L'Expresso du 28 janvier 2019 

Le fait du jour

Alors que l'Assemblée va examiner les articles de la loi Blanquer qui comprend la création d'un nouveau conseil de l'évaluation de l'Ecole, l'épisode des résultats des CP dédoublés démontre qu'on ne peut pas confier l'évaluation du système éducatif à un conseil dépendant du ministère. Cet épisode cumule les fautes : des résultats qui ne reposent sur aucune étude scientifique publiée, des affirmations qui ne s'appuient que sur le vent et surtout une communication qui claironne le contraire de ce que les données disent. Tout ceci doit amener les députés à modifier en profondeur le texte de la loi Blanquer sur son principal point : la création d'un service d'évaluation du système éducatif dépendant du ministre.

 

(...)

28/01/2019 à 07:12  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

Les nouveaux programmes de lycée sont désormais officiels. Avec quelles perspectives en français pour le travail des élèves et des enseignant.es dans les années à venir ? Ancien professeur de lettres et responsable du SNES-FSU, Denis Paget a été membre du Conseil Supérieur des Programmes jusqu’à sa démission en octobre 2018. Il livre ici ses analyses : absence de débat durant le processus, déconnexion avec les programmes du collège, retour à « une tradition littéraire ancienne à l’époque où moins de 30% d’une génération accédait au lycée » et à « un académisme qui ne profitera qu’aux héritiers », grammaire déconnectée de la littérature, renoncement à la didactique de la discipline collectivement construite ces dernières décennies, charge de travail irréaliste … Le bilan est inquiétant. Et peut-être significatif : en français, la démocratisation du lycée, c’est fini ?

 

(...)

28/01/2019 à 07:12  |  (0 commentaire)
La classe

Créativité et informatique iront-ils toujours de pair dans le futur lycée ? Depuis 2015 était proposé aux élèves de seconde l’enseignement d’exploration “Informatique et Création Numérique” qui invitait à croiser approches culturelles et scientifiques. A partir de 2019, l’ICN est supprimé au profit d’un enseignement « Sciences Numériques et Technologie » (SNT) en Seconde et de la spécialité « Numérique et Sciences Informatiques » (NSI), en Première et Terminale. Valérie Tabuteau, professeure de français aux Ponts-de-Cé près d’Angers, a travaillé dans le cadre de l’ICN. Elle a par exemple invité ses élèves à explorer à la fois par la poésie et la vidéo leur rapport au monde, au temps, à l’espace : à raconter une journée au lycée selon la technique du “slow motion”. La démarche montre comment resserrer les liens entre la conception et l’usage, combien compétences techniques et créatives peuvent s’enrichir les unes les autres, pourquoi il serait triste de réduire la pédagogie de projet à une pédagogie de la programmation : autant de défis à relever pour concilier dans les enseignements à venir le numérique et les humanités ?

 

(...)

28/01/2019 à 07:12  |  (0 commentaire)
Le système

On croyait avoir déjà tout lu sur les carrières enseignantes. Et c'est vrai. Avec le rapport dirigé par Olivier Sidokpohou et Guy Waïss, l'Inspection générale recycle des idées de l'ère sarkozienne. Le rapport préconise de faire évoluer les concours en les régionalisant et de prendre en compte davantage le mérite dans la carrière des enseignants. Le rapport propose d'associer les chefs d'établissement à une gestion "de proximité" au mérite... Uns seule proposition nouvelle en guise de sucrerie : de nouvelles échelles de carrière sur un modèle singapourien. Déjà finis les accords PPCR ?

 

(...)

28/01/2019 à 07:12  |  (0 commentaire)
Le système

" Le SNPI-FSU ne peut soutenir les ambiguïtés d’une politique qui, s’affichant comme centrée sur les élèves, annonce en même temps les perspectives d’une évaluation des enseignants et des écoles par les résultats". Le syndicat Fsu des inspecteurs du 1er degré prend le contre pied de la position prise par le syndicat majoritaire Unsa. " Les remontées de terrain font tout d’abord état de difficultés techniques parfois très coûteuses en temps pour les enseignants. Elles soulignent des erreurs ou des inadaptations qui invalideront certains items. Elles engagent les enseignants dans une procédure technocratique qui est loin de répondre aux enjeux pédagogiques de l’aide aux élèves en difficulté."

 

Su rle site Snpi

Les inspecteurs soutiennent l'évaluation Blanquer

 

 

28/01/2019 à 07:12  |  (0 commentaire)
Le système

Une note de service publiée au BO du 24 janvier organise les concours spéciaux de Créteil et Versailles. Ces concours , qui s'ajoutent au concours externe normal des PE, vise à compléter le recrutement dans ces deux académies en l'élargissant à l'échelle  nationale.

 

Au BO

 

 

28/01/2019 à 07:12  |  (0 commentaire)
Le système

Le BO du 24 janvier publie une note de service sur le détachement dans le corps des personnels de direction et l'éventuelle intégration dans ce corps. "L'accueil en détachement dans le corps des personnels de direction permet l'exercice de responsabilités pédagogiques et administratives dans un établissement scolaire au sein d'une équipe de direction. La souplesse du dispositif de détachement offre la possibilité d'exercer de nouvelles fonctions sans nécessairement effectuer un choix professionnel définitif".

 

Au BO

 

 

28/01/2019 à 07:12  |  (0 commentaire)
Le système

Un arrêté publié au JO du 26 janvier fixe le nombre de postes proposés pour la 2ème catégorie d eprofesseurs de l'enseignement agricole (21 places) et la 4ème (19 places).

 

Au JO

 

 

28/01/2019 à 07:12  |  (0 commentaire)
Le système

"Un "décret spécial" propose le transfert de l'enseignement de la Communauté à un organisme parastatal. Le Gouvernement se débarrasse de son enseignement", écrit Guy Martin, directeur général honoraire Enseignement et Formation Province de Liège, dans Le Vif. " Il s'agit ni plus ni moins, au nom d'un modèle de pilotage (séparer les fonctions de régulateur et d'organisateur). de transférer l'école publique de la Communauté dans un organisme (parastatal) créé certes par le parlement (donc public), mais qui n'est plus dirigé par le Gouvernement. Les décisions sont prises par un Conseil (article 5 du projet de décret) composé de seize administrateurs assisté d'un administrateur général décidant en totale autonomie... comme dans le privé ! Ces dispositions ne sont pas étrangères au plan de David Cameron pour l'école publique en 2010 en Angleterre. Le Gouvernement établit entre ce Conseil d'administration et lui un contrat de gestion (article 38 du projet de décret). Il s'agit d'un rapport contractuel quasiment identique à une délégation de l'Etat ou d'une entité fédérée à un partenaire privé pour une durée déterminée. Et le statut de ce personnel travaillant dans cet organisme devient un "parastatal".

 

Dans Le Vif

 

 

28/01/2019 à 07:12  |  (0 commentaire)

Réformes des lycées

Lycée : Comment tenir tête aux réformes Blanquer ?

"On est en capacité de gagner". Il fallait au moins cette affirmation péremptoire pour relever le moral des professeurs de SES réunis le 18 janvier pour le stage annuel de l'Apses. Durant deux journées, environ 200 professeurs ont travaillé sur l'emploi avant de conclure par un échange sur la réforme du lycée. Ils ont longuement débattu des façons de stopper le bulldozer Blanquer. Si certaines propositions sont novatrices, comme proposer un programme prêt à l'emploi au Conseil supérieur des programmes, les enseignants semblent piégés par une...

 

(...)

 

Lisez l'article...

 

28/01/2019 à 07:11  |  (0 commentaire)

Pédagogie

L’architecture scolaire, outil de  bien-être ?

L’espace scolaire n’est jamais neutre. Il signe les orientations pédagogiques et les choix politiques d’une époque. L’architecture scolaire  a historiquement eu la fonction de rendre manifestes des valeurs collectives.  Le type d’établissement caractéristique de notre forme scolaire classique est concomitant de la construction des États-nations et de la volonté hygiéniste de construire d’ « Un » savoir pour « Une » Nation. Le bâtiment scolaire y devenait  éducateur. Aujourd’hui, la forme scolaire est questionnée de toutes parts par des mutations qui en affectent autant la manière de penser, d’organiser et de dispenser les savoirs que la fonction sociale et politique. A une société liquide répond une verticalité de la forme scolaire solide que le double tournant numérique et global que nous vivons n’affecte pas encore.  L’architecture scolaire  peut-elle devenir un outil de bien-être ?  Cela  suppose une...

 

(...)

 

Lisez l'article...

 

28/01/2019 à 07:11  |  (0 commentaire)
La classe

" Lors d’un accident d’élève, il est parfois procédé à l’évacuation de celui-ci vers une structure de soin. Qui prend la décision du moyen de transport ? L’enseignant doit-il accompagner l’élève ?" Sur son site, l'Autonome porpose une mise au point des responsabilités enseignantes.

 

Sur l'Autonome

 

 

28/01/2019 à 07:11  |  (0 commentaire)
L'élève

Parcoursup, la plateforme d'inscription aux études supérieures a ouvert mardi 22 janvier. Votre inscription et l’enregistrement de vos vœux constituent la 1ère étape clé de la procédure. Des questions sur son fonctionnement ? Sur vos propres choix ? Mercredi 6 février (14h-15h30), des Psy-EN répondront en direct à toutes vos questions. Vous pouvez d'ores et déjà soumettre vos interrogations. Un second rendez vous est fixé au 15 février pour les candidats en situation de handicap.

 

Les tchats

 

 

28/01/2019 à 07:11  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Comment favoriser l’autonomie des élèves pour une plus forte appropriation des œuvres ? Un exemple est donné par Myriam Lobry, professeure de français au lycée Diderot à Carvin dans le Pas-de-Calais. En collaboration avec l’enseignante de SVT et l’infirmière, elle a mené une séquence en 1ère S autour du roman de Maylis de Kerangal « Réparer les vivants » qui porte sur les greffes d’organes. Les élèves sont en particulier sollicités à différentes étapes : pour problématiser l’étude (à l’aide d’une comparaison avec un corpus de textes sur la médecine), pour proposer un parcours dans l’œuvre (en choisissant les passages à analyser et leur découpage, en justifiant leurs choix à l’écrit), pour mener la lecture analytique d’un extrait (avec utilisation d’un pad). Selon l’enseignante, le travail mené favorise « l’implication de tous par la valorisation des compétences de chacun. »

 

Présentation de la séquence

Myriam Lobry dans le Café

 

 

28/01/2019 à 07:11  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Et si le cours de français se faisait enquête policière ? Et si des collégiens prolongeaient l’œuvre de Conan Doyle ? « C’est le nouveau projet mené par Marie Soulié au collège Daniel Argote à Orthez. : « Les élèves jouent aux détectives en tentant de découvrir dans un escape game l’auteur mystère qui se cache derrière cette porte du 221 Baker street. Ils enquêtent et rendent compte à leur professeur-inspecteur en créant un dossier numérique digne de Scotland Yard. Equipés de lunettes VR, les voilà en visite à Londres arpentant les rues empruntées par le célèbre Sherlock Holmes. Ils seront prêts désormais à écrire leur première nouvelle policière en utilisant la technique du story mapping. » Sur le site de Marie Soulié, on peut découvrir le plan de travail, la suite applicative et les étapes de cette création d’une nouvelle aventure de Sherlock Holmes.

 

Le projet en ligne

Marie Soulié dans Le Café pédagogique

 

 

28/01/2019 à 07:11  |  (0 commentaire)
Les disciplines

« Recherches », revue de didactique et de pédagogie du français, consacre son nouveau numéro aux « usages du numérique ». De l’école au lycée, du collège à l’université, des enseignant.es y rendent compte de pratiques pédagogiques menées avec smartphones, tablettes, ENT, TNI… Ainsi Magali Brunel montre combien la « fan fiction », genre numérique prisé par les adolescents, peut être utilisée en contexte scolaire pour aider les élèves à construire des compétences de « sujets  lecteurs » de l’œuvre littéraire. François Annoque conclut ainsi son analyse de « discours d’enseignants sur les pratiques numériques des étudiants » : « Les enseignants interrogés construisent une partie de leurs enseignements en s’appuyant sur les habiletés supposées de leurs étudiants, tout en ayant pour certains d’entre eux une posture critique. Les pratiques numériques de leurs étudiants ne leur semblent légitimes qu’à partir du moment où celles-ci s’inscrivent dans leurs conceptions des apprentissages ». Une invitation à travailler non seulement sur les « usages », mais bel et bien sur les représentations du numérique, en particulier en milieu scolaire ?

 

Sur le site de l’éditeur

La fan fiction au collège dans Café pédagogique

 

 

 

28/01/2019 à 07:11  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le lundi 28 janvier 2019.

Partenaires

Nos annonces