Isabelle Watrinet : Clément l’Aplati, une fenêtre sur le monde 

Clément, c’est ce grand personnage d’1m22 de long et deux millimètres de large qui fait le tour du monde. Un personnage tout droit sorti du roman « Clément aplati » de Jeff Brown, « Flat Stanley » en anglais.  Roman qui raconte les aventures d’un enfant, Clément, qui se fait aplatir par un panneau d’affichage. Isabelle Watrinet, enseignante à l’école élémentaire d'application Léo Lagrange de Valence (26) a décidé de s’en inspirer. Dans son blog, Clément AplatiTour, elle propose deux projets distincts mais liés : ambassadeurs et AplatiTour. Else Besle a inscrit sa classe de cycle 1 de l’école primaire de Villampuy (28) à l’AplatiTour et ce pour la troisième année, « j'ai découvert ce projet sur Twitter et ce tour de France, et d'ailleurs, m'a tout de suite plu ».

 

Une mascotte partagée

 

Enseignante et formatrice, Isabelle est souvent qualifiée d’hyperactive par ceux qui la côtoient. « Je suis toujours à la recherche de nouvelles pistes pédagogiques pour favoriser les apprentissages et le bien-être des élèves ».  Fan du roman de Brown, elle participait déjà au projet de correspondance papier de classe à classe « Flat Stanley ». Il s’agissait d’envoyer une version de l’Aplati de Clément d’une classe à l’autre. Il y a quatre ans, elle découvre l’utilité de Twitter comme réseau social entre classes avec la Twitctee. Sa correspondance avec une classe de Toronto au Canada prend alors une autre dimension. « Nos élèves ont échangé sur le vécu de leurs personnages de façon fluide et ont engagé des productions d'écrits courts ».

 

Mais elle ne s’arrête pas là, elle imagine deux dispositifs qui allient numérique et production d’écrits pour faire vivre le roman : Clément Aplati ambassadeur et l’AplatiTour. « Les élèves de cycle deux et trois qui travaillent sur le projet ambassadeurs fabriquent un aplati, format A4, qu'ils échangent avec d'autres classes après avoir travaillé sur le roman. Ils écrivent ensuite l'histoire de l'aplatissement du personnage avant de l'envoyer passer quelques mois dans une autre classe.

 

Pour le projet AplatiTour, C'est un Clément taille réelle qui circule à travers une chaine d'une vingtaine de classes de tous niveaux tout au long de l'année. Le projet ayant un certain succès, il a fallu fabriquer plusieurs Clément géants afin d'aller partout. Nous avons donc créé plusieurs chaines en parallèle ». Ainsi, autant le projet Clément aplati ambassadeur prend la forme d’une correspondance classique mais avec un fil conducteur commun, autant l’AplatiTour est un projet original. Forme de mascotte 2.0, Clément partage ses péripéties sur twitter et sur un padlet. Et c’est là qu’apparaît l’intérêt pédagogique du projet. Ce sont les élèves qui rédigeront les différentes productions décrivant le quotidien de leur petit camarade, ils le prendront en photo, et ils apprendront à situer sur une carte les différentes étapes de son voyage. Et ce petit bonhomme en a vu du pays depuis sa naissance, Chicago, Toronto, Bruxelles et plus d’une cinquantaine d’écoles à travers la France. Il a d’ailleurs été présente au ministre de l’éducation nationale lors du salon Ludovia 2018.

 

Pour Isabelle, les objectifs de tels projets sont multiples. « Utiliser le numérique comme vecteur de communication et d'échanges, travailler la production d'écrits courts, permettre une meilleure connaissance de son environnement local afin de le présenter aux autres. Mais ils permettent aussi de développer du lien entre les différents cycles puisque le projet AplatiTour est ouvert à tous les niveaux, de la maternelle au lycée. Il favorise la liaison inter-degrés. Et puis, bénéfice non négligeable, en suivant les aventures de Clément à travers le monde, on gomme un peu les frontières territoriales ».

 

150 classes

 

En 2018-2019, plus de cent cinquante classes ont vécu au rythme de Clément Aplati. La dernière édition a permis à cinquante-quatre classes d'échanger ses aplatis ambassadeurs à l'année. Mais ce sont surtout quatre-vignt-six classes qui ont accueillies le temps d'une semaine le grand personnage d'AplatiTour. Il y avait quatre chaines parallèles qui ont voyagé à travers la France, mais aussi dans les écoles francophones des USA, du Canada, de Suisse, Belgique... De plus, Clément a assisté à plusieurs événements éducatifs comme le REFER (ndlr : Rendez-vous des Écoles Francophones en Réseau), les journées de l'innovation, le congrès du CLIC ou la rencontre Minestory. Il est devenu pour les classes participantes un véritable partenaire éducatif ».

 

En classe rurale avec Else

 

Else a adhéré au projet dès qu’elle l’a découvert sur Twitter. Enseignante d’une petite école de deux classes en milieu rural, « J’aime l'idée de partager un petit moment de classe avec d'autres classes ».  Clément, c’est une sorte d’ouverture sur le monde pour ses petits élèves âgés de 3 à 6 ans. « Dès qu'il y a des tweets avec Clément de la chaîne1 (cycle1), je les montre à mes élèves. Nous en discutons. Ils aiment beaucoup ce personnage. Ensuite, quand c'est notre tour, nous ouvrons ensemble le colis, pour découvrir tous les petits cadeaux offerts par la classe précédente. Pendant la semaine, Clément nous accompagne lors de nos projets et ateliers du moment. Ensuite nous préparons le colis et je l'envoie à la classe d'après. Nous essayons d'envoyer un tweet par jour ».  Fidèle depuis le début de l’aventure de l’AplatiTour, Else et ses élèves participent à la troisième édition du projet.

 

Pour cette troisième édition, AplatiTour sera placé sous le signe du patrimoine. « Pendant la semaine passée avec Clément, chaque classe aura pour mission, outre le traditionnel tweet de localisation, de présenter un élément patrimonial de son environnement : un monument historique, un bâtiment particulier, une œuvre d'art ou un artiste local… ». Isabelle a lancé la campagne d’inscription à la mi-août, « il y a déjà une quarantaine de classes inscrites, prêtes à recevoir Clément. La diversité des niveaux et des territoires est déjà bien présente, avec des classes de primaire, d'ULIS, de lycée pro venant de France, USA et Liban ! »

 

Alors en ce début d’année scolaire, si vous êtes à la recherche d’un projet transdisciplinaire et d’ouverture sur les autres, vous n’avez plus qu’à vous inscrire à l’AplatiTour ou encore à Clément Aplati ambassadeur !

 

Lilia Ben Hamodua

 

Le blog

Liens pour les inscriptions

AplatiTour  

Clément ambassadeur

 

 

 

 

 

Par fjarraud , le mercredi 28 août 2019.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces