Santé au travail : Le ministre supprime l'Observatoire de la sécurité des établissements 

" Dans le contexte actuel - de l’ incendie d’une usine classée « Seveso » à Rouen, de la pollution au plomb autour de la cathédrale Notre-Dame, des problèmes liés à la présence d’amiante dans de très nombreux établissements scolaires, de l'importance des procédures de sécurité dans les ateliers dans la voie professionnelle et technologique, de la sécurité des installations sportives sans compter la montée des risques majeurs de causes naturelles liées au dérèglement climatique - la suppression de cet observatoire est irresponsable", écrit la FSU. Le ministre a décidé la suppression de l'Observatoire national de la sécurité et de l'accessibilité des établissements d'enseignement. Cet organisme indépendant était un des rares lanceurs d'alarme de l'éducation nationale. C'est lui par exemple qui a donné en 2016 une première estimation du risque lié à l'amiante dans les établissements scolaires. En supprimant cet observatoire, en supprimant aussi les CHSCT, ce sont toutes les protections des fonctionnaires et des usagers en matière de santé qui disparaissent. Là aussi c'est une rupture historique qui se produit dans une relative apathie.

 

Communiqué du Snptes

Le risque amiante

Le dernier rapport de l'ONS

 

 

Par fjarraud , le jeudi 28 novembre 2019.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces