L'Expresso du 16 mars 2021 

Le fait du jour

"Le moment est historique. Jamais on a fermé toutes les écoles et les établissements scolaires en France", écrivions nous le 13 mars 2020. La veille, E Macron avait contredit son ministre de l'éducation en décrétant la fermeture complète des écoles et établissements scolaires pour le lundi 16 mars 2020. Une nouvelle période s'ouvrait. Nous n'en sommes toujours pas sortis. Nous vous invitons à revivre ces moments uniques dans l'histoire de l'Ecole comme le Café pédagogique les a vécu, d'heure en heure, de conférence de presse au ministère en enquêtes sur le terrain.

(...)

16/03/2021 à 07:21  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

"L’enseignement de la lecture et de l’écriture au cours préparatoire n’est pas de moins bonne qualité en éducation prioritaire", écrit Roland Goigoux dans un article publié par la revue de l'IREA (n°2). En se basant sur ses observations auprès de plus de 2000 élèves, R Goigoux met en doute les affirmations d'autres chercheurs qui montrent un enseignement moins exigeant en éducation prioritaire. Pour lui les pratiques pédagogiques sont identiques en éducation prioritaire et dans les autres classes.

 

(...)

16/03/2021 à 07:21  |  (0 commentaire)
La classe

Suspens et énigmes sont les clés de la vaste enquête proposée par 4 enseignants aux 6èmes du collège Jean-Louis Etienne de Mazamet (81) en lien avec le muséum de Toulouse. Colis cachés dans le collège et enveloppe mystérieuse, l’équipe d’enseignants emmène les collégiens dans une véritable chasse au trésor. David Barbaste, enseignant de SVT, décrit l’enthousiasme de ses élèves pour réaliser un herbier en biologie, rédiger un récit en français ou encore concevoir avec plusieurs matériaux une plante imaginaire en arts plastiques. Végétaux et graines du monde entier, herbier ancien et le fameux ouvrage « Enquête au muséum : à la recherche du nénuphar géant » sont fournis par le muséum.

 

(...)

16/03/2021 à 07:21  |  (0 commentaire)
Le système

"Comment les enseignants pourront-ils avec leurs seules heures supplémentaires remplacer leurs collègues malades, leurs collègues non affectés, et de surcroît combler les retards d’apprentissages des élèves ?", demande la Fcpe. La première association de parents d'élèves annonce 20 324 heures de cours non effectuées par l'Education nationale depuis le début de l'année, sans tenir compte des classes fermées pour des raisons sanitaires. Pour la Fcpe, "ce problème récurrent est encore plus grave avec la crise sanitaire. En effet, nos enfants ont déjà été laissés seuls sans enseignants en face d’eux durant de longues semaines du fait du confinement, des classes fermées, des enseignements à mi-temps en lycée, etc.". Dans la Creuse (570 journées de classe non assurées) la Fcpe estime que cela pousse à la fermeture des petite écoles rurales, les parents préférant déplacer leur enfant vers des écoles moins abandonnées ou instruire en famille.  L'association interpelle les élus, députés et sénateurs, pour qu'ils demandent des comptes au gouvernement. Elle vient de refaire son site Ouyapacours pour inciter les parents à dénoncer les heures perdues.

 

Ouyapacours

 

 

16/03/2021 à 07:21  |  (0 commentaire)
Le système

Alors que le ministre de l'éducation propose, dans Le Parisien du 14 mars, de fermer les cantines scolaires pour lutter contre l'épidémie, il souhaite multiplier les petits déjeuners à l'école à partir de la rentrée 2021. Une annonce devrait être faite le 16 mars par JM Blanquer avec O Véran. Il s'agit de "lutter contre les inégalités scolaires". L'idée est que si tous les élèves, notamment les plus pauvres, prennent un bon petit-déjeuner le matin, ils vont mieux travailler et l'on va atténuer les inégalités. En 2019, 100 000 élèves bénéficiaient d'un petit déjeuner 2 fois par semaine, au risque d'une certaine stigmatisation avant que le dispositif évolue vers l'éducation au gout. Pour chaque petit déjeuner servi l'Etat verse un euro. 6 millions ont été consacrés à cette mesure en 2019. 12 millions étaient attendus pour 2020. Aucun bilan ne semble avoir été fait de ces petits déjeuners.

 

Sur la question

 

 

16/03/2021 à 07:21  |  (0 commentaire)
Le système

FO, Cgt, Snes Fsu, Snalc, Sgen Cfdt, Se-Unsa, et Sud  dénoncent "la saignée" des postes dans le second degré avec 113 postes supprimés à la rentrée dans le second degré.  Pour les syndicats cela se traduit dans les établissements par "des choix de diminution de l'offre de formation" et la multiplication des compléments de service imposés aux enseignants. L'intersyndicale appelle à la grève le 23 mars.

 

 

16/03/2021 à 07:21  |  (0 commentaire)
Le système

Un arrêté publié au JO du 16 mars rattache les inspecteurs santé sécurité au travail de l'éducation nationale à l'inspection générale. " Les inspecteurs santé et sécurité au travail sont rattachés fonctionnellement à l'inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche pour leurs interventions dans ces services et placés sous l'autorité hiérarchique du chef de l'inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche. Ce dernier est garant de l'indépendance des inspecteurs à l'occasion de l'exercice de leurs missions... Le groupe des inspecteurs santé et sécurité au travail est animé par un coordinateur nommé en son sein".

 

Au Jo

 

16/03/2021 à 07:21  |  (0 commentaire)
Le système

" Malgré la promesse faite il y a un an d’engager un chantier sur le temps de travail et la rémunération, les AESH continuent de subir des temps de travail incomplets, pour 24 heures de travail hebdomadaires, soit 60% en moyenne, pour un salaire net de 760 euros par mois. Donc en-deçà du seuil de pauvreté !", dénoncent la FSU, la CGT éduc’action, FO, le SNALC, le SNCL-FAEN et SUD éducation. Les syndicats soulignent aussi a dégradation des conditions de travail depuis la mise en place des PIAL. Ils appellent à la grève le 8 avril. La dernière mobilisation remonte au 11 février. Les 110 000 AESH, soit un agent de l'Education nationale sur 10, sont majoritairement des femmes. 96% sont à temps incomplet avec une quotité qui tourne autour de 60% d'un temps complet. Ils perçoivent généralement moins de 800€ par mois pour 24 heures (en moyenne) hebdomadaire.

 

L'appel

La journée du 11 février

 

16/03/2021 à 07:21  |  (0 commentaire)
Le système

En marge du sommet présidentiel franco-espagnol, JM Blanquer a rencontré le 15 mars son homologue espagnole. Les deux ministres ont convenu "qu'à partir de la prochaine rentrée universitaire, un projet pilote sera lancé, associant les instituts nationaux supérieurs du professorat et de l’éducation (INSPÉ) de Bretagne, Bordeaux, Lille, Nantes et Rouen, et les universités de Grenade, Jaén, Valladolid, Cordoue, l’Université du Pays Basque, l’Université Publique de Navarre et l’Université de Murcie. Cette initiative permettra de renforcer la mobilité tout au long de la carrière des professeurs, en commençant par les étudiants en Master Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation (MEEF) : valorisation et reconnaissance des mobilités, comparaison des pratiques, partage d'expériences".

 

16/03/2021 à 07:21  |  (0 commentaire)
Le système

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

 

16/03/2021 à 07:21  |  (0 commentaire)
La classe

Le département Sciences du Sport et Education Physique de l'Ecole Normale Supérieure de Rennes lance une consultation dans la perspective d'Assises nationales de l'EPS. Il s'agit de " croiser les différents regards sur l'EPS (enseignants, chercheurs, étudiants, parents d'élèves, élèves, inspecteurs, formateurs, élus locaux, membres et responsables des collectivités territoriales et associations sportives, syndicats et associations professionnelles, ...)". A partir d'avril des "bistrots pédagogiques" auront lieu jusqu'en novembre 2021 pour creuser certaines thématiques. Une synthèse aura lieu en 2022.

 

Le questionnaire

Les bistrots pédagogiques

 

16/03/2021 à 07:21  |  (0 commentaire)
La classe

La question est posée par Eveline Charmeux sur son blog. "La liberté d'expression fait partie des valeurs de la démocratie, que l'école est chargée d'enseigner...Et pour que les enfants l'apprennent, il faut qu'ils la vivent... Comment sortir de cette contradiction ?" Elle apporte sa réponse. "Si l'on veut donc que les enfants s'expriment — et il est indispensable qu'ils le fassent — c'est du côté des jeux qu'il faut chercher la liberté. Il faut donc jouer, avec eux, à des jeux d'écriture qui proposent des règles, différentes que celles de la vie sociale, des règles qui désobéissent à celles qu'on apprend en grammaire et ailleurs : écrire en jouant avec les mots, avec leurs sonorités, avec leur orthographe, que l'on s'amuse à modifier exprès, pour en modifier le sens ; jouer avec le hasard et l'aide du dictionnaire, en remplaçant les mots, par d'autres du dictionnaire ; jouer en changeant les mots d'un texte selon des règles mathématiques, comme Raymond Queneau... etc."

 

Sur son blog

 

 

16/03/2021 à 07:21  |  (0 commentaire)
L'élève

Le numérique permet-il de pomper facilement ses devoirs ? Dans un premier temps on a vu se multiplier les logiciels de recherche de plagiat. La réponse ne s'est pas fait attendre. De nombreux sites proposent de reformuler les textes de façon à les rendre indétectables par ces logiciels. C'est du moins ce qui se dit. Dans la pratique la plupart sont incapables de saisir la finesse des textes comme le montre cet extrait. Au moins ont-ils l'intérêt de poser la vraie question du travail à la maison et des types de travaux que l'on veut évaluer...


16/03/2021 à 07:21  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Quoi de mieux pour fêter avec les élèves la semaine des mathématiques que de les faire jouer ? C'est ce que propose le site académique de Nantes qui publie une série de jeux destinés aux collégiens : associer un calcul et son résultat, fractions, jeux de géométrie, algorithmes, calcul littéral etc. L'Apmep Lorraine et son groupe "maths & jeux" propose un jeu d'aventure pour les Cm2 - 6èmes. Les élèves travaillent en groupe et résolvent des énigmes. Signalons aussi la mission numérique du 78 qui met en ligne deux escape games pour les Cm1 et Cm2 : l'^le oubliée et Le souterrain d'Anubis.

 

Sur le site de Nantes

L'Apmep Lorraine

L'île oubliée

Le souterrain d'Anubis

 

16/03/2021 à 07:21  |  (0 commentaire)
Les disciplines

L'application FizziQ transforme tout smartphone en un laboratoire portable utilisable en classe, à la maison et sur le terrain. Elle transforme son téléphone en accéléromètre, inclinomètre, gyroscope, colorimètre, luxmètre, podomètre etc. Plus de 30 donnée speuvent être enregistrées et traitées dans un cahier d'expériences.

 

Fizziq

 

 

16/03/2021 à 07:21  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Réalisé par Tristan Ménard, professeur de SVT dans le Cotentin, ce jeu sur l’immunité s’appuie sur l’actualité liée à la COVID. Il est même possible de suivre l'avancée du travail des élèves. L ejeu est destiné à des 3èmes.

 

Présentation par le réseau Ludus

 

 

16/03/2021 à 07:21  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le mardi 16 mars 2021.

Partenaires

Nos annonces