Valse des recteurs  

Le Conseil des ministres a adopté le 5 février un large remaniement des recteurs. Sont créés 7 recteurs délégués en charge de l'enseignement supérieur dans les nouvelles régions. Surtout 4 recteurs sont remplacés et B Gille est nommée présidente du Conseil d'évaluation de l'école.

 

Deux nouvelles rectrices sont crées par le conseil des ministres : Elisabeth Laporte , ancienne Dasen, est nommée rectrice de Strasbourg à la place de Sophie Béjean qui devient rectrice de la région Occitanie à Montpellier. Agnès Walch Mension Rigau, inspectrice générale, est nommée rectrice de Reims à la place d'Hélène Insel qui devient rectrice de Grenoble. Béatrice Gille, rectrice d ela région Occitanie, est mise à la tête du nouveau Conseil d'évaluation de l'école, une pièce maitresse du système Blanquer.

 

Le conseil a aussi créé 7 recteurs délégués à l'enseignement supérieur, une fonction crée par la loi Blanquer. Fabienne Blaise était rectrice de l’académie de Grenoble. Elle n'est plus que rectrice déléguée pour l’enseignement supérieur dans le Grand Est. Simonne Bonnafous, qui a longtemps dirigé l'enseignement supérieur, exerce la même fonction en Ile-de-France. Gabriele Fioni est nommé recteur délégué pour l’enseignement supérieur en Auvergne Rhone Alpes. Elisabeth Borredon l'est en Hauts de France. En Nouvelle Aquitaine, Claudio Galderisi exercera cette fonction et Khaled Bouabdallah en Occitanie. Enfin Philippe Dulbecco est recteur  délégué au supérieur en PACA.

 

Au Conseil des ministres

 

 

Par fjarraud , le jeudi 06 février 2020.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces