Quelles pratiques pour les activités périscolaires ? 

Les activités périscolaires peuvent être positive si certaines conditions sont réunies, estime le Réseau québécois d'information pour la réussite éducative. Il les mentionne dans un Guide publié avec des universitaires. " Les jeunes doivent pouvoir participer librement à ces activités, régulièrement et suffisamment longtemps. Les établissements scolaires doivent adopter une vision et des pratiques inclusives. Cette approche doit se refléter dans la gestion de l’offre, ainsi que dans la promotion et les règles entourant les activités proposées (ex. : critères de sélection, coûts). Offrir du soutien aux personnes responsables d’animer ces activités s’avère aussi crucial". Alors que les activités périscolaires sont en régression, J Netter montre, dans L'école fragmentée,  que faute d e cohérence entre le scolaire et le  périscolaire, seuls les enfants des milieux favorisés peuvent en tirer bénéfice.

 

Guide du RIRE

J Netter

 

Par fjarraud , le mardi 18 juin 2019.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces