Parcoursup : L'enseignement privé et la mixité sociale 

L'enseignement catholique veut bien d'une ouverture sociale mais ne veut pas qu'on la lui impose. Selon "En correspondance", la lettre interne du Secrétariat général de l'enseignement catholique, " Les lycées catholiques proposant des formations supérieures entendent notamment conserver la liberté d’organiser des entretiens de pré-inscription, en toute légitimité, puisqu’ils relèvent de la catégorie des formations dites sélectives. De même, tout en souhaitant accueillir davantage d’élèves boursiers, en cohérence avec son projet d’ouverture à tous, l’enseignement catholique ne peut pas se voir imposer des quotas exogènes qui conduiraient, par exemple, à des inscriptions d’office. Ce refus de toute inscription automatique vaut aussi pour la priorité d’accès en BTS donnée aux élèves de terminale bac pro qui se généralise à la prochaine rentrée".

 

Par fjarraud , le lundi 13 mai 2019.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces