L'Expresso du 18 mars 2019 

Le fait du jour

En quoi les enseignants sont-ils concernés par la mobilisation de la Fonction publique le 19 mars ? Si tous les syndicats de la Fonction publique on voté contre le projet de loi de transformation de la Fonction publique le 15 mars, tous n'appellent pas, comme la CGT, FO, la FSU et Solidaires à manifester et faire grève le 19 mars. D'autant qu'un mouvement spécifique à l'éducation et largement intersyndical, est annoncé pour le samedi 30 mars. Bernadette Groison, secrétaire générale de la Fsu, explique pourquoi sa fédération juge que cette mobilisation est indispensable.

 

(...)

18/03/2019 à 07:08  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

Bien que largement rejeté, le projet de loi de transformation de la Fonction publique devrait être voté avant l'été. Le 15 mars, les syndicats de fonctionnaires ont voté unanimement contre le projet de loi  de transformation de la Fonction publique lors d'un conseil commun de la Fonction publique (CCFP). Ce vote unanime donne une idée de la révolution qu'apporte ce texte qui impose une gestion libérale des agents de la Fonction publique. Ceux ci dépendront dorénavant de leur "manager" local sans que des commissions paritaires puissent controler ses actes. Le projet de loi gouvernemental revient sur le paritarisme en supprimant les CHSCT. Il réduit fortement les compétences des commissions administratives paritaires (CAP). Celles ci n'auront plus leur mot à dire matière de mutation et d'avancement. Face aux nouveaux pouvoirs des "managers", aussi bien pour le recrutement que pour la gestion des carrières et la discipline, les agents devront porter seuls leur réclamation devant la juridiction administrative. Enfin le texte banalise le recours aux contractuels pour tous les niveaux de la Fonction publique. Bientôt des chefs d'établissement et des Dasen contractuels ?

 

(...)

18/03/2019 à 07:08  |  (0 commentaire)
La classe

Peut-on relier apprentissages disciplinaires et Education aux Médias et à l’Information ? Peut-on même amener les élèves à utiliser l’écriture télévisuelle pour travailler sur la littérature ? C’est l’étonnante proposition d’Elodie Lahaye, professeure de français au Collège Honoré de Balzac à Azay-Le-Rideau. Ses élèves de 4ème ont conçu et réalisé toute une émission de télévision autour d’une nouvelle de Maupassant. Au sommaire : interview de l’auteur, critique littéraire, rubriques faits divers, arts, société. Et le travail mené apparait fructueux : construction et fixation des connaissances, travail de l’expression orale, dynamique de classe, estime de soi… « Les élèves « n’ont qu’une envie : recommencer, car ils savent qu’ils sont capables d’y arriver. » Un dispositif  transférable, à découvrir en cette Semaine de la Presse et des Médias dans l’Ecole qui, du 18 au 23 mars 2019, invite à multiplier les actions.

 

(...)

18/03/2019 à 07:08  |  (0 commentaire)
Le système

Mis en cause par Franck Ramus dans un échange avec l'ICEM, Yves Reuter apporte ces éclairages. L'ICEM avait reproché à F Ramus ses propos sur Freinet. L'Icem rappelait notamment "les excellents résultats des élèves de l’école Hélène Boucher de Mons en Baroeul évalués par le Laboratoire Théodile de l’Université de Lille 3", laboratoire dirigé à l'époque par Yves Reuter.  En réponse, F Ramus a notamment déclaré : "J’ai bien connaissance des travaux de l’équipe d’Yves Reuter à Mons en Baroeul, publiés dans un livre sans expertise par les pairs, mais je considère que le niveau de preuve apporté est très faible, en raison de la méthodologie non expérimentale et des nombreux facteurs confondus qui n’ont pu être contrôlés. Par conséquent, on ne sait malheureusement toujours rien sur l’efficacité de la méthode naturelle d’écriture-lecture". Laissons maintenant la parole à Yves Reuter...

 

(...)

18/03/2019 à 07:08  |  (1 commentaire)
Le système

"Plutôt que de convaincre les professionnels, plutôt que d’engager le dialogue avec leurs représentants, vous préférez utiliser la menace et les sanctions. Comment considérer que des professeurs, qui appliquent les programmes, mettent en place des enseignements conformément aux derniers textes en vigueur, réalisent des évaluations régulières pour mesurer les progrès et les réussites des élèves et adapter leurs enseignements, sont en faute ?" Fait rarissime, les six principaux syndicats du premier degré (Snuipp Fsu, Se Unsa, Sgen Cfdt, Snudi FO, Cgt Education et Sud éducation) écrivent une lettre commune au ministre de l'éducation nationale.

 

(...)

18/03/2019 à 07:08  |  (0 commentaire)
Le système

"Le 29 août 2017, vous disiez lors de votre conférence de presse : « Tous les professeurs de France et tous les personnels de l’Éducation nationale peuvent compter sur moi et sur l’institution pour leur manifester ces signes de confiance qui se traduisent, dès cette rentrée, par une plus grande liberté d’action accompagnée d’une responsabilisation plus importante. Cette confiance envers les professeurs et les personnels se traduira également par un soutien constant de l’institution dans l’exercice de leurs missions et dans leurs initiatives. Je suis persuadé que les réponses d’avenir naîtront du terrain, inspirées par ceux qui cherchent quotidiennement des solutions pour faire progresser les élèves, notamment les plus fragiles. » Comment interpréter alors les nombreuses situations d’intimidation actuellement vécues sur le terrain par les personnels alors qu’ils expriment leurs difficultés face à une série de réformes imposées des hautes sphères, mises en œuvre dans la précipitation, dans un contexte qui plus est de suppressions de moyens ?"

 

(...)

18/03/2019 à 07:08  |  (0 commentaire)
Le système

Que le bac soit inégalitaire n'est pas une révélation. Si 88% des candidats ont été reçus il reste que 20% des jeunes français n'ont pas le bac et un garçon sur quatre. Si 94% des enfants de cadres inscrits en terminale ont un bac et 77% un bac général, ce n'est le cas que pour 84% des enfants d'ouvriers. Et seulement 36% un bac général. On sait aussi qu'il y a un lien entre les prénoms et l'obtention du bac. Il vaut mieux s'appeler Garance, Héloïse ou Adèle pour les filles et Grégoire, Augustin ou Emmanuel pour les garçons pour avoir le bac général. Pour les Amine, Sofiane, Bilal, Anissa ou Kévin c'est beaucoup plus compliqué, révélant les inégalités ethniques d'accès au diplôme. Les résultats définitifs du bac 2018 montrent aussi des inégalités régionales.

 

(...)

18/03/2019 à 07:08  |  (0 commentaire)
Le système

Trois arrêtés fixent le nombre de postes offerts au premier concours interne des professeurs des écoles et à la liste interne d'accès des instituteurs au corps de professeur des écoles. 130 postes sont offerts au 1er concours interne dont 50 à Mayotte, 1 en Polynésie française et 11 à La Réunion. 850 sont offerts sur liste d'aptitude dont 150 à Mayotte, 37 en Polynésie, 40 dans les Yvelines, 31 dans les Bouches du Rhône, 39 dans le 95, 28 à Paris et 27 dans les Alpes maritimes et les Hauts de Seine.

 

Au JO

Au Jo

Au JO

 

18/03/2019 à 07:08  |  (0 commentaire)
Le système

Un arrêté annule l'épreuve de composition française du concours externe spécial de l'agrégation de lettres modernes et annonce son report au 22 mars. Il semble qu'un sujet non réglementaire (oeuvres pas au programme) ait été distribué le 27 février.

 

Au JO

 

 

18/03/2019 à 07:08  |  (0 commentaire)

Résistance aux réformes : Le ministère menace les enseignants

Evaluations, réformes : Le ministère menace les enseignants

"Vous veillerez à apprécier le comportement de chacun des professeurs concernés". Dans une lettre adressée aux recteurs et aux Dasen le 8 mars, le ministère de l'éducation nationale hausse le ton et menace clairement les enseignants qui refuseraient de faire passer les évaluations nationales ou d'en donner les résultats. Parallèlement, des enseignants qui notent 20/20 des contrôles sont aussi menacés par des chefs d'établissement.  Alors que les syndicats appellent à des mobilisations tout au long du mois de mars pour obtenir une revalorisation et...

 

Lisez l'article...

 

18/03/2019 à 07:08  |  (0 commentaire)

Cnesco : Conférence sur l'enseignement des langues

 

Langues vivantes :  Comment améliorer les apprentissages ?

Les jeunes enfants sont-ils des surdoués pour les langues ? Le 13 mars, la conférence d'Anne-Marie Voise (université Paris-Est Créteil) a marqué la conférence de consensus du Cnesco sur les langues par ses révélations sur l'apprentissage des langues à l'école primaire. Elle donne des indications pratiques pour exploiter les compétences des jeunes enfants. Sa conférence était aussi mise en valeur par d'autres interventions montrant les apports des sciences cognitives sur l'apprentissage du lexique et de la compréhension orale. Mais l'école est-elle...

 

Lisez l'article...

 

18/03/2019 à 07:08  |  (0 commentaire)
La classe

 « Vous questionnez certains comportements en ligne de vos élèves. Vous souhaiteriez guider le développement de leur esprit critique face à tout ce qu’ils pourraient lire, entendre, voir, écrire sur le web. Enseignant ? Vous êtes au bon endroit. ». Le nouveau site québécois « Vers une identité positive à l’ère du numérique » s’avère particulièrement intéressant par son ambition : plutôt que moraliser les pratiques, amener les jeunes à verbaliser leurs réflexions éthiques. Riche aussi par son contenu : pour le primaire et le secondaire, il propose des capsules vidéo qui sont supports de sujets de discussion et d’activités pédagogiques. Les sujets abordés sont variés : identité, traces, algorithmes, affirmation de soi, influence des autres, stéréotypes … Le site se veut évolutif et contributif : les enseignant.es sont invité.es à envoyer leurs propres productions.

 

Le site

Présentation par le Récit

 

18/03/2019 à 07:08  |  (0 commentaire)
La classe

"A l’heure où, plus que jamais, rien n’est plus simple que de diffuser des fake news, il y a une véritable urgence démocratique à rapprocher la recherche scientifique en économie des citoyens, à expliquer inlassablement encore et encore quels sont les grands enjeux. Pour ce, il faut multiplier les occasions de rencontres et de débats entre tous les acteurs, sans exclusive. C’est ce à quoi s’attelle le Printemps de l’économie, avec ses nombreux partenaires, et pas des moindres !", écrit Pierre-Pascal Boulanger, professeur de SES au Lycée Turgot de Paris. "Paris n’avait pas «ses» journées de l’économie ? Paris les a désormais. Le printemps de l'économie ouvre ses portes du 18 au 21 mars avec comme thème central le travail. Près de 7000 personnes y participent , enseignants, lycéens et aussi étudiants.

 

Le printemps de l'économie

Entretien avec PP Boulanger

 

 

18/03/2019 à 07:08  |  (0 commentaire)
L'élève

Comment finaliser mon dossier sur Parcoursup avant le 3 avril ? L'Onisep propose un nouveau Tchat le 20 mars de 14 à 15h 30. Des questions sont déjà posées. " Mon dossier est-il anonyme totalement ou en partie ? Comment savoir si mes voeux sont bien confirmés ? Est-ce qu'il faut ajouter un CV pour mon projet pro ? Bonjour, est-ce qu'il sera possible d'ajouter des voeux si on en supprime ?" Vous pouvez dès maintenant poser votre question....

 

Le tchat

 

 

18/03/2019 à 07:08  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Les « petites formes » constituent-elles un genre théâtral à part entière ? Comment la brièveté peut-elle favoriser la pratique et le bonheur du jeu, en particulier dans le cadre d’un atelier-théâtre ? C’est ce qu’explorent Chantal Dulibine et Bernard Grosjean dans le second tome de leur ouvrage « Dramaturgies de l’atelier-théâtre ». Le livre éclaire les modalités de mise en œuvre, présente des corpus sur des thèmes variés (sociaux, politiques, psychologiques, théâtraux …), diagnostique « quelques maladies génétiques des petites formes » en proposant de possibles « remèdes », livre des pistes aussi transférables dans le cadre de la classe comme la réalisation d’une bande annonce d’une œuvre intégrale en modèle réduit.

 

Sur le site de l’éditeur

 

 

18/03/2019 à 07:08  |  (0 commentaire)
Les disciplines

A découvrir et à suivre : «  Ado Cosmo, la chaîne des ados allophones ». Les « booktubers » : sont des passionnés de lecture qui partagent leurs coups de cœur littéraires face caméra sur une chaîne YouTube. Pascale Jallerat, enseignante-formatrice au CASNAV de l’académie de Créteil a adopté le dispositif avec des élèves allophones nouvellement arrivés en France et non scolarisés antérieurement. Par-delà le travail de compétences de lecture et d’expression, le but est de « produire une émission littéraire pour créer un continuum entre la littérature d’origine et la littérature française ».

 

Vidéo « Jojo la Mache » d'Olivier Douzou

Vidéo « Le Bleu des abeilles » de Laura Alcoba

Un padlet de formation par Pascale Jallerat

Les booktubers avec Magali Lesince dans Café pédagogique

Enseigner en UPE2A-NSA avec S. Baud dans Café pédagogique

 

 

18/03/2019 à 07:08  |  (0 commentaire)
Les disciplines

 « Sortir des exercices traditionnels pour réconcilier les élèves avec une écriture qui fait sens » : tel est le but d’un projet mené en AP seconde par Claire Tastet au lycée Jacques de Vaucanson à Tours. Le travail s’appuie sur la découverte d’un roman polyphonique de Véronique Tadjo dont chaque chapitre est pris en charge par un narrateur différent. Les élèves s’inspirent de ce dispositif narratif pour à leur tour aborder un thème lié au développement durable à travers une pluralité de points de vue. Des recherches documentaires sont menées sur le sujet retenu : le devenir des barrières de corail. L’écriture se fait collaborative : en ilots, les élèves écrivent, lisent leurs textes à leurs camarades, se donnent des conseils, réécrivent … Mené sur 7 semaines, le travail débouche sur la réalisation d’un livre numérique en ligne.

 

(...)

18/03/2019 à 07:08  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le lundi 18 mars 2019.

Partenaires

Nos annonces