L'Expresso du 14 mai 2020 

Le fait du jour

Déposée par la députée LREM Cécile Rilhac, une nouvelle proposition de loi envisage de modifier la fonction de directeur d'école. Sans changer le statut du directeur, la proposition de loi prévoit de lui donner autorité dans l'école et de nouvelles responsabilités en échange d'un meilleur système de décharges et d'une meilleure rémunération.

 

(...)

14/05/2020 à 07:52  |  (1 commentaire)
Le fait du jour

"Nous observons, consternés, un système éducatif détourné de ses fondements républicains et de ses valeurs et ne pouvons nous taire". C'est un groupe d'une quinzaine de hauts fonctionnaires de ce même ministère (Dasen, inspecteurs généraux, cadres du ministère) qui nous a fait parvenir cette tribune. Les mentions de deux rapports internes non publiés de l'Inspection générale montre l'origine du texte. Ils dénoncent une "mise au pas" du ministère qui va des cadres aux enseignants de terrain astreints à suivre des guides pédagogiques. Plus que "l'aveuglement scientiste " de ce dernier, ils démontent les politiques menées par JM Blanquer depuis 2017. D'abord sur l'enseignement professionnel, officiellement "réévalué", alors que s'applique en fait un véritable hold up sur l'avenir des jeunes des lycées professionnels à qui on ferme toute perspective de poursuite d'études. Même logique pour les autres lycéens, engagés avec les E3C dans une course perpétuelle à la performance qui élimine les faibles. La "priorité au primaire", proclamée par JM Blanquer, est en fait la "priorité aux maternelles privées", favorisées par la loi Blanquer. Ainsi dénoncent-ils le "double discours permanent" de JM Blanquer "nourrissant une rhétorique d'une duplicité chronique". Pour les auteurs, attachés aux valeurs républicaines de l’École, la politique menée par JM Blanquer est profondément réactionnaire. Quelques jours après la tribune d'un haut fonctionnaire du ministère de l’Éducation nationale, ce nouveau texte témoigne du climat insupportable qui règne rue de Grenelle.

(...)

14/05/2020 à 08:59  |  (16 commentaires)
La classe

La session 2020 du Capeps reste et restera un cru exceptionnel tant la crise du Covid 19 s’est insérée au coeur du concours. Le Café pédagogique a souhaité apporter son aide aux candidats admissibles en proposant ce dossier. Vous y retrouverez des conseils pour l’épreuve d’admission numéro 1, mais également une sélection de huit articles que nous avions réalisé et enfin un zoom sur plusieurs propositions des éditions Revue EPS. Nous espérons ainsi accompagner au mieux les candidats. Bonne lecture et tous nos voeux de succès !

 

 

(...)

14/05/2020 à 07:58  |  (0 commentaire)
La classe

"Le moment présent ne témoigne pas d’une école réduite au silence, mais d’une communauté éducative vivante qui invente, grâce au numérique,  les moyens de continuer malgré le confinement à faire communauté heureuse et solidaire hors les murs". Le propos de Jean-Pierre Véran, inspecteur d'académie honoraire, s'appuie sur des projets conduits par des lycéens.

 

 

(...)

14/05/2020 à 07:58  |  (0 commentaire)
Le système

Il y a eu la version "projet" le 30 avril, puis la version "définitive" du 3 mai. Voici maintenant la seconde version "définitive"... C'est sur ce protocole que se base la réouverture des écoles, effective depuis le 11 mai, et des établissements scolaires, attendue le 18 mai. Changer comme cela un protocole aussi important est tout sauf anodin. Ce qui motive le changement c'est la publication au JO du décret de déconfinement. Celui-ci précise que "le port du masque de protection… est obligatoire pour les personnels des établissements (scolaires) lorsqu'ils sont en présence des élèves". La nouvelle version du protocole précise donc cette obligation pour tous les adultes en présence des élèves, par exemple les AESH et les ATSEMS oubliés dans la version initiale. 

 

Les nouveaux protocoles

Le décret du 11 mai

Version du 3 mai

Version projet

 

14/05/2020 à 07:58  |  (0 commentaire)
Le système

La reprise scolaire "va demander des moyens accrus pour soutenir les élèves les plus fragiles et les plus affectés par cette situation exceptionnelle, ainsi que leurs familles et les équipes éducatives. Ces besoins étaient présents avant la crise et le seront toujours sur le long terme afin de permettre à l’école d’accompagner au mieux les élèves dans leur parcours scolaire", écrit le collectif Rased qui réunit syndicats (Cgt, Snuipp Fsu, Se Unsa, Sgen Cfdt, Sud, Snpi Fsu), parents de la Fcpe et associations professionnelles (Afpen, Agsas, Fnaren). Or 80 postes de Rased sont supprimés à la rentrée 2020. Le collectif dénonce "le démantèlement" des Rased et demande un investissement de l'Etat.

 

Le collectif

 

 

14/05/2020 à 07:57  |  (0 commentaire)
Le système

Comment réouvrir un collège ou un lycée sans agents territoriaux ? C'est le dilemme que doivent affronter les personnels de direction en Corse, selon France 3 régions. L'Assemblée de Corse a repoussé à septembre la date de la rentrée scolaire que l'Etat impose de son coté au 18 mai dans les régions en vert. L'Assemblée souligne que sa décision de ne pas rouvrir est  en cohérence avec l’avis du Conseil scientifique institué par le Président de la République et celui du comité consultatif scientifique Covid-19 de Corse. Elle propose de créer, avec l'Etat, une commission pour aider les décrocheurs. En attendant les établissements , privés de fonctionnaires territoriaux, ne pourront pas rouvrir.

 

Sur FRance 3 régions

 

14/05/2020 à 07:56  |  (0 commentaire)
Le système

Selon le tableau de bord mensuel des personnalités politiques Ifop - Paris Match - Sud Radio, le ministre de l'éducation nationale connait une sérieuse chute de popularité en mai, passant de 40 à 36% de bonnes opinions. Il se situe entre Gérard Larcher et Christian Estrosi. 36% des français ont une bonne opinion de JM BLanquer, 37% une mauvaise et 27% ne se prononcent pas. Ses soutiens s'ancrent maintenant plus à droite avec 65% d'opinion favorable chez les personnes ayant voté pour F Fillon contre 59% chez les électeurs d'E Macron. Sa cote de popularité descend à 30% chez les parents contre 48% chez les plus de 65 ans.

 

Tableau Ifop

 

14/05/2020 à 07:56  |  (0 commentaire)
Le système

"Smile". "On pense à vous". Les professeurs du collège Vaudatin de Gavray, dans la Manche, se sont filmés pour envoyer un message d'espoir à leurs élèves. Ils les invitent à tenir bon et à prendre soin d'eux. Au collège aussi, le confinement aurait-il renforcé les liens ?

 

La vidéo

 

 

14/05/2020 à 07:56  |  (0 commentaire)
Le système

La nouvelle réglementation des déplacements les limite à 100 km. Les élèves du BTS système numérique du lycée Borda de Dax nous offrent une application qui permet de cartographier cet espace. Un service utile à tous qui assure une belle promotion pour cette formation.

 

L'application

 

 

14/05/2020 à 07:55  |  (0 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

14/05/2020 à 07:55  |  (0 commentaire)
La classe

Baptisé en mémoire du patient zéro, le Freineticovirus est le virus de la correspondance scolaire.  Le nouvel éducateur, revue de l'Icem, lui rend hommage dans son numéro 247. La valeur de la correspondance est liée à celle de la distance entre les correspondants. Celle ci peut être géographique, comme ce tour du monde à distance mené par des écoliers de S Gessain à l'école Fernand Labori (Paris 18ème), liée à l'apprentissage des langues , comme les élèves de B Barrios, A Lafargouette et F Le Ny FRançois. Ou encore tenir à l'écart entre les générations , comme l'explique D Gostain.

Le nouvel Educateur n°247.

 

Feuilletez le numéro

 

 

14/05/2020 à 07:55  |  (0 commentaire)
L'élève

Le confinement a bien joué aux dépens des catégories sociales les moins favorisées, creusant un peu plus les inégalités scolaires. Et il n'est pas certain que le déconfinement ne rattrape ces inégalités.

 

(...)

14/05/2020 à 07:55  |  (0 commentaire)
Les disciplines

" Lors de cette première séance, je pensais que je pouvais revenir sur la classe et y retrouver les diapos mais ce n’était pas le cas, j’ai donc fait appel aux élèves volontaires pour faire un recap, voilà ce que cela donne. Il faut penser (ce que nous faisons depuis) à prendre une capture d’écran des diapos utilisées et du travail fait. Faire écrire les élèves en parlant les oblige à être concentrés et permet de garder une trace écrite." Sophie Boudjenane montre, sur le site de Versailles, comment scénariser une classe virtuelle pour entrainer le travail de tous.

 

Sur le site

 

14/05/2020 à 07:55  |  (0 commentaire)
Les disciplines

" La variabilité des conditions d’apprentissage à la maison n’est pas apparue avec la situation de confinement mais ces éléments prennent une dimension bien plus importante lorsqu’il n’est plus possible d’agir dans la classe et que les élèves sont isolés. Ceci s’ajoute aux différences de profils déjà connues des professeurs2, à la diversité des rythmes, l’hétérogénéité des niveaux de maîtrise des activités langagières, de la maîtrise des « bases » grammaticales, du bagage lexical, de l’intérêt pour l’anglais", écrit Sylvie Luyer-Tanet sur le site de Poitiers. En trois volets, elle montre comment des enseignants du collège et du lycée arrivent à différencier.

 

Sur le site

 

 

14/05/2020 à 07:55  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Au collège D'Is-sur-Tille, Erika Galle fait travailler chaque semaine ses élèves sur l'histoire des deux Allemagne. Une occasion de faire réaliser des cartes mentales et de les faire partager sur un padlet coopératif.

 

Le travail

 

 

14/05/2020 à 07:55  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le jeudi 14 mai 2020.

Partenaires

Nos annonces