L'Expresso du 16 janvier 2019 

Le fait du jour

La deuxième vague d’évaluation CP est prévue pour le 21 janvier. Tous les syndicats d’enseignants du premier degré appellent « à l’abandon du protocole d’évaluations », comme l’expliquait le café pédagogique dans son expresso du 15 janvier. Mais les enseignants, sur le terrain, qu’en pensent-ils ? Nous leur avions donné la parole lors de la passation des évaluations de septembre. Certains refusant tout bonnement de les faire passer à leurs élèves, d’autres l’ayant fait. Naouel Douma enseignante en CP à l’école Anatole France de Saint-Denis Pleyel (93), que nous avions déjà interviewé sur l’apprentissage de la lecture, et Nabil ben Yedder directeur de l’école Guillaume Apollinaire à Stains (93) ainsi que ses collègues expriment leurs réticences.

 

(...)

16/01/2019 à 07:31  |  (0 commentaire)
La classe

Apprendre à apprendre quoi ? Mais les bases mêmes des apprentissages, les routines qui nous permettent de parler, écrire et lire. Ce gros volume (Apprendre à apprendre, PUF) réunit en un seul ouvrage quatre livres qui font le point sur ces savoirs fondamentaux. Michel Fayol fait le point de la recherche sur l'apprentissage de la lecture et l'écriture et du nombre. Michelle Kail (CNRS) sur celui du langage et d'une langue étrangère. Ils proposent des repères pour mieux accompagner en classe les élèves. Ils nous aident à comprendre pourquoi ces apprentissages qui semblent si "naturels" aux bons élèves qu'ont été les enseignants sont en réalité difficiles et soumis aux aléas de l'existence.

 

(...)

16/01/2019 à 07:31  |  (0 commentaire)
L'élève

En quoi la révolution numérique transforme-t-elle les relations humaines et l’amour en particulier ? De quelle manière influe-t-elle sur le rapport singulier que chacun entretient aujourd’hui avec sa propre intimité ? En bon sismographe des mœurs de notre temps, Olivier Assayas explore avec un regard affuté la condition de l’homme contemporain dans ses dimensions sociales et affectives, depuis « Désordre » en 1986, (l’expérience dramatique d’un groupe de jeunes un temps unis par la pratique de la musique) jusqu’à « Personal Shopper » en 2016 (un conte moderne à la lisière du fantastique où le SMS figure un danger mortel). Le cinéaste choisit ici de mettre au jour les répercussions sociales et individuelles des nouvelles technologies sur l’édition, la création et les pratiques culturelles à l’heure de la blogosphère. Pour ce faire, il recourt à la comédie : une première dans sa filmographie. En centrant la fiction sur les destins croisés de quelques personnages ‘parisiens’, plutôt aisés, maniant le langage et les références communes avec dextérité, le réalisateur échappe au conformisme a priori inhérent à son sujet. A travers la vivacité des dialogues et la souplesse d’un style sans ostentation, « Doubles Vies » se meut sous nos yeux en une satire acerbe de notre condition numérique. Une comédie noire qui n’exclut pas la tendresse du créateur pour ses créatures. 

 

(..)
16/01/2019 à 07:31  |  (1 commentaire)
Le système

" Au moment du grand débat national, où il sera notamment question de la réorganisation de l’État et des services publics, les organisations syndicales demandent au gouvernement la suspension du projet de loi relatif à la Fonction publique et des processus engagés sur la réforme de l’État". La large intersyndicale CGC, CFDT, CFTC, CGT, FA FP, FSU, Solidaires, UNSA demande " l’ouverture de négociations visant à renforcer la Fonction publique et les droits et garanties de ses personnels".

 

(...)

16/01/2019 à 07:31  |  (0 commentaire)
Le système

"Le mouvement Les stylos rouges n'a pas vocation à se substituer aux syndicats" , affirment Les stylos rouges dans un communiqué le 15 janvier. Le nouveau mouvement se place en protecteur des syndicats. "La loi Cap 22 a pour but de les faire plier définitivement. Les SR ne permettront pas cela". Les Stylos rouges travaillent aussi leur différence : "nous voulons nous faire entendre par un moyen d'action différent et unifiant tout le corps éducatif... Nous espérons que (les syndicats) soutiendront notre démarche". C'est pourtant sur le terrain syndical que se situent les revendications des Stylos rouges : revalorisation, conditions d'apprentissage. Il reste aux Stylos rouges à trouver leurs modes d'action.

 

Les stylos rouges

Tout le monde aime les stylos rouges

 

 

16/01/2019 à 07:31  |  (0 commentaire)
Le système

"Cette mesure était très attendue par le milieu informatique. Nous la prévoyons pour l’année 2020". Répondant à une question à l'Assemblée, JM BLanquer a fixé la date de 2020 pour la création du Capes d'informatique. Le 7 janvier il avait annoncé "quelques dizaines de postes". Les voilà repoussés à un horizon un peu lointain. C'est que concrétiser cette annonce est problématique : où va t-on trouver des candidats ? Comment l'Education nationale pourra -t-elle recruter des spécialistes de haut vol avec ses salaires et ses perspectives de carrière si faibles par rapport à ce que peut offrir le privé ?

 

A l'Assemblée

Blanquer cree un capes d'informatique

 

 

16/01/2019 à 07:31  |  (0 commentaire)
Le système

Alors que l'intersyndicale du second degré a décidé de faire du 17 janvier une journée d'actions, avec notamment des heures d'information syndicale, des lycées prennent le devant. Ainsi à Toulouse, la quasi totalité des enseignants du L.P. R Garros ont fait grève le 15 janvier pour le maintien de la filière GA. A Tours, c'est la réforme du lycée général avec la perspective de la fermeture d'une classe et de la suppression de 6 postes qui a mis en grève le lycée Vaucanson. A Blois, deux lycées ont manifesté contre la suppression de 8 postes à C Claudel et 4 à Dessaignes. A Saint Malo, un collectif de professeurs a manifesté contre les suppressions de postes (3 à Maupertuis) visant particulièrement les options. Ils dénoncent également lamise en concurrence des élèves. A Bagnères de Bigorre, l'heure syndicale au lycée V Duruy a pris la forme d'un rassemblement contre la réforme du lycée le 14 janvier. A Besançon, ce sont les lycéens qui manifestent contre la réforme.

 

Bagnères

Saint Malo

Blois

Toulouse

Tours

Besançon

 

16/01/2019 à 07:31  |  (0 commentaire)
Le système

Peut-on recréer de la confiance dans la politique ? C'est sans doute ce qui est attendu du grand débat , lancé le 15 janvier par le Premier ministre avec l'arrêt du mouvement social. Deux objectifs qui semblent bien difficiles à atteindre...

 

(...)

16/01/2019 à 07:31  |  (0 commentaire)
Le système

Ancien ministre du budget et des affaires européennes, le sénateur LR "constructif" Alain Lamassoure vient d'être chargé d'une mission ayant pour objet l'enseignement de l'histoire en Europe.

 

Au JO

 

 

16/01/2019 à 07:31  |  (0 commentaire)
La classe

" Lorsqu'un fait de violence est commis contre un enseignant dans une enceinte scolaire, plusieurs recours sont possibles", rappelle l'Autonome de solidarité dans une mise au point sur son site. " Une plainte peut alors être déposée auprès du Commissariat le plus proche ou entre les mains du Procureur de la République. Si une infraction pénale est ensuite caractérisée, une poursuite sera éventuellement engagée devant le Tribunal Correctionnel lorsque l’auteur des faits est majeur, devant le Tribunal pour Enfants lorsqu’il est mineur. Quand le fait de violence en cause est sérieux, inacceptable, à l’origine de blessures ou d’un traumatisme, il ne peut y avoir d’alternative à la procédure et à la sanction pénales. L’enseignant agressé devra demander réparation du préjudice subi. Il doit mettre en œuvre la procédure pénale pour se protéger et – en refusant cette violence – pour protéger la communauté des enseignants". Mais si l aplainte est indispensable, l'Autonome invite à faire le choix de la juridiction la plus opportune. " il est souvent opportun de saisir – sans attendre la réponse du Parquet – une autre juridiction : le Juge de Proximité. Créé par décret du 23 juin 2003, le juge de Proximité peut statuer à la demande d’un enseignant sur la responsabilité de faits de violence dont ce dernier aurait été la victime. Le juge de Proximité ne prononce pas de sanction mais peut allouer des dommages-intérêts pour le préjudice subi (à condition que la demande n’excède pas 4 000 euros), après avoir établi la responsabilité de l’auteur des faits sur le fondement des articles 1240 et suivants du Code Civil."

 

Sur l'Autonome

 

16/01/2019 à 07:31  |  (0 commentaire)
La classe

La fécondité continue à baisser en France souligne l'Insee qui publie un bilan démographique de 2018.  Ainsi le solde naturel a baissé de moitié en 10 ans, passant de 286 000 à 144 000. Parallèlement à la baisse du nombre des naissances, celui des décès augmente avec la montée des baby boomers.

 

Le bilan

 

 

16/01/2019 à 07:31  |  (0 commentaire)
L'élève

"Au regard de la vitesse d’accès au premier emploi significatif, c’est surtout aux premiers niveaux de diplôme que l’apprentissage est le plus efficace", souligne un nouveau Bref du Céreq. "Pour la Génération 2010, l’écart entre apprentis et scolaires est de quatre mois environ pour les sortants de CAP, BEP ou bac et n’est plus que d’un mois à partir de la licence : plus le niveau de formation augmente, moins les différences entre sortants apprentis et scolaires sont marquées". Cet avantage repose sur deux caractéristiques de l'apprentissage. "Avoir suivi une formation par apprentissage apporte un double bénéfice pour l’accès à l’emploi. Le premier tient à l’expérience professionnelle acquise en cours de formation", soulignele Cereq qui y ajoute "l'effet « contact », qui traduit l’opportunité d’être directement embauché par l’entreprise où s’est effectué le contrat d’apprentissage". Autrement dit les apprentis sont embauchés plus facilement car la sélection a eu lieu en amont lors de la signature du contrat d'apprentissage.

 

Bref du Céreq

 

 

16/01/2019 à 07:31  |  (0 commentaire)
Les disciplines

C. avait 8 ou 9 ans, l’âge d’être au CE2, mais elle ne savait ni lire, ni écrire. Son dessin de bonhomme de début d’année représentait une sorte d’ange : une tête, une vague robe et, au lieu de bras, quelque chose d’assez informe, un peu comme des ailes. Claudine refusait toute activité scolaire et passait la journée à se promener dans la classe et à inspecter les nombreux placards dont elle sortait les objets pour les remettre ensuite à leur place. Un peu débordée par les difficultés de la classe unique, je la laissais faire puisqu’elle ne nous dérangeait pas. Parfois même, elle nous aidait car elle savait mieux que moi où se trouvait le matériel qu’il nous fallait!

 

(...)

16/01/2019 à 07:31  |  (0 commentaire)
Les disciplines

" C’est difficile de s’approprier une méthode, de comprendre a priori et du premier coup les ressorts didactiques, les choix effectués par des chercheurs qui ont dû y travailler en équipe et pendant un temps considérable. Ce n’est pas grave : faire changer des pratiques, c’est sur le temps long. Les enseignants que j’ai vus, et moi aussi puisque  je suis intervenue dans chacune de ces séances, ont eu conscience de ne pas atteindre leurs objectifs. Pour autant, nous n’avons pas non  plus construit de représentation fausse dans l’esprit des enfants. Simplement, il faut que nous y revenions, forts de nos expériences". Sur son site Claire Lomme raconte comment des enseignants enseignent la soustraction avec la méthode ACN.

 

Sur son site

 

 

16/01/2019 à 07:31  |  (0 commentaire)
Les disciplines

L'académie de Nantes propose "40 idées de projets actionnels pour enseigner l'anglais au primaire". " Ce document a été constitué au fil des années par le groupe départemental langues vivantes de Loire-Atlantique, composé de maîtres-animateurs et de conseillers pédagogiques en langues vivantes. Il s'agissait initialement d'une liste de projets possibles pour les cycles 2 et 3, avant d'être enrichi de pistes d'usages du numérique, de renvois aux déclinaisons culturelles des programmes de 2015, et de suggestions de ressources." Du clavardage à imaginer la journée de classe idéale, 40 situations pour manier la langue. A découvrir !

 

Su rle site de Nantes

 

 

16/01/2019 à 07:31  |  (0 commentaire)
Les disciplines

"L’atelier échelonné est une façon de répondre à l’extrême diversité des enfants de maternelle, même au sein d’une seule section", écrit C Lemoine sur son blog. "En s’inscrivant plusieurs fois, l’enfant va pouvoir construire son propre parcours, indépendamment de ce que l’on projette pour lui, pour sa section, en gardant les compétences de fin de cycle comme horizon". A découvrir...

 

Sur Maternailes

 

16/01/2019 à 07:31  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le mercredi 16 janvier 2019.

Partenaires

Nos annonces