SES : Programme impossible en terminale selon l'Apses 

 "Dans le meilleur des cas – compte tenu des périodes consacrées aux examens du contrôle continu, à la formation des enseignants, aux sorties scolaires, etc. – seules deux semaines (12 heures) pourraient être consacrées à un chapitre, évaluations et corrections incluses. Compte-tenu de la somme des savoirs inclus dans chaque chapitre du projet de programme, ce temps nous paraît nettement insuffisant à une appropriation suffisante des connaissances et de leurs enjeux par les élèves, ainsi qu’au nécessaire temps de préparation méthodologique en vue de l’acquisition des savoir-faire ou de la préparation des épreuves finales du baccalauréat, notamment de la dissertation (sans même parler de la préparation au Grand Oral)". L'Apses, association de professeurs de SES, analyse le nouveau programme de terminale. "Si les épreuves finales des épreuves de spécialité devaient avoir lieu avant les vacances de printemps, ce calendrier obérerait complètement la formation des élèves, en limitant l’apport des SES à deux trimestres effectifs. Dans ce cadre, l’éventuel choix d’une liste limitative de chapitres évaluables au baccalauréat, modifiable chaque année, constituerait un non-sens pédagogique." L'association dénonce aussi "une approche disciplinaire du programme (Science économique/sociologie et science politique/regards croisés), pourtant massivement rejetée par la profession".

 

L'analyse

 

Par fjarraud , le mercredi 12 juin 2019.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces