L'Expresso du 13 janvier 2020 

Le fait du jour

Dans une lettre envoyée aux syndicats le 11 janvier, le premier ministre propose de retirer l'âge pivot pour la retraite sur les années 2022-2027. Après un mois de conflit et 4 journées de grève nationales, cette concession d'un gouvernement qui n'en voulait aucune, permet à certains syndicats de sortir du conflit. Sur le fond elle ne change rien à la réforme définie par le gouvernement si ce n'est que les syndicats pourraient porter le chapeau de mesures immédiatement impopulaires. Pour les enseignants, mobilisés sur d'autres thèmes que l'âge pivot, la manoeuvre gouvernementale, si elle réussit, risque de les isoler alors qu'ils sont ceux qui ont le plus à perdre avec cette réforme.

 

(...)

13/01/2020 à 06:57  |  (1 commentaire)
La classe

Peut-on défendre l’indéfendable ? Par exemple, le loup, et non l’agneau, dans la célèbre fable de La Fontaine ? Telle est la tâche confiée par Marie-Sophie Ludwig à ses 6èmes du collège Henri Sellier à Suresnes. Par-delà la compréhension du texte, l’activité permet de développer les compétences argumentatives et orales. En prenant la défense du loup, les élèves apprennent à « mettre à distance l’affect au profit de la réflexion ». Le travail de la littérature retrouve alors des enjeux éthiques (qu’est-ce que le bien, le mal, le juste, l’injuste ?) et des enjeux citoyens (saisir comment se déroule un procès dans une société démocratique). Les tablettes numériques ont permis aux élèves de s’enregistrer pour progresser : ils ont même rejoué le procès du loup en endossant la robe de l’avocat dans la classe devenue tribunal. En  2020 encore, « la raison du plus fort » serait-elle toujours « la meilleure » ?

 (...)

13/01/2020 à 06:57  |  (0 commentaire)
Le système

Manipulation et impasses. Comment apprécier réellement la portée et l'intérêt des évaluations nationales de CP et CE1 ? Probablement en ne suivant pas l'exemple de l'Inspection générale qui accepte de ne visiter que les écoles qu'on lui indique. Probablement en suivant le modèle de l'Inspection générale qui ne cache rien de ces entraves mises à son enquête... Au final le rapport ne nous apprend qu'une chose : même en sélectionnant les écoles, il y a encore des enseignants qui ne voient pas l'intérêt des évaluations nationales.

 

(...)

13/01/2020 à 06:57  |  (1 commentaire)
Le système

" A mesure que les semaines passent, les problèmes sont de plus en plus évidents : problèmes d’organisation, lourdeur de la procédure, inégalités de conditions de passage et de traitement entre établissements et donc entre élèves. Les problèmes matériels ne cessent de s’accumuler, de l’ouverture tardive de la banque nationale de sujets aux difficultés posées par la correction dématérialisée (connexion, débit etc.). Les sujets proposés par la BNS ne correspondent pas dans de nombreux cas aux savoirs travaillés avec les élèves, les grilles d’évaluation apparaissent comme complexes et dénuées de sens par rapport aux exigences requises, l’absence de temps spécifique de concertation et de correction obère la possibilité du travail collectif…" Une très large intersyndicale (SNES-FSU, SE-UNSA, CGT Educ’action, Sud éducation, SGEN-CFDT, SNEP-FSU, SNALC, SIES, FAEN, SNCL, UNL et Lycéens au Centre) demande aux ministres de "renoncer à cette session des E3C". Cette demande est soutenue sur le terrain : des enseignants ont commencé à refuser de participer aux épreuves de controle continu du bac en 1ère.

 

Communiqué

Les E3C menacés

 

13/01/2020 à 06:57  |  (0 commentaire)
Le système

Longtemps elle fut considérée comme un atout par le gouvernement. C'était même le principal argument mis en avant pour affirmer sa politique sociale. Selon un sondage Ifop - JDD, la politique scolaire du gouvernement est maintenant celle qui fait plonger le plus le gouvernement. Blanquer enfonce Macron.

 

(...)


13/01/2020 à 06:56  |  (0 commentaire)
Le système

Alors qu'elle doit être reçue le 13 janvier par JM BLanquer, la FSU souligne l'absence de propositions ministérielles. "Elle ne dispose pas d’éléments à cette heure sur le niveau, les modalités et les éventuelles contreparties en termes de charge de travail des « compensations à la réforme » pour les enseignant-es annoncées par JM Blanquer... La FSU attend du Ministre que des propositions concrètes et chiffrées soient enfin mises sur la table afin de procéder à une revalorisation salariale légitime. La FSU rappelle que ce sont les carrières et les salaires de tous les personnels de l’éducation qu’il faut revaloriser avec une attention particulière aux inégalités professionnelles femmes / hommes et elle fera lors de cette réunion ses propres propositions en ce sens".

 

Communiqué

 

13/01/2020 à 06:56  |  (0 commentaire)
Le système

Le JO du 11 janvier publie le programme de la spécialité littératures et cultures étrangères et régionales en portugais pour la première et la terminale." Les contenus culturels et littéraires sont déclinés en cinq thématiques (deux pour la classe de première, trois pour la classe terminale), elles-mêmes subdivisées en axes d'étude selon les spécificités propres à chaque langue. Les axes d'étude, ni limitatifs ni exhaustifs, ne constituent pas un catalogue de prescriptions juxtaposées : ils ont pour fonction d'aider les professeurs à élaborer et construire des progressions pédagogiques adaptées à la diversité des niveaux et des besoins des élèves".

 

Au JO

 

13/01/2020 à 06:56  |  (0 commentaire)
Le système

" Le programme de la voie technologique, calqué sur celui de la série générale, est tout simplement une aberration", écrivent des professeurs de français dans une pétition demandant sa réécriture. " Ce programme monstrueux est totalement inadapté aux élèves de séries technologiques... Pire. Ce programme est absurde quand on regarde le travail à accomplir dans l’année et les épreuves écrites et orales".

 

La pétition

 

13/01/2020 à 06:56  |  (0 commentaire)

Premier degré

L'incroyable froideur de l'administration face au suicide de C Renon

Alors que le suicide de C Renon a été reconnu "imputable au service", le ministère s'obstine à relativiser cette décision en des termes parfois choquants. Comme s'il ne voulait pas en tirer les conséquences...

(...)

 

Lisez l'article...

 

13/01/2020 à 06:56  |  (0 commentaire)

Pédagogie

La mixité sociale, une urgence pour l'Ecole

"Introduire une plus grande mixité scolaire au sein d’un établissement et d’une série donnés pourrait avoir un effet bénéfique pour la majorité des élèves". L'affirmation lancée par Béatrice Boutchenik et Sophie Maillard (Insee), dans la revue ministérielle Education &formations (n°100), est solidement étayée. Basée sur le suivi de 7 cohortes présentées au bac entre 2010 et 2016 (près de 3 millions d'élèves), elle interroge fortement l'institution. En effet, la majorité des lycées organise encore des classes de niveau. Et le ministère semble...

(...)

 

Lisez l'article...

 

13/01/2020 à 06:56  |  (0 commentaire)
La classe

André Tricot revient dans un article éclairant sur la charge cognitive et les moyens de l'alléger. " La charge cognitive correspond à la quantité de ressources cognitives investies par un individu lors de la réalisation d’une tâche. Elle dépend de la complexité de la tâche (le nombre d’éléments à traiter et à mettre en relation); des ressources de l’individu et de la manière dont la tâche est présentée". C'est ce dernier aspect qui interroge directement les enseignants. A Tricot présente 15 moyens pour diminuer la tâche cognitive et faciliter les apprentissages. Par exemple : " Une façon de réduire la charge cognitive associée à la résolution de problèmes est d’utiliser une présentation du problème sans spécifier de but".

 

Réduire la charge cognitive

 

13/01/2020 à 06:56  |  (1 commentaire)
La classe

"Il existe une forte ségrégation des populations scolaires entre les établissements. Les enseignants, selon qu'ils sont confrontés à des élèves d'origine favorisée ou défavorisée, adaptent leurs pratiques, sans même parfois s'en rendre compte. Cela a un effet sur l'acquisition des connaissances et les trajectoires scolaires. Cette ségrégation résulte de plusieurs facteurs : l'arbitrage entre public et privé qui dépend du choix des familles, elles-mêmes influencées par les orientations politiques... Il faut aussi mentionner le lien très fort entre la dynamique scolaire et la dynamique résidentielle". Dans Elle, Agnès Van Zanten commente les résultats de Pisa et la "fracture française".

 

Dans Elle

 

13/01/2020 à 06:56  |  (0 commentaire)
L'élève

Le design est partout ! Les entreprises avec bureau de design intégré et les agences offrent des emplois aux jeunes diplômés. Les autres font appel à des indépendants qui travaillent à la prestation. Ce numéro de Parcours, une publication de l'Onisep, invite le lecteur à découvrir les spécificités de chacun des métiers regroupés en quatre domaines : communication (designer graphique, webdesigner…) ; espace (architecte d’intérieur, scénographe…) ; mode (designer textile, directeur artistique, styliste…) ; produit (designer produit, modeleur 3D…). Les métiers sont présentés sous forme de fiches et illustrés par des témoignages de professionnels. Une journée chez Décathlon met en lumière le travail de professionnels qui œuvrent pour concevoir des trottinettes… le design est au cœur du procédé de création. Côté études, la palette de diplômes passée en revue est vaste.

 

Découvrir ce numéro de Parcours

 

13/01/2020 à 06:56  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Dans une lettre adressée le 6 janvier 2020 au Comité de suivi, le ministre de l’Education nationale annonce une modification du programme de français au lycée : 20 à 24 textes à étudier en voie générale, 13 à 16 en voie technologique, programme d’œuvres renouvelé par quart et non par moitié. L’allègement était demandé et attendu depuis des semaines. Tardive, l’annonce pose des difficultés d’équilibrage des progressions annuelles. L’information a été diffusée par voie médiatique au lieu d’être officiellement transmise aux enseignant.es : beaucoup voient là de la désinvolture et du mépris. Sur le fond, le programme reste contesté comme normatif, rétrograde, élitiste, tandis que le ministre défend ses exigences : il a été « conçu pour transmettre des savoirs disciplinaires et interdisciplinaires de qualité à nos élèves ». Une nouvelle pétition est lancée pour demander la révision en séries technologiques d’un programme qualifié de « monstrueux » : « Il est temps de tenir compte de la réalité, celle que les professeurs connaissent. Il est temps d’admettre que ce programme a été mal conçu, qu’aucun élève ne comprendra une œuvre intégrale ou un parcours en ayant étudié deux textes de cette œuvre ou de ce parcours ! Il est temps de privilégier la qualité à la quantité ! Il est temps de ne pas confondre élèves de première et étudiants en lettres, et de ne pas prendre les enseignants de lettres pour des magiciens ! »

 

(...)

13/01/2020 à 06:56  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Quelle place pour le numérique dans l’enseignement de la littérature ? Viennent d’être publiés les actes vidéos du 2ème « colloque international sur l’enseignement de la littérature avec le numérique » qui s’est tenu à Montréal en mai 2019. Par exemple, Magali Brunel et Serge Bouchardon se demandent comment la « réception immersive » d’œuvres numériques permet de développer des connaissances sur la littérature, de travailler des compétences en littératie, d’ouvrir la littérarité, d’inviter à de nouvelles modalités de travail et de création en classe. Au fil des exemples et des analyses, Anne-Marie PetitJean fait apparaitre combien l’intégration de la littérature numérique dans un «  cours classique de littérature » modifie  les pratiques elle-même, appelle à mettre en place des situations didactiques qui donnent toute sa place au lecteur acteur du texte. Pour Anne-Marie Petit-Jean, le numérique littéraire n’est pas à situer dans un champ séparé des études littéraires classiques : il convient même de prendre en considération la part active que joue le numérique dans la création littéraire contemporaine.

 

(...)

13/01/2020 à 06:56  |  (0 commentaire)
Les disciplines

A Tours, au lycée Jacques de Vaucanson, les 2ndes de Claire Tastet ont réalisé un joli coup éditorial : ils ont « découvert » les journaux intimes de personnages du roman d’Emile Zola, « Thérèse Raquin », paru en 1867. Voici leur présentation : « Le saviez-vous ? Thérèse Raquin et son amant Laurent écrivaient leurs journaux intimes. Retrouvés par hasard dans les décombres d’un vieil immeuble démoli lors des travaux de restructuration du Passage du Pont Neuf à Paris, les deux journaux ont été édités par la classe de 512. Lisez-les et vivez le quotidien de deux criminels en proie à la folie. ». Ces écritures d’appropriation sont rassemblées dans des livres numériques en ligne.

 

Sur le site du lycée

Claire Tastet dans Le Café pédagogique

 

 

13/01/2020 à 06:56  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le lundi 13 janvier 2020.

Partenaires

Nos annonces