SES : Géographie des gilets jaunes 

Pierre Blavier et EtienneWalker (universités de Lille et de Caen) proposent une lecture géographique du mouvement des gilets jaunes à différentes échelles, avec une focale sur le département de l'Indre. Ils en font apparaitre aisni les particularités. "Les Gilets jaunes auront défrayé l’actualité et dérouté les pouvoirs constitués dès novembre 2018, que ce soit du point de vue de l’importance du nombre de protagonistes ou du ciblage, partout en France, de prétendus « non-lieux » pourtant bien stratégiques – i.e. les ronds-points – au sein des marges urbaines des villes moyennes et petites notamment.. Vivant plus fréquemment au sein de ces villes ou d’espaces périurbains, ils apparaissent à cette occasion avoir « repolitisé le proche » et ainsi remis au premier plan dans l’espace politique des espaces peu visibles jusqu’alors".

 

L'étude

 

Par fjarraud , le vendredi 29 mai 2020.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces