L'Expresso du 03 février 2020 

Le fait du jour

Est-ce vraiment une découverte ? On sait depuis longtemps qu'il y a des collèges ruraux, qu'ils ont peu d'élèves et, par définition, qu'ils imposent de longs temps de trajets aux élèves dans les zones rurales peu denses. Le ministère en fait maintenant une catégorie à part dans une Note d'Information de la Deep. Un Note qui vient ainsi en appui au rapport Azema Mathiot sur l'avenir de l'éducation prioritaire. Car derrière cette publication l'enjeu est bien l'avenir des Rep et de leur budget.

 

(...)

03/02/2020 à 07:45  |  (0 commentaire)
La classe

Peut-on amener les élèves à considérer le travail comme plus important que l’évaluation ? Au collège Pasteur à Villejuif, une équipe enseignante a fait d’une sixième une « classe coopérative à évaluation continue ». Stéphanie Dubarry y enseigne le français. Elle en éclaire ici les principes : « L’objectif est que l’élève soit toujours dans le faire de manière à ce qu’il n’y ait finalement plus besoin d’évaluer régulièrement puisque le professeur observe à chaque séance l’élève en action. Pour cela, il est indispensable que l’élève soit autonome et en activité et cela nécessite des scénarios pédagogiques particuliers. » Avec des conséquences : transformation du bulletin, de l’organisation annuelle, du conseil de classe, nouvelles modalités de travail, apprentissage de l’autoévaluation, représentations de l’Ecole à faire évoluer. Un projet inspirant présenté au 11ème Forum des enseignants innovants …

 

(..)

03/02/2020 à 07:45  |  (0 commentaire)
Le système

La désorganisation qui accompagne les épreuves de controle continu du bac a continué le 31 janvier. Encore une fois le nom d'épreuves n'a pas été prononcé en vain tellement on a encore franchi de nouvelles limites ce jour là avec notamment la garde à vue durant 32 heures d'élèves de 16 ans à Paris. Un autre événement important est intervenu : une dépêche AFP sur le mouvement pourrait mettre fin au silence qui accompagne dans les médias nationaux cette perturbation massive du bac 2021.

 

(...)

03/02/2020 à 07:45  |  (0 commentaire)
Le système

Les concours nationaux de recrutement de professeurs des écoles des académies de Créteil et Versailles a été ouvert au JO du 26 janvier. La note de service vient de sortir au BO du 30 janvier. Elle fixe les conditions d'accès et déroulement du concours.

 

Au BO

Au JO

 

03/02/2020 à 07:45  |  (0 commentaire)
Le système

On avait déjà souligné "l'incroyable froideur de l'administration après le suicide de C Renon". Une nouvelle vient d'en être fournée par la décision de l'académie de Créteil de prélever une journée de grève sur les enseignants qui ont cessé le travail le 3 octobre, jour de l'enterrement de C Renon, en seine Saint Denis. Selon le Snuipp 93, le prélèvement vient d'avoir lieu sur la paye de janvier. Pour le syndicat, "le ministère a répondu par le mépris à la profession... L'honneur d'un ministre aurait été de respecter l'hommage des agents". Si "l'imputabilité au service" du suicide de C Renon a été reconnue par l'administration, celle ci n'a de cesse d'en minimiser la portée. Ainsi le 6 janvier le ministère avait fait savoir que l'imputabilité au service est "une décision coutumière de l'administration dans ce genre de circonstances, car elle permet d'assurer une protection maximale aux ayants droit". Une formule renforcée par des propos tenus le 7 janvier à la Dgesco. "Quand un drame a lieu dans une école il y a présomption d'imputabilité au service. Cette jurisprudence s'applique à n'importe quel accident par exemple si je tombe dans l'escalier".

 

Voir aussi l'article de Libération

Dans le Café

 

03/02/2020 à 07:45  |  (0 commentaire)
Le système

Une note de service publiée au BO du 30 janvier organise l'accès par liste d'aptitude au corps des personnels de direction. " Les personnels seront affectés prioritairement dans les académies où demeurera le plus grand nombre de postes restés vacants après la nomination des lauréats du concours de la session 2020, en tenant compte de leurs vœux. Les personnels dont la candidature aura été retenue se verront confier des fonctions de chef d'établissement adjoint. Cependant, à titre exceptionnel et au regard de leur profil et de leur parcours, certains pourront assurer immédiatement la direction d'un établissement de petite taille et sans complexité particulière", indique la note. Et c'est particulièrement vrai pour l'éducation prioritaire où les candidats peuvent se retrouver directement en poste. " Les candidats faisant fonction de personnel de direction dans un établissement particulièrement difficile (notamment dans un établissement relevant de l'éducation prioritaire), inscrits sur la liste d'aptitude, pourront exceptionnellement, si l'intérêt du service l'exige, être nommés sur leur poste", précise la note.

 

Au BO

 

03/02/2020 à 07:45  |  (0 commentaire)
Le système

Après un recours du Snapen (syndicat des agents publics de l'éducation nationale) et de son président Robert Casanovas, le tribunal administratif de Paris a ordonné le 29 janvier, dans deux décisions, l'annulation des tableaux d'avancement à la classe exceptionnelle de 2017 et 2018 des professeurs agrégés . Le ministère a 6 mois pour proposer de nouveaux tableaux. Cette décision s'appuie sur une note de service de la rectrice de Montpellier qui a écarté de l'accès à la classe exceptionnelle indument des professeurs enseignant en VTS et en lycée. Pour Robert Casanovas, ces décisions sont "une preuve de l'incurie de l'administration" de l'éducation nationale.

 

 

03/02/2020 à 07:45  |  (0 commentaire)

Revalorisation

Revalorisation : Le principal engagement du gouvernement n'en est pas un

Selon l'avis du Conseil d'Etat sur la loi retraites, le principal engagement de l'Etat pour revaloriser la rémunération des enseignants est contraire à la constitution. Le seul argument concret du gouvernement pour que les enseignants acceptent la réforme s'effondre. Le gouvernement pouvait-il ne pas savoir que son engagement est sans valeur ? Pourquoi l'avis du Conseil est-il communiqué maintenant ? Quelles conséquences cela a-t-il pour les...

(...)

 

Lisez l'article...

 

03/02/2020 à 07:44  |  (0 commentaire)

Dominique Bucheton : Les gestes professionnels dans la classe

"Le métier d’enseignant est dans la tourmente. Quel sens lui donner aujourd’hui dans une société qui affronte un choc violent de valeurs, de conflits sociaux, de transformations technologiques très rapides ? Quelles en sont les diverses responsabilités éducatives, citoyennes, écologiques, scientifiques ? Quelle éthique fonde les gestes professionnels des enseignants dans le quotidien de leur action ?" C'est tout une savoir sur l'Ecole que Dominique Bucheton, professeure à l'université de Montpellier, réunit dans un livre (Editions ESF Sciences humaines). L'ouvrage est à la fois une méthode d'analyse des gestes...

(...)

 

Lisez l'article...

 

03/02/2020 à 07:44  |  (0 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

03/02/2020 à 07:44  |  (0 commentaire)
La classe

"Si l’interdisciplinarité et son développement sont pertinents au regard des défis actuels et des besoins des élèves, il n’en reste pas moins que les savoirs disciplinaires et spécifiques demeurent fondamentaux dans toute démarche interdisciplinaire. L’approche interdisciplinaire ne plaide pas pour un effacement des disciplines, mais plutôt pour une reconnaissance réciproque des besoins et des apports des approches disciplinaire et interdisciplinaire. Il faut toutefois également prendre en considération le fait que l’interdisciplinarité correspond à une manière différente de concevoir le processus d’enseignement-apprentissage par rapport à un enseignement disciplinaire et que la forme scolaire traditionnelle tend à se transformer pour évoluer vers plus d’intégration.". Cet ouvrage suisse, téléchargeable gratuitement, analyse notamment les "éducations à" qui oscillent entre "dé disciplinarisation" et réelle interdisciplinarité.

 

L'ouvrage

 

 

03/02/2020 à 07:44  |  (0 commentaire)
La classe

A l’initiative de Jean-Yves Rochex, directeur du laboratoire ESCOL-CIRCEFT de l’Université Paris 8, et de Lydie Heurdier-Deschamps, historienne de l’éducation rattachée au laboratoire, un projet de recensement puis d’archivage de tous les fonds relatifs à l’éducation prioritaire a vu le jour. Ce travail de sauvegarde des archives des ZEP/REP doit permettre de nouvelles recherches, tant en sciences de l’éducation qu’en histoire, géographie ou sciences politiques. Un plan de classement des sources est diffusé.

 

Guide des sources

 

 

03/02/2020 à 07:44  |  (0 commentaire)
L'élève

"5 étapes pour construire mon avenir" , annonce l'Onisep sur la page d'accueil de ce nouveau site. Destiné aux nouveaux et aux futurs lycéens , il présente les enseignements au lycée et le calendrier des étapes du bac et de l'orientation. Il présente aussi les enseignements de spécialités accessibles près de son domicile. Il invite à explorer le monde économique et l'enseignement supérieur. Des quiz, un travail sur ses compétences aident le jeune à s'orienter tout comme des ressources sur des filières ou sur des événements (salons etc.). Un site indispensable aux élèves.

 

Le site

 

03/02/2020 à 07:44  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Professeur de français à Montreuil au lycée d’arts appliqués Eugénie Cotton,  Philippe Maurel  a invité ses élèves à réaliser des affiches pour la pièce de Musset « On ne badine pas avec l’amour ».  La mission était d’éclairer le propos de l’œuvre par un travail visuel. Dans cette écriture d’appropriation plastique, les créations soulignent les oppositions entre les personnages, mettent en évidence des éléments significatifs de la pièce, cherchent à « symboliser les dangers ou les fragilités du sentiment amoureux »… Explications de Philippe Maurel sur les enjeux et les productions des élèves …

 

(...)

03/02/2020 à 07:44  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Comment préparer les élèves à la question de grammaire à l’oral de français du baccalauréat ? Sur la page Lettres de l’académie de Grenoble, Céline Saluzzo et Laetitia Agut, enseignantes au lycée Renée Perrin d'Ugine, proposent des exemples de séances de langue et une progression en grammaire. Au menu : la phrase, en lien avec « la clarté ou l’art de la maxime » chez La Fontaine, « la circonstancielle au service du conteur », « la négation » dans des textes de Beaumarchais et Molière … En fin de séquence, des « moments de langue » sont mis en œuvre pour « permettre à l'élève sur le mode de la coopération, en binôme, de faire les remarques nécessaires sur une phrase. » Conseils : « avoir une pratique régulière de ce type d'exercice afin que cela devienne une habitude pour les élèves. Cela peut prendre quinze minutes (au maximum) à l’issue d’une explication de texte. »

 

Exemples

Interview des enseignantes

 

03/02/2020 à 07:44  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Et si les écrivain.es ne se contentaient pas d’écrire ? Et si les élèves les faisaient parler ? Au collège Henri Matisse à Grand Couronne, les élèves de Claire Ridel réalisent ce défi : recherche d’information, rédaction d’une biographie à la 1ère personne, entraînement à la lecture à voix haute, enregistrement sur tablettes avec l’application Photospeak qui permet d’animer une image, impression des portraits. Ceux-ci sont placés sur une frise chronologique dans la classe et chacun peut à loisir les scanner pour les faire parler. Le projet, qui travaille bien des compétences et des notions, veut aussi augmenter la présence de la littérature dans l’établissement : «  Tous les élèves du collège seront aussi familiarisés au quotidien avec les auteurs, qui apparaîtront sur le mur petit à petit, tout au long de l’année. »

 

Présentation et exemples

 

03/02/2020 à 07:44  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le lundi 03 février 2020.

Partenaires

Nos annonces