La FSU condamne les arrestations d'enfants et appelle à une réponse éducative 

"L’intimidation et la criminalisation de ces jeunes, la judiciarisation à tout crin de ces situations ne réussiront pas à les émanciper et à en faire de futurs citoyens", relève la FSU le 19 novembre. Alors que se multiplient les plaintes et les arrestations de jeunes, parfois âgés de 10 ans ou de 12, pour des propos déplacés lors de la journée du 2 novembre ou depuis, le syndicat rappelle la priorité éducative. "Garder des élèves de 10 ans (voire moins) en retenue au poste de police pendant une journée est purement scandaleux et inacceptable... Se pose alors clairement la question du climat conduisant des personnels éducatifs à adopter un tel regard qui trahit une peur des élèves, une perte du lien de confiance avec eux et leur famille et qui, à terme, pourrait handicaper la transmission de certains savoirs, de l’esprit critique, et de la liberté d’expression qui permettent de faire société".

 

Le communiqué

Des élèves de 10 ans arrêtés

 

Par fjarraud , le vendredi 20 novembre 2020.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces