, le 25/11/2018 à 10:35
    Le mépris, je ne sais pas, le retour du conservatisme sans doute.
  • veronica4, le 23/11/2018 à 13:28
    Le mépris du gouvernement. De plus en fort.
  • Bernard Girard, le 23/11/2018 à 10:34
    Cette nomination n'est pas une surprise :

    1/ elle s'inscrit dans la logique des protocoles armée-école et de l'éducation à la défense qui gangrène toute la scolarité des élèves depuis 1982 : 

    https://blogs.mediapart.fr/b-girard/blog/101016/education-nationale-defense-nationale-les-liaisons-dangereuses

    2/ dans la logique également du SNU, un service militarisé obligatoire mis en oeuvre par Blanquer. 

    https://blogs.mediapart.fr/b-girard/blog/261018/obligatoire-militarise-et-punitif-le-snu-est-d-abord-une-servitude-militaire

    Bref, une militarisation accélérée du système éducatif dont on a encore vu l'illustration ces dernières semaines avec, entre autres, la nomination d'un colonel de gendarmerie comme proviseur adjoint d'un lycée ou l'ahurissant stage de formation paramilitaire des proviseurs de l'académie de Versailles.
  • Viviane Micaud, le 23/11/2018 à 08:46
    Je pense que c'est un excellent choix. En effet, la "technostructure de l'éducation national", dont Blanquer fait partie, a des habitudes de gouvernance désastreuse. Du type, je dis à un professeur stagiaire "si tu as du vacarme dans ta classe, c'est que tu ne sais pas être intéressant et bienveillant". Ce qui est bien sûr inadéquat avec deux ou trois perturbateurs-manipulateurs. Le stagiaire se retrouve sans aide dans une classe bordélisée. Le hastag #pasdevagues est assez révélateur.
    Les gradés de l'armée sont de grands professionnels. L'armée recueille des jeunes de toutes origines. Cette dame a donc une expérience intéressante, si elle est capable d'écouter et de prendre en compte l'avis des grands professionnels qui sont encore nombreux dans l'éducation nationale.
    La question est la prise en compte de la maturité. Le lycée (après 15 ans) pourrait, à mon avis, avoir des types d'enseignement proche des écoles à l'intérieur de l'armée. Cependant, l'école primaire et le collège sont des écoles inclusives. Donc théoriquement, une école qui fait avancer tout le monde dans des classes hétérogènes, mais qui a des moyens supplémentaires pour permettre de rattraper les lacunes sur les fondamentaux aux élèves les plus faibles scolairement. La logique est différente qu'un enseignement qui s'adresse à des adultes.
    • alexetclaire, le 25/11/2018 à 11:20
      Bonjour,
      à la lecture de cet article, je crois comprendre que cette colonelle n'a de militaire que son uniforme. Polytechnicienne, elle a le grade d'ingénieur en chef (ce qui est remarquable pour une femme de son age et comme quoi les militaires promeuvent également à des postes de responsabilités des femmes). Elle n'a donc pas du voir souvent une arme, hormis celles qu'elle a du acquérir pour que les militaires, eux, les utilisent.
      Si elle a été choisi par M. Blanquer, c'est donc surement pour autre chose que ses aptitudes au combat ... mais lesquelles ? L'article ne le dit pas.


      De : fjarraud
      Publié : vendredi 23 novembre 2018 08:03
      Objet : L'Education nationale confie la pédagogie à un colonel 
    • Bernard Girard, le 23/11/2018 à 10:36
      "Les gradés de l'armée sont de grands professionnels..." Professionnels dans quels domaines ? Sauf erreur, la fonction de l'armée est de faire la guerre, c'est-à-dire d'apprendre à tuer ou à se faire tuer. Pas spécialement éducatif...
      • Viviane Micaud, le 23/11/2018 à 11:03
        Il y a de nombreux métiers dans l'armée y compris la formation des engagés.  
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces