L'Expresso du 15 mai 2019 

Le fait du jour

"J'ai du mal à imaginer que des professeurs puissent ne pas être exemplaires". La formule du rapporteur Max Brisson (LR) résume cette journée qui a vu les sénateurs LR et UDI et le ministre de l'éducation nationale faire position commune. Au terme de débats fort policés et fort longs, le Sénat a adopté l'article 1 dans sa rédaction modifiée en commission. Il a aussi rétabli la suppression des allocations familiales pour les élèves absentéistes.

 

(...)

15/05/2019 à 07:00  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

Les résultats du 7ème Baromètre UNSA des métiers de l'éducation ont été diffusés hier. Ils sont sans appel pour le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer. L'hostilité à sa politique tout comme l'insatisfaction face aux conditions de travail et au manque de reconnaissance s'aggravent sensiblement en 2019. L'approbation des " choix politiques faits dans le secteur " accuse ainsi une chute de 10 points par rapport à 2018, passant de 20,8% à 10,4% parmi les personnels de l'éducation. Et chez les enseignants, ce taux n'est plus que de 6,5%...

 

(...)

15/05/2019 à 07:00  |  (0 commentaire)
La classe

À l’école La Gravette de Carcassonne (11), les élèves se produisent sur les planches du grand théâtre municipal et cela depuis plusieurs années. Il ne s’agit pas d’une petite représentation avec des saynètes comme pour beaucoup d’écoles. Non, ici il est question d’opéra. Et lorsqu’on assiste à la représentation, on pourrait presque oublier qu’il s’agit d’enfants et de spectacle scolaire. Et c’est normal. Car dans cette école de quinze classes située en éducation prioritaire, depuis plus de douze ans, il existe un parcours Classe à Horaires aménagés Musique (CHAM) que présente Ben Aïda, enseignant de l’école.

 

(...)

15/05/2019 à 07:00  |  (0 commentaire)
L'élève

A quoi reconnaît-on un grand cinéaste ? Loué et récompensé sur la scène festivalière internationale en 2015 avec « Senses »  (Locarno) et « Asako I & II » en 2018 (Cannes), Ryusuke Hamaguchi, jeune cinéaste japonais et analyste subtil du sentiment amoureux, dépasse les frontières de son pays d’origine et touche alors les spectateurs du monde entier. Il n’en est cependant pas à son coup d’essai, comme en témoigne son premier long métrage, « Passion » à l’affiche ce jour en France. A travers l’observation minutieuse des jeux cruels de l’amour et du désir au sein d’une petite bande de citadins trentenaires, le réalisateur, fraichement diplômé de l’Université des arts de Tokyo, signe un film puissant à la forme maîtrisée. Nourri par les grands maîtres du cinéma japonais (dont Kiyoshi Kurosawa, son professeur), adepte revendiqué de créateurs exigeants comme John Cassavetes ou Robert Bresson, Ryusuke Hamaguchi dès ses débuts (nous sommes en 2008, il a 29 ans) réussit une fiction impressionnante, alliant une remarquable exploration de l’intime et le portrait tourmenté de sa génération.

 

(...)
15/05/2019 à 07:00  |  (0 commentaire)
Le système

" Le locataire de la rue de Grenelle ne manque jamais l’occasion de rappeler que les enseignantes et les enseignants français ne sont pas assez rémunérés… Pour autant, d’annonces en annonces, les personnels et particulièrement les PE ne voient toujours rien venir", écrit le Snuipp. Dans une lettre adressée au ministre le 14 mai, le syndicat rappelle l'urgence. " Leur salaire est inférieur de 16% à la moyenne des salaires des enseignantes et enseignants du primaire dans les pays de l’OCDE. Et l’écart est encore plus grand, 29%, quand la comparaison est faite avec les onze pays comparables qui réussissent mieux aux évaluations internationales, notamment en termes de réduction des inégalités... Vous avez tout récemment annoncé votre volonté de porter le salaire de début de carrière à 2 000 € pour tous les professeurs. Cette revalorisation doit bien évidemment être étendue à l'ensemble des professeurs des écoles. Nous vous demandons de ne pas en rester aux annonces et de présenter le calendrier et les modalités de cette augmentation salariale très attendue par les personnels. C'est une urgence".

 

La lettre

 

 

15/05/2019 à 07:00  |  (0 commentaire)
Le système

"Prendre à bras-le-corps la question des inégalités territoriales en repensant l’éducation prioritaire et les moyens humains et matériels associés, en redéfinissant la sectorisation des écoles, collèges et lycées publics pour lutter contre les ségrégations scolaires, et en limitant les possibilités de l’enseignement privé de faire concurrence au public", c'est ce que demande un collectif de chercheurs en sciences de l'éducation (Stéphane Bonnéry, Séverine Chauvel, Samy Joshua etc.) dans Libération. Ils demandent notamment "d'améliorer la prise en charge globale (sanitaire, éducative, sociale) des enfants en permettant une présence et un suivi par des personnels spécialisés (médecins, infirmier·ères, psychologues, assistant·es social·es)" ou encore de "se donner les moyens de réfléchir à des pratiques pédagogiques démocratiques en renforçant la formation continue des enseignant·es et intervenant·es en milieu scolaire. Accorder les décharges horaires nécessaires aux équipes pédagogiques pour travailler sur les problèmes rencontrés"

 

Dans Libération

 

 

15/05/2019 à 07:00  |  (0 commentaire)
Le système

Pendant que le Sénat délibère sur la loi Blanquer, manifestations et arrets de travail continuent dans l'enseignement. Le 14 mai deux manifestations à l'appel de Cgt, Sud et le Snuipp Fsu ont eu lieu devant le Sénat. A Lyon, un collectif regroupant des enseignants de plusieurs communes ont bloqué le rectorat et manifesté devant un lycée. Une coordination nationale inter-degrés appelle à plusieurs mouvements : manifestations le 16 mai devant les rectorats, manifestation nationale le 18 et grève le 21 mai.

 

 

15/05/2019 à 07:00  |  (0 commentaire)
Le système

Le JO du 15 mai publie le décret instituant le Haut conseil pour le climat. " Le Haut Conseil pour le climat rend chaque année un rapport qui porte notamment sur « 1° Le respect de la trajectoire de baisse des émissions de gaz à effet de serre, eu égard aux budgets carbone définis en application de l'article L. 222-1 A du code de l'environnement ; « 2° La mise en œuvre et l'efficacité des politiques et mesures décidées par l'Etat et les collectivités locales pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, développer les puits de carbone, réduire l'empreinte carbone et développer l'adaptation au changement climatique, y compris les dispositions budgétaires et fiscales. « 3° L'impact socio-économique et environnemental, y compris pour la biodiversité, de ces différentes politiques publiques. « Dans ce rapport, le haut conseil met en perspective les engagements et les actions de la France par rapport à ceux des autres pays. Il émet des recommandations et propositions pour améliorer l'action de la France".

 

Le décret

 

 

15/05/2019 à 07:00  |  (0 commentaire)
Le système

"En 2017, l'aide à l'éducation s'élevait à 13,2 milliards de dollars, soit une baisse de 2 % ou 288 millions de dollars par rapport à 2016", relève l'Unesco dans son nouveau Rapport mondial de suivi sur l'éducation. Pour respecter l'objectif des Nations Unies, les donateurs devaient attribuer à hauteur de 0,7 % du revenu national brut à l'aide étrangère. Allouer 10 % de cette aide à l'enseignement primaire et secondaire aurait permis de réunir les 39 milliards de dollars nécessaires au financement de l'éducation à l'échelle mondiale. Or c'est bien là qu'est le problème. Selon l'Unesco, par exemple, " la France est le pays dont l'aide a le plus augmenté entre 2016 et 2017 pour atteindre un total de 207 millions de dollars, conformément à son engagement consistant à consacrer 0,55 % de son revenu national brut d'ici 2022 à l'aide publique au développement". Mais " 69 % des fonds alloués par la France sont destinés à des bourses d'études et à couvrir les frais de scolarité des étudiants issus des pays en développement inscrits dans leurs établissements d'enseignement supérieur. Si on excluait ces financements spécifiques, l'aide à l'éducation aurait diminué de manière plus nette encore au cours de l'année écoulée et aurait reculé de 5%, soit 534 millions de dollars. Tandis que l'aide à l'enseignement supérieur augmentait, l'aide à l'enseignement secondaire et à l'éducation de base diminuaient respectivement de 2 % et de 8 % entre 2016 et 2017".

 

Le rapport Unesco

 

15/05/2019 à 07:00  |  (0 commentaire)
La classe

Selon une étude du Journal of Child Psychology and Psychiatry (2019) réalisée par Kaili Rimfeld, Margherita Malanchini, Laurie J. Hannigan, Philip S. Dale, Rebecca Allen , Sara A. Hart et Robert Plomin, les évaluations des enseignants prédisent les résultats aux examens. L'étude se base sur un suivi de 5000 jumeaux de 7 à 18 ans réalisé au Royaume Uni. Les chercheurs ont utilisé les évaluations portées par les enseignants et les résultats aux tests et examens nationaux. Selon l'étude les évaluations des enseignants sont aussi fiables que les examens nationaux à chaque étape du cursus éducatif. Les évaluations des enseignants prédisent les résultats à l'examen final et la poursuite d'étude dans le supérieur. L'étude suggère donc de remplacer des évaluations nationales par l'évaluation par l'enseignant.

 

L'étude

 

 

15/05/2019 à 07:00  |  (6 commentaires)
La classe

Initié par l'Esper, une association regroupant 44 organisations agissant dans le champ de l’éducation (mutuelles, associations, coopératives et syndicats), le projet "Mon ESS à l'école" a vu en 2018-19 plus de 2400 élèves piloter 75 entreprises de l'économie sociale et solidaire (ESS), associations, coopératives et mutuelles dans 72 collèges, lycées et MFR. Les élèves ont créé par exemple des coopératives de réparation de vélos, des boutiques solidaires, des associations d’entraide. Le projet est renouvelé en 2019-2020. Les équipes éducatives sont accompagnées gratuitement par des parrains professionnels de l’ESS, acteurs sur le territoire issus des 44 organisations membres de L’ESPER ou partenaires.

 

Son site

 

 

15/05/2019 à 07:00  |  (0 commentaire)
Les disciplines

" Pour la première fois de l'année, je leur distribue un plan de travail non-complété, en leur disant que c'est à eux de le faire... De se projeter dans ce qu'ils ont à faire". La suite de ce journal d'un enseignant en pleine recherche...

 

(...)

15/05/2019 à 07:00  |  (0 commentaire)
Les disciplines

La circonscription de Fonsorbes met en ligne les travaux réalisés en cycle 2 en avril 2019. Après une analyse des manuels, ils présentent les modèles utilisés et donnent des exemples d'utilisation en classe. Le document porte trace des réflexions du groupe et des échanges sur la mise en oeuvre en classe. C'est aussi l'occasion de rappeler ce Dossier du Café pédagogique sur la résolution de problèmes.

 

A Fonsorbes

Dossier du Café pédagogique

 

 

15/05/2019 à 07:00  |  (0 commentaire)
Les disciplines

" Le travail présenté ici a été réalisé en petite, moyenne et grande section de maternelle, avec des classes différentes. Même si l'album s'adresse plutôt aux MS/GS, les ateliers échelonnés, les séquences ouvertes ont permis d'intégrer les compétences de chacun, y compris des PS. Cette progression cherche à emporter l'enfant dans le monde de l'écrit, à lui donner à entendre, comprendre et apprécier la "voix des textes", quelle que soit sa culture. L'enfant est amené à rappeler le récit au cours de différentes séquences : mime, atelier marque-page, jeu du "Qui parle ? "... Ce maillage d'activités autour du récit donne forme au langage écrit, le rend petit à petit plus familier et savoureux". Christine Lemoine publie sur Maternailes un magnfique dossier sur l'album Maxime Loupiot.

 

Sur Maternailes

 

 

15/05/2019 à 07:00  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le mercredi 15 mai 2019.

Partenaires

Nos annonces