L'Expresso du 07 octobre 2020 

Le fait du jour

Créé par la loi Blanquer en lieu et place du Cnesco, le Conseil d'évaluation de l'école (CEE) a présenté le 6 octobre la plateforme qui permettra aux établissements secondaires de réaliser l'auto-évaluation, prélude à l'évaluation externe de l'établissement. Le dispositif sera étendu aux écoles primaires dès la prochaine année scolaire. Pour le CEE, l'évaluation interne et externe va permettre de faire réussir les élèves. Elle est largement coopérative. Mais elle reste complètement dans la main du chef d'établissement pour sa réalisation et dans celle des recteurs pour le calendrier.  Alors que les établissements croulent sous les difficultés, le CEE veut lancer les évaluations dès cette année.

 

(...)

07/10/2020 à 07:43  |  (0 commentaire)
La classe

Radio Clype, la radio des Collèges, des Lycées et des Ecoles de Paris, était depuis 20 ans, un dispositif de radio pédagogique à destination de tous les élèves parisiens de la maternelle au lycée. Un projet qui a permis à des milliers d’élèves d’enregistrer une émission de radio. Enseignants, élèves et parents participants en gardent tous un excellent souvenir. Mais aujourd’hui, Radio Clype est mutilée. D’ailleurs, comme le dit si bien Gwenaele Guillerm, « on devrait l’appeler Radio Clyp puisque les écoliers n’y ont plus accès depuis septembre ». Gwenaele c’est la fondatrice du projet. Elle nous raconte l’aventure et les déconvenues de cette rentrée.

 

(...)

07/10/2020 à 07:43  |  (0 commentaire)
L'élève

D’où vient le désir d’enfant chez un père ? S’agit-il de prolonger l’harmonie d’un couple uni (même s’il faut recourir à la PMA ou à l’adoption) ? La transmission passe-t-elle nécessairement par les liens du sang ? L’enfantement est-il le fruit d’un amour partagé ? « L’Enfant rêvé », quatrième long métrage de Raphaël Jacoulot, n’en finit pas de questionner la paternité et ses ressorts les plus intimes.

 

(...)

07/10/2020 à 07:43  |  (0 commentaire)
Le système

Comment expliquer qu'en zone d'alerte maximale les universités soient réduites à n'accueillir qu'un jeune sur deux quand en lycée les élèves s'entassent à 35 par classe, même en post bac ? "On constate des choses très différentes à l'université et au lycée", a répondu JM Blanquer sur France 2 le 6 octobre. "Le plus important c'est ce qui se passe en dehors de l'établissement et il se trouve que la vie étudiante est plus contaminante". C'est probablement pour cela que le gouvernement a décidé de diviser leur présence par deux dans les établissements... Le ministre estime que la division par deux des classes "n'est pas du tout une hypothèse privilégiée" dans les établissements scolaires et "qu'il y a peu de clusters dans les établissements scolaires", alors que Santé publique France affirme le contraire. Encore 15 jours à tenir...

 

07/10/2020 à 07:43  |  (0 commentaire)
Le système

La tempête Alex a dévasté plusieurs vallées des Alpes maritimes. Des familles ont tout perdu. Une trentaine d'écoles et d'établissements scolaires sont toujours fermés. La section départementale du SNUipp-FSU et la FCPE des Alpes-Maritimes se mettent à disposition des personnes concernées pour traverser cet épisode douloureux et organisent concrètement un appel à la solidarité financière pour soutenir les actions menées par le secours populaire français sur la zone. Une collecte pour répondre aux premières urgences des personnes touchées par la tempête et montrer une solidarité indispensable. Une manière de répondre présent pour soutenir, accompagner et pour commencer à construire l’avenir.

 

Faire un don

 

07/10/2020 à 07:43  |  (0 commentaire)
Le système

Nathalie Elimas, secrétaire d'Etat à l'éducation prioritaire, a reçu le 5 octobre l'OZP, une association qui regroupe des acteurs très impliqués dans l'éducation prioritaire. Selon l'OZP, la secrétaire d'Etat veut " éviter les injonctions" et être à l'écoute du terrain. Elle s'interroge sur "l’utilité du référentiel" et "l’adéquation des formations aux besoins des acteurs". L'OZP a souligné que dans les cités éducatives "les points de vue des acteurs , au moins en région parisienne, avaient du mal a être pris en compte par l’administration de l’éducation nationale". L'OZP annonce aussi le report de sa journée nationale en raison de la situation sanitaire.

 

Le compte rendu

 

07/10/2020 à 07:43  |  (0 commentaire)
Le système

" Je refuse que l'on nous prive de la liberté d'instruction qui est dans notre Constitution et ce au nom du nouveau "dada" de notre Gouvernement : le séparatisme. Cela fait un moment qu'ils veulent nous enlever ce droit, cette liberté et ce choix de vie et de pédagogie, mais là ils vont y arriver et c'est non !" Une pétition hostile à la suppression de l'instruction en familles réunit plus de 80 000 signatures quatre jours après le discours d'E Macron.

 

La pétition

 

 

07/10/2020 à 07:43  |  (0 commentaire)
Le système

Le référent pour les directrices et directeurs d'école des Bouches du Rhône devra avoir des qualités d'organisation et de communication. Mais ce qu'on attend de lui c'est aussi "une loyauté sans faille, le sens de l'Etat et du service public", selon la fiche de poste publiée par le bulletin des Bouchez du Rhône. Le département a depuis juillet comme Dasen Vincent Stanek, ancien conseiller pédagogique de JM Blanquer, déjà conseiller de de Robien.

 

La fiche

 

07/10/2020 à 07:43  |  (1 commentaire)
Le système

"Notre opiniâtreté à défendre le principe d'une spécialité EPS en écrivant à plusieurs reprises au ministre, en le rappelant l'ensemble dans toutes les audiences, les déclarations, en mobilisant la profession autour d'une pétition a enfin permis que s'ouvre vraiment ce dossier", annonce le Snep Fsu. Le 5 octobre le sministres de l'éducation nationale et du sport ont annoncé que "seront étudiées l'enseignement de spécialité EPS au baccalauréat général et technologique et la création d'une voie professionnelle métiers du sport dans l'enseignement secondaire". Le Snep Fsu annonce la création "dès ce mois-ci d'un comité de pilotage".

 

Communiqué

 

07/10/2020 à 07:43  |  (0 commentaire)
Le système

"Après le vif rebond associé au déconfinement (+ 16 % prévu au troisième trimestre, après – 13,8 % au deuxième et – 5,9 % au premier), l’activité économique pourrait marquer le pas en fin d’année sous l’effet de la résurgence de l’épidémie", annonce l'Insee dans une nouvelle Note de conjoncture. "Cette prévision pour l’automne reflète la grande incertitude qui caractérise les prochains mois. Un durcissement durable des restrictions sanitaires pourrait ainsi provoquer une nouvelle contraction du PIB au quatrième trimestre. Inversement, si la situation sanitaire se stabilisait, l’évolution du PIB pourrait être positive en fin d’année. Au total sur l’année 2020, la prévision de contraction du PIB reste de l’ordre de – 9 %".

 

La note

 

 

07/10/2020 à 07:43  |  (0 commentaire)
La classe

" La présence des appareils mobiles dans la société ainsi que dans les salles de classe vous permet d’exploiter leurs fonctionnalités et leurs possibilités afin de bonifier l’expérience d’enseignement-apprentissage que vous proposez aux étudiants dans vos cours. En effet, les appareils mobiles permettent d’envisager différents usages pédagogiques en classe, en dehors de la classe et dans les travaux en collaboration." En pleine épidémie le smartphone est apparu comme un outil indispensable pour maintenir les activités pédagogiques. L'Université Laval du Québec publie un guide très complet qui montre les usages pédagogiques du smartphone, explique comment vérifier la compréhension des étudiants, comment favoriser laprise de notes, mais souligne aussi les limites des appareils mobiles.

 

Le guide

 

07/10/2020 à 07:43  |  (0 commentaire)
La classe

En 2018, dans la revue française de pédagogie (n°205), Philippe Bongrand et Dominique Glasman proposaient une "exploration sociologique" de l'instruction en famille, présentée comme un "phénomène émergent". Leur analyse relativise les propos tenus par E Macron le 2 octobre et interroge l'amalgame fait par le président. Selon P Bongrand et D Glasman, on compterait 30 139 enfants en instruction à domicile. Ce chiffre ne prend pas en compte les très nombreux enfants pauvres privés d'école, évalués par des associations à 100 000 personnes. Sur les 30 000 jeunes officiels, 16 000 relèvent de motifs reconnus impératifs par l'Education nationale : maladie, sportifs de haut niveau, enfants de parents itinérants etc. Et 14 000 ont fait le choix de l'instruction en famille. L'étude montre comment le discours officiel sur ces enfants s'est durci depuis 1999 avec le soupçon de radicalisation. " Ces profils de familles existent, comme nos enquêtes en cours auprès de parents ou d’agents chargés de leur contrôle permettent de le documenter. Mais les connaissances actuelles ne permettent en rien d’affirmer qu’elles seraient prépondérantes parmi les familles qui instruisent hors établissement", assurent les deux chercheurs. " Le risque existe d’accorder moins d’attention au cas, beaucoup plus fréquent et banal, des parents qui déscolarisent leur enfant faute de pouvoir scolariser dans un établissement qui réponde à leurs attentes". C'ets le cas d'enfants victimes de harcèlement à l'école ou dont les parents veulent éviter l'établissement du secteur. Aussi pour les deux auteurs, l'étude de ces familles permet de mieux saisir les réalités de l'éducation nationale. " L’instruction dans la famille permet d’interroger la nature et la portée de la forme scolaire de socialisation... la plupart des questions posées à l’instruction en famille peuvent aussi interroger l’institution scolaire. L’instruction en famille permet à un grand nombre d’enfants d’apprendre et de progresser, si l’on se fie aux contrôles publics : les contrôles de l’Éducation nationale concluent que l’instruction donnée est conforme au droit à l’instruction de l’enfant pour 90,5 % des enfants non scolarisés (hors CNED réglementé) en 2010-2011, 93 % en 2014-2015 et 92,7 % en 2016-2017 (MEN, 2018). Que pourraient tirer de tout ou partie de ses pratiques les dispositifs scolaires ou établissements qui s’efforcent de remettre au travail des élèves qui ont décroché ?"

 

Dans la revue

 

07/10/2020 à 07:43  |  (0 commentaire)
Les disciplines

"Transformez vous en architectes et bâtisseurs de demain". Voilà de quoi inspirer toutes les classes, dès la maternelle, qui souhaitent participer au concours annuel de création plastique et littéraire du SNUipp-FSU et de ses partenaires (BNF, Ligue de l'enseignement, éditeurs et Le Café pédagogique). Un projet au long cours source de plaisir, de surprises et à la clé :  une semaine en classe de découverte à gagner et de nombreux autres lots.

 

Lisez l'article...

 

 

07/10/2020 à 07:43  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Une cinquantaine de classes participent au tournoi de scrabble organisé par Bruce Demaugé-Bost. En 2018 il expliquait les vertus de ce dispositif. "« Chaque joueur possède un plateau de jeu et l'intégralité des 102 lettres. Un tirage commun est effectué et tout le monde tente de réaliser le meilleur score avec. Exit la chance. On est même fortement aidé à progresser car on découvre d'autres réponses que l'on aurait pu donner, grâce aux adversaires. Chacun essaie de donner le meilleur de lui-même, la réussite de l'un ne nuit pas spécialement aux autres et peut même les aider à progresser. Outre les évidentes questions relatives à l'orthographe, chacun est forcément amené à s'interroger sur des notions abordées par ailleurs : nature des mots puisque les noms propres ne sont pas admis, pluriels, mots invariables, conjugaison... ». Mais pas que. Jouer au Scrabble, c’est aussi calculer ses points et savoir faire des choix stratégiques. « Les élèves ont ainsi parfaitement compris que la lettre Z, gratifiée de 10 points dans la version française car peu présente dans les écrits réels, est extrêmement facile à placer grâce à la deuxième personne du pluriel ». Alors, les élèves de cette classe sont heureux lorsque le Z sort au tirage, contrairement à vous et moi lorsque nous jouons au Scrabble.  "

 

Le dernier tournoi

Dans le café pédagogique

 

07/10/2020 à 07:43  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Halloween va revenir. Sur son site destiné au cycle 3, Mallory propose un escape game dans l'univers de Harry Potter. Il permet de découvrir le vocabulaire d'Halloween , ses origines et de réaliser des activités.

 

Mission Halloween

 

07/10/2020 à 07:43  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le mercredi 07 octobre 2020.

Partenaires

Nos annonces