L'Expresso du 20 novembre 2019 

Le fait du jour

Dans un enseignement primaire où les effectifs élèves baissent et où le gouvernement a décidé de dédoubler certains niveaux, tout semble réuni pour une baisse générale des effectifs par classe. Pourtant on garde encore des classes chargées. Deux nouvelles études de la Depp (division des études du ministère) éclairent la situation à la rentrée 2019. Malgré la conjoncture favorable, l'éducation nationale scolarise de moins en moins à 2 ans et maintient des seuils d'élèves élevés en dehors des CP et CE1 dédoublés.

 

(...)

20/11/2019 à 07:40  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

La réforme du lycée qui a supprimé les filières de l'enseignement général, n'a pas fait disparaitre les stéréotypes. Les maths et les sciences restent la voie royale des plus favorisés. Les filles choisissent davantage les lettres et les garçons les sciences. La réforme maintient les inégalités. C'est d'autant plus remarquable que la réforme a fait sauter les repères habituels et que Parcoursup avec ses attendus locaux a rendu l'orientation encore plus opaque aux non initiés.

 

(...)

20/11/2019 à 07:40  |  (1 commentaire)
La classe

Faire classe dehors ? c’est une pratique, assez récente en milieu urbain, qui commence à joyeusement se répandre. L’idée ? Une demi-journée par semaine, les élèves renouent avec la nature, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige. Assez simple en milieu rural ou semi-rural, sûrement moins dans les grandes villes. Mais là aussi, c’est possible. Alexandre Ribeaud et son projet a été sélectionné pour participer au onzième forum des enseignants innovants qui aura lieu le 23 novembre.

 

(...)

20/11/2019 à 07:40  |  (0 commentaire)
L'élève

Comment suggérer à l’écran le quotidien sous tension d’une banlieue française à travers une chronique réaliste à rebours des clichés et des images médiatiques ? Né en 1980 de parents d’origine malienne et de condition modeste, élevé à Montfermeil en Seine-Saint-Denis et y habitant toujours, Ladj Ly sait de quoi y parle et ce qu’il filme. Depuis plus de vingt ans et l’achat de sa première caméra, le réalisateur –au sein du collectif Kourtrajmé notamment- fait de sa cité le terrain privilégié d’exploration et de tournage de nombreux documentaires remarqués et primés. Nourri de sa propre expérience et du vécu des habitants, il concocte, avec Giordano Gederlini et Alexis Manenti, un scénario original, si dérangeant qu’il se heurte au refus de nombreux partenaires financiers potentiels. Des ‘restrictions budgétaires’ qui n’entament en rien la détermination de l’initiateur. Et au bout du chemin, après l’attribution du Prix du Jury au dernier Festival de Cannes et la sélection pour représenter la France aux Oscars, un film essentiel, d’une grande force, qui nous oblige tous à regarder la réalité en face. « Les Misérables » met en effet au jour de manière cinglante l’urgence sociale. Ou comment l’abandon par la République d’une partie de ses enfants insulte l’avenir du pays tout entier.

 

(...)

20/11/2019 à 07:40  |  (0 commentaire)
Le système

Quand les parents des quartiers populaires se saisissent de la question de l’éducation sur leur territoire, cela donne les Etats généraux de l’éducation. En 2017, pour leur première édition, l’événement avait lieu à Montpellier. En 2018, à Créteil. Cette année ce sera à Stains (93) les 29 et 30 novembre 2019. Magda Jouini, Chadia Mahdjoub et Karima Boucenna, toutes trois du collectif d’habitants et habitantes organisant l’évènement, expliquent leur mobilisation.

 

(...)

20/11/2019 à 07:40  |  (0 commentaire)
Le système

" Contrairement aux promesses gouvernementales pour une rentrée 2019 placée “sous le signe de la maturité et de la réussite”, les accompagnant·es d’élèves en situation de handicap (AESH) vivent une dégradation de leurs conditions de travail : temps incomplets subis, non-renouvellements massifs, salaires non versés avec des acomptes souvent indécents, affectations aberrantes, attente insupportable des documents administratifs, services de gestion saturés", annonce une large intersyndicale associant la Cgt, le Snuipp Fsu, le Snes Fsu, le Snuep Fsu, le Se Unsa, le Sgen Cfdt, Fnec FO, le Snalc et Sud éducation. "Malgré nos alertes répétées, la flexibilité imposée par la mise en place des PIAL aggrave la situation des AESH. La circulaire AESH du 5 juin 2019 est détournée de ses objectifs : non-respect des 5 semaines reconnaissant le travail invisible, augmentation du temps de travail sans revalorisation du salaire, obligation de formation pendant les vacances et hors-temps scolaire. De plus, la poursuite de la mutualisation forcenée des moyens AESH pour gérer le manque de recrutements, nuit à un accompagnement de qualité et aux conditions de travail". L'intersyndicale appelle à une journée de mobilisation nationale le 20 novembre pour obtenir une revalorisation salariale et un véritable statut.

 

 

20/11/2019 à 07:40  |  (0 commentaire)
Le système

A l'occasion des 30 ans de la Convention internationale des droits de l'enfant, des associations s'associent pour faire passer un message commun : plus d'enfant à la rue en 2022. Le Snuipp Fsu intervient également notamment pour le droit à la scolarisation.

 

(...)

20/11/2019 à 07:40  |  (0 commentaire)
Le système

" Il y a clairement un risque que l'éducation prioritaire ne soit plus une priorité en dehors des REP+. C'est le point sur lequel nous devrons être vigilants", explique Damien Berthilier, président du Réseau français des Villes éducatrices (RFVE) à Localtis. Une inquiétude qui ne veut pas dire rejet total du rapport. " Que l'on donne la main aux rectorats pour travailler plus finement ne nous choque pas. Cela correspond même à une demande que nous avions de ne pas rendre les choses trop rigides, à condition, bien sûr, que cela ne devienne pas du clientélisme, et que notamment les villes de banlieue ne se retrouvent pas défavorisées par rapport à d'autres zones...  L'idée de l'allocation progressive de moyens me semble toutefois avoir du sens, et cela se fait d'ailleurs déjà au niveau des collèges dans certaines académies".

 

Sur Localtis

Sur le rapport Azema

Les syndicats récusent le rapport

 

20/11/2019 à 07:40  |  (0 commentaire)
Le système

"Vexations, humiliations, infantilisation et culpabilisation" : depuis la rentrée le torchon brule au collège Korczak de Limeil-Brevannes (94). Des enseignants ont fait grève pour obtenir le départ de la principale. Celle ci vient de demander et obtenir sa mutation.

 

Sur actu.fr

 

 

20/11/2019 à 07:40  |  (0 commentaire)
La classe

Un nouveau sondage Harris rappelle ce que d'autres enquêtes , notamment de l'Observatoire national de la sécurité et de l'accessibilité des établissements d'enseignement (ONS), disent depuis des années : la grande majorité des enfants se retiennent plutôt que d'utiliser les toilettes des écoles. Une situation qui est nuisible à leur santé et à celle de l'établissement.

 

20/11/2019 à 07:40  |  (0 commentaire)
La classe

" En 2018, nous avons questionné le « métier » ; en 2020, nous allons interroger  « l'intermétier »,  la coopération entre adultes à l'école maternelle Si la dimension collective du travail et l'organisation de collectifs de travail deviennent de véritables projets partagés, alors elles constituent une réelle opportunité d'efficacité collective au bénéfice des enfants, surtout ceux des milieux populaires. C'est l'engagement du GFEN depuis de longues années de démocratiser l'accès au savoir." Le GFEN ouvre les inscriptions aux 12èmes Rencontres nationales de la maternelle qui auront lieu le 25 janvier à Paris. Parmi les intervenants, Marc Bablet, Serge Thomazet, Sylvie Martin-Dametto, etc.

 

Inscriptions

 

 

20/11/2019 à 07:40  |  (0 commentaire)
La classe

Du 18 au 30 novembre, l'Ageem organise la Quinzaine de l'école maternelle. Durant ces 15 jours, l'Ageem organise des formations, des conférences, des échanges entre enseignants. Ainsi à Bordeaux Véronique Boiron  parle de l'entrée dans l'écrit. A Clermont Ferrand, Catherine Berdonneau des nombres en maternelle. A Lyon, Joelle Gonthier parle des arts. Dans le Gers ce sont des actions poètiques avec les parents. A Paris un projet de classe Eau est présenté avec les parents.

 

La quinzaine de l'Ageem

 

 

20/11/2019 à 07:40  |  (0 commentaire)
L'élève

"L'intégration des immigrés à la société française fait l’objet d’interrogations médiatiques et politiques récurrentes, au travers desquelles s’expriment de nombreux stéréotypes, souvent déconnectés des savoirs scientifiques. C'est le cas de l’échec scolaire des enfants d’immigrés", explique Mathieu Ichou dans un rapport de la Fondation Jean Jaurès. Pour lui, " c'est moins l'origine géographique des parents que leur position sociale qui permet d'appréhender les inégalités scolaires françaises".

 

(...)

20/11/2019 à 07:40  |  (0 commentaire)
Les disciplines

C'est l'histoire d'un étonnement, et à partir de cette étonnement, d'un questionnement. J'exerce comme enseignant spécialisé en ce qu'on appelle aujourd'hui l'aide relationnelle (ou maître G, comme nous avons l'habitude de le dire) au sein d'un RASED. J'ai donc l'occasion de rencontrer des enfants en grande difficulté scolaire qui me sont signalés par des enseignants, d'abord en entretiens individuels et puis, pour certains, en petits groupes de besoins.

 

(...)

20/11/2019 à 07:40  |  (0 commentaire)
Les disciplines

La course aux nombres vise à promouvoir des pratiques pédagogiques et didactiques qui installent les fondamentaux et développent des automatismes. Sur son blog, Claire Lommé montre les retombées positives pour les enseignants en Cm2. "J’ai corrigé en notant toutes les réponses. Cela paraît long, mais en fait non, c’est vite fait avec un peu d’organisation. Et ainsi nous savons quelles questions posent le plus de problèmes : clairement, le repérage, la division et les fractions sont difficiles pour ces élèves. Nous savons donc sur quoi faire porter nos efforts".

 

Sur son blog

La course aux nombres

 

20/11/2019 à 07:40  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Sur le site des Escape Game, présentation d'un jeu réalisé par Aude Picard et Valérie Coquillard (ERUN). L'objectif est de créer un jeu de société en utilisant codage et programmation avec des élèves de maternelle. Les enfants imaginent un jeu de plateau sur « le thème des robots ». "Chaque élève imagine alors individuellement un robot qui représentera les pions du jeu puis le dessine. Il crée ensuite en blocs de LEGO un assemblage représentant son robot. Confronté alors au réel, il réalise des modifications de son dessin."

 

Sur le site

 

20/11/2019 à 07:40  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le mercredi 20 novembre 2019.

Partenaires

Nos annonces