Bruno Hauville : Des éco-délégués très actifs au collège  

Collecte de papier, pesée des déchets au self, mise en place d’une ruche et dernièrement d’un poulailler, les éco-délégués du collège Gilles Gahinet d’Arradon (56) s’investissent depuis plusieurs années dans des actions concrètes. Encadrés par Bruno Hauville, enseignant de SVT et Damien Grossel, professeur documentaliste, les collégiens volontaires se réunissent chaque semaine pour décider des projets à mener. « Chaque jour 2 ou 3 éco-délégués vont récupérer un seau de déchets à la cantine et l’apportent aux poules », confie Bruno Hauville. Prochaine étape espérée : la mise en place d’un éco pâturage pour tondre les pelouses de l’établissement.

 

Comment fonctionne votre groupe d’éco-délégués au collège ?

 

Il s’agit d’élèves volontaires (environ une vingtaine) sur tous les niveaux ainsi que quelques élèves du dispositif ULIS (unités localisées pour l'inclusion scolaire). Le groupe est pris en charge par 2 enseignants : M. Grossel, professeur documentaliste et M. Hauville, professeur de SVT. Nous nous réunissons tous les mardis de 11h30 à 12h30 pour travailler sur nos différents projets. Les idées sont préférentiellement celles des élèves.

 

Sur le volet recyclage, quelles actions sont mises en place par les élèves ?

 

L’action principale, c’est le recyclage du papier. Nous collectons grâce à l’aide de M. Vende, agent du collège, les feuilles de papiers dans chaque salle de classe, le CDI, la vie scolaire et l’administration. Un tri est réalisé ensuite par les éco-délégués. Afin de donner une dimension solidaire à cette action, un partenariat avec le CCFD Terre solidaire de Séné a été mis en place. Cette association est venue au collège pour présenter aux éco-délégués les actions financées avec l’argent du recyclage du papier. Quand le volume collecté est suffisant, une personne du CCFD Terre solidaire de Séné vient récupérer notre papier.

 

Comment sensibilisez-vous les collégiens au gaspillage alimentaire ?

 

Nous avons réalisé une première pesée des déchets pour en évaluer la quantité. Puis, les éco-délégués ont organisé une petite campagne d’information auprès de l’ensemble des élèves pour les sensibiliser au gaspillage alimentaire. La semaine suivante une deuxième pesée des déchets à été réalisée. Elle a montré une baisse significative du gaspillage de pain et des autres denrées alimentaires.

 

En quoi la présence d’une ruche participe-t-elle aux projets du foyer socio-éducatif ?

 

La ruche a d’abord été installée dans un but pédagogique en lien avec les SVT et avec l’objectif de sensibiliser les élèves aux problèmes environnementaux. Les abeilles sont très attentivement observées par les tous les élèves car elles sont à l’intérieur d’un patio clos devant lequel passent les collégiens avant de se rendre au self. La première récolte a été mise en pot par les élèves et entièrement vendue au profit du FSE du collège.

 

Comment s’est mis en place le poulailler ? Quelles sont les implications des élèves ?

 

Le poulailler est une idée des éco-délégués qui voulaient prolonger l’action sur le gaspillage alimentaire en recyclant une partie des déchets de la cantine pour les nourrir. Il a été construit avec des planches de palettes laissées au collège lors des livraisons. M. Le Boulch, agent du collège, a pris en charge la construction du poulailler avec quelques élèves du dispositif ULIS.

 

Depuis un mois, 5 poules sont confortablement installées. Chaque jour 2 ou 3 éco-délégués vont récupérer un seau de déchets (pain, riz, pâtes, légumes divers…) à la cantine et l’apportent aux poules. Ils participent aussi à l’entretien du poulailler (nettoyage et changement de la paille).

 

D’autres projets à venir ?

 

Nous envisageons de mettre quelques moutons pour « tondre » nos pelouses en réduisant la consommation d’énergies fossiles. Le projet est encore en réflexion car il nous faut l’accord et le financement du conseil départemental qui gère l’entretien des espaces verts des collèges.

Nous prévoyons de faire une collecte de denrées alimentaires et produits de première nécessité en relation avec la banque alimentaire ainsi que la mise en place d’une collecte de bouchons en plastique. Nous souhaitons aussi organiser une journée du développement durable afin de sensibiliser l’ensemble des élèves, qui mêlerait ateliers, jeux, expositions de travaux d’élèves sur ce thème.

 

Propos recueillis par Julien Cabioch

 

Dans le Café

13 ressources pour la transition écologique

 

 

 

Par fjarraud , le mardi 15 décembre 2020.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces