SVT : Quand le ministère reconnait l'oubli de l'éducation à la sexualité... 

Quand on va trop vite on oublie des choses. Ainsi le ministère de l'éducation nationale reconnait, dans une lettre adressée aux recteurs et aux IPR le 7 mars, "des discontinuités entre les programmes actuellement en vigueur, les nouveaux programmes de spécialité (de SVT et physique-chimie) et l'enseignement scientifique commun en première". Résultat le ministère demande aux enseignants de sortir des programmes officiels. "Afin de permettre aux élèves de 2de d'articuler au mieux les contenus nouveaux aux acquis antérieurs... il apparait opportun de traiter certaines parties du nouveau programme de seconde par anticipation", écrit la lettre du ministère. Quels sont donc ces fâcheux oublis ? Les enseignants sont invités à traiter de la sexualité humaine en SVT et des signaux et capteurs en physique chimie. Le ministère reconnait ainsi l'oubli de taille de l'éducation à la sexualité pour les élèves qui vivent la transition entre anciens et nouveaux programmes. Aux enseignants de réparer la légèreté avec laquelle les programmes du lycée sont conçus.

 

Les lycéens privés d'éducation à la sexualité

 

 

Par fjarraud , le mardi 12 mars 2019.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces