L'Expresso du 03 juin 2019 

Le fait du jour

Onze syndicats (Snes Fsu, Snuep Fsu, Snetap Fsu, Cgt, Cgt agricole, Sud éducation, Sud territoires, Snalc, Sundep, Cgc) et 3 mouvements (Stylos rouges, Cnt, Chaine des bahuts) appellent à la grève les 1ers jours du bac (17 juin) et du brevet (27 juin). Un appel qu'on n'avait pas entendu depuis 16 ans. Qu'est ce qui motive cette décision et quel impact peut-elle avoir ?

 

(...)


  
03/06/2019 à 06:58  |  (1 commentaire)
Le fait du jour

A deux semaines du début du bac, qu'est ce qui motive plusieurs syndicats à tenter une grève des examens ? Frédérique Rolet dirige un des syndicats (Snes Fsu, Snuep Fsu, Snetap Fsu, Cgt, Sud, Snalc, Sundep, Cgc) qui ont lancé cet appel avec les stylos rouges et la Chaine des bahuts. Elle explique pourquoi cette mobilisation se construite. Et rassure les élèves et leurs parents : " Nous n'allons pas bloquer les examens".

 

(...)

   
03/06/2019 à 06:58  |  (0 commentaire)
Le système

Pour l'EAF, en série L, les candidats d'Amérique du Nord travaillent sur "Ecriture poétique et quête de sens du Moyen Age à nos jours" avec l'inévitable Jean de la Fontaine... En série ES et S, le sujet porte sur "Le texte théâtral et sa représentation du XVIIe siècle à nos jours". "Chaque semaine, un agriculteur propose en vente directe à chacun de ses clients un panier de produits frais qui contient une seule bouteille de jus de fruits. Dans un esprit de développement durable, il fait le choix de bouteilles en verre incassable et demande à ce que chaque semaine, le client rapporte sa bouteille vide..." Ainsi commence un des exercices de maths de la série S du Liban. Retrouvez aussi ici les sujets de LV2 anglais, allemand, arabe, espagnol et italien du Liban.

 

(...)

03/06/2019 à 11:44  |  (0 commentaire)
La classe

Et si on amenait les élèves à exprimer et partager le bonheur de lire pour encore mieux l’éprouver ? Au lycée Bertrand d’Argentré à Vitré, les terminales L de Delphine Morand ont reçu une mission : se mettre en scène individuellement un livre à la main. Les photographies, soigneusement conçues, sont accompagnées de textes d’explication et d’introspection. Une exposition et un recueil numérique viennent les diffuser et les valoriser. Le projet met joliment « en images et en mots cette relation originale et intime que chaque élève a nourrie et entretient encore avec les livres, évoluant au gré des années, des envies et des œuvres elles-mêmes qui marquent, interpellent, transforment celles et ceux qui les parcourent. » Et si le selfie se faisait culturel ? Et si on travaillait aussi à l’Ecole l’image littéraire de soi ? Un voyage inspirant dans « une culture à ciel ouvert que tapissent les mots » (Alicia)…

 

(...)

03/06/2019 à 06:58  |  (0 commentaire)
Le système

"La transformation de l’école maternelle en un pré-élémentaire très primaire... C’est ce qui risque de se passer si on prend au sérieux nombre des préconisations faites par le ministre de l’Education nationale dans sa circulaire de rentrée" Claude Lelièvre montre que "ce serait rompre avec ce qui a été doublement fondateur pour  "l’école maternelle" et  "l’école primaire". "L’arrêté du 28 juillet 1882 (écrit sous l’influence décisive de Pauline Kergomard) signe la naissance de « l’école maternelle » française (une quasi exception dans le paysage européen) : « l’école maternelle n’est pas une école au sens ordinaire du mot : elle forme le passage de la famille à l’école ; elle garde la douceur affectueuse et indulgente de la famille, en même temps qu’elle initie au travail et à la régularité de l’école […]", rappelle C Lelièvre. "Tous les exercices de l’école maternelle doivent aider au développement des diverses facultés de l’enfant sans fatigue, sans contrainte ; ils sont destinés à lui faire aimer l’école et à lui donner de bonne heure le goût du travail, en ne lui imposant jamais un genre de travail incompatible avec la faiblesse et la mobilité du premier âge ». Le décret du 18 janvier 1887 précise que « les écoles maternelles sont des établissements de première éducation ». Il s’agit bien d’éducation et non d’instruction".

 

Sur son blog

Sur la circulaire de rentrée : Notre dossier

 

 

03/06/2019 à 06:58  |  (0 commentaire)
Le système

"La FCPE appelle au retour de la sérénité pour que les épreuves du Baccalauréat se tiennent dans les meilleures conditions pour les élèves", écrit la première organisation de parents d'élèves. "Ceci étant, nous demandons à ce que le dialogue social avec les organisations syndicales représentatives d'enseignants et le ministère reprenne en urgence".

 

 

03/06/2019 à 06:58  |  (0 commentaire)
Le système

En SVT , série S, les élèves du Liban travaillent sur "le domaine continental et sa dynamique" avant des exercices sur l'arganier avec ses échanges avec des champignons. En série ES et L, le sujet porte d'abord sur le jeu vidéo pour soigner une maladie des yeux  puis sur le défi énergétique. Il reste dans le monde bien concret avec un sujet sur l'oubli de pilule. En Amérique du Nord, les candidats de S partent en SVT à la pêche avec les baleines à bosse. Le sujet de Sciences (épreuve anticipée) de L et ES traite de la pollution des Antilles par les sargasses (sujet local) et de la course à l'efficacité énergétique. Cinq langues font l'objet d'épreuves au Liban en LV1 : anglais, allemand, espagnol, italien et arabe.  En anglais le sujet porte sur les banlieues. En allemand, il traite de la lecture.


(...)

03/06/2019 à 06:58  |  (0 commentaire)
Le système

"Dès la prochaine rentrée scolaire, tous les élèves du Québec auront droit à un minimum de deux sorties scolaires en milieu culturel, et ce, gratuitement. Aimer la culture, ça s'apprend. Cet investissement important permettra d'amener nos enfants à aimer la lecture, les arts et la culture, de les intéresser à nos artistes et à leurs créations et, à terme, d'encourager la création artistique de langue française. Notre ambition est de faire des élèves des citoyens actifs et avertis qui pourront, à leur tour, créer la culture de demain". Jean-François Roberge, ministre de l'éducation du Québec, annonce cette décision le 30 mai. Cette mesure est budgetée avec le ministère de la Culture.

 

Sur Newswire

 

 

03/06/2019 à 06:58  |  (0 commentaire)

Fonction publique

Fonction publique : La loi est adoptée par l'Assemblée nationale

"Comment demain un enseignant pourra t-il muter d'un département à un autre ? Il sera entièrement dans les mains de sa hiérarchie sans garantie d'équité". Olivier Marleix (LR) salue ainsi le projet de loi de transformation de la fonction publique adopté par l'Assemblée nationale en première lecture le 28 mai. Ce texte modifie profondément le fonctionnement de la fonction publique en généralisant le recours aux contractuels, en éliminant le contrôle...

 

Lisez l'article...

 

03/06/2019 à 06:58  |  (0 commentaire)

Pédagogie

Aziz Jellab : Une fraternité à construire

"Au moment où l'on voit se renforcer les inégalités sociales, se développer les populismes, où se multiplient les questions socialement vives aux enjeux fortement conflictuels,  ce livre est une invite à repenser le lien social". Spécialiste de l'enseignement professionnel, inspecteur général, professeur associé à l'Inshea et chercheur (Grhapes), Aziz Jellab livre un ouvrage (Une fraternité à construire, Berger Levrault) qui aborde tous les sujets qui entravent le vivre ensemble. Il conclue en donnant à l'école une belle place pour reconstruire le vivre et le faire...

 

Lisez l'article...

 

03/06/2019 à 06:58  |  (0 commentaire)
La classe

C'est maintenant officiel. La Depp publie les résultats définitifs du brevet 2018. Ceux ci sont marqués par le triple échec de la nouvelle formule de l'examen mise en place en octobre 2017.  Un examen qui fait échouer davantage de candidats, qui est marqué par de fortes inégalités sociales et qui demande des semaines de travail pour un diplôme inutile. Quel échec !

 

(...)

03/06/2019 à 06:58  |  (0 commentaire)
La classe

" Quatre élèves sur dix en situation de handicap, nés en 2001, ont passé le DNB : 85 % l’ont obtenu. 33 % des élèves en situation de handicap ont fréquenté une classe menant au DNB sans pour autant être inscrits à l’examen", souligne la Depp dans une nouvelle Note. "Enfin, 29 % des élèves n’ont pas fréquenté une classe menant au DNB. Quand ils sont inscrits, sept élèves sur dix se présentent dans la série générale et ont des taux de réussite très comparables aux élèves n’ayant pas de reconnaissance de handicap. Les élèves présentant un trouble physique ou sensoriel sont davantage inscrits au DNB et obtiennent de meilleurs résultats à l’examen. Il en est de même, à trouble identique, pour les élèves d’origine sociale très favorisée."

 

La note Depp

 

 

03/06/2019 à 06:58  |  (0 commentaire)
L'élève

Que deviennent les jeunes de banlieue après le lycée ? Souvent montrés du doigt, parfois perçus comme une menace, les jeunes de banlieue sont souvent vus davantage comme un problème que comme une ressource pour la société française. Professeur de SES dans différents lycées de Seine Saint-Denis, Fabien Truong a suivi leur parcours de vie après le bac. Dans un ouvrage,  "Jeunesse de banlieue, jeunesse française" (La Découverte), il partageait une véritable plongée dans l'intimité de ces jeunes étudiants et montrait comment s'effectue leur intégration. Cette étude est protée à l'écran dans un dosumentaire "Les défricheurs", résultat de la rencontre de F Truong avec le réalisateur Mathieu Vadepied.

 

(...)

03/06/2019 à 06:58  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Les « attendus de fin d'année » et « repères annuels de progression » sont parus au bulletin officiel du 28 mai 2019. Ils « fixent un horizon en termes de connaissances et de compétences. Des exemples de réussite sont proposés afin d'illustrer ce que doit savoir faire l'élève de la fin du CP à la fin de la classe de 3e. Ils constituent une contribution à l'évaluation des élèves. » Une « aide aux professeurs pour mieux organiser leur année » ? Ou un cadre contraignant avec « des indications de période d'enseignement » pour « permettre de conduire les apprentissages avec un tempo suffisamment soutenu » ?

 

En ligne

 

03/06/2019 à 06:58  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Le phénomène des fanfictions touche beaucoup d’adolescent.es : sur internet, les fans d'une œuvre cinématographique ou littéraire en écrivent de nouveaux épisodes, changent l'histoire originale, font vivre des aventures à un personnage secondaire… Peut-on exploiter pédagogiquement ce phénomène pour développer chez les élèves des compétences de lecture et d’écriture ? Une équipe d’enseignant.es et de chercheur.es en a fait le pari, réussi. Elle propose désormais une mallette numérique pour aider chacun.e à se saisir du dispositif. Particulièrement riche, le site offre des pistes de mise en œuvre, une maquette de fanfiction montée sur Moodle, des témoignages et des analyses. Pour que « les élèves soient gagnés par l’amour de la littérature, qu’ils y trouvent un écho à leur vie et une voie d’émancipation »…

 

La mallette pédagogique en ligne

Une présentation vidéo

Dans le Café

 

 

03/06/2019 à 06:58  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Professeure de lettres au collège Jacqueline de Romilly au Blanc-Mesnil, Adeline Fernandes éclaire en ligne un dispositif cherchant à mettre l’oral au service de la compréhension. Lors de la découverte d’un texte, les élèves sont amenés à en enregistrer, en binômes, une lecture expressive. Lors de la séance suivante, les élèves font retour sur les enregistrements pour répondre à deux questions : qu'avez-vous retenu du texte vous avez lu ?  qu'avez-vous pensé de la lecture de vos camarades ? Les exemples présentés portent en 6ème sur une scène de Molière et en 3ème sur un poème de Baudelaire.

 

Présentation en ligne

 

 

03/06/2019 à 06:58  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le lundi 03 juin 2019.

Partenaires

Nos annonces