L'Expresso du 28 mai 2021 

Le système

JM Blanquer annonce le 28 mai sur Europe 1 la fin à partir de lundi 31 de la demi jauge dans les collèges de 15 départements. Certes selon les données ministérielles, la situation est stable dans l'éducation avec 5115 classes fermées (5110 le 21 mai) et 11725 élèves contaminés (12922 le 21 mai). On note davantage de tests salivaires réalisés (346 221) mais on reste  loin des objectifs proclamés (600 000). Mais cet état des lieux cache une réalité moins optimiste. Les taux d'incidence des scolaires ne baissent plus et se maintiennent à des niveaux très élevés : 156 pour les écoliers (de l'élémentaire) (ils étaient à 20 en octobre) et 176 pour les collégiens (idem). On est à 190 pour les lycéens. Dans une région à demi jauge comme l'Ile de France on est à un taux d'incidence de 220 pour les collégiens. Tout cela selon Géodes (ministère de la Santé).

 

(...)


28/05/2021 à 09:42  |  (1 commentaire)
Le fait du jour

C'est de Versailles que nous viennent les premières applications du Grenelle de l'éducation sur le terrain. Au lendemain des annonces de JM Blanquer, la rectrice de Versailles publie sa " Feuille de route pour les ressources humaines" Si certaines mesures sont intéressantes, comme le soutien aux primo arrivants, la rectrice décline surtout tous les outils du managériat d'entreprise. Ainsi Versailles aura son "club des managers", des enseignants badgés chargés d'appuyer le chef d'établissement ou le directeur d'école,  des pré rentrées étendues en éducation prioritaire et de très nombreux postes à profil supplémentaires. Le "pilotage" des enseignants est renforcé. Coté formation le discours c'est de répondre aux demandes du terrain mais la rectrice annonce déjà la priorité aux pédagogies comportementales. " La désinfantilisation et la fin de l'individualisme" annoncées par JM Blanquer le 26 mai c'est tout simplement la prise de pouvoir du New Public Managament.

 

(...)

28/05/2021 à 06:08  |  (1 commentaire)
Le fait du jour

On ne saura pas ce que pensent les enseignants français sur tous les aspects de l'accueil des élèves à besoins particuliers, la France n'ayant pas participé à toutes les questions posées par l'OCDE. Mais la France est le pays de l'OCDE où cet accueil stresse le plus les enseignants. Il y a sans doute des raisons...

 

(...)

28/05/2021 à 06:08  |  (1 commentaire)

Grenelle

Grenelle : Une revalorisation comparable à celle de 2021 et c'est tout

"Ces changements sont des changements systémiques , c'est la désinfantilisation et la fin de l'individualisme. Notre système ne peut plus être décrit comme immobile et irréformable". Clôturant le Grenelle de l'éducation le 26 mai, JM Blanquer annonce un moment "historique". Mais la revalorisation 2022 se situe tout juste au niveau, fort modeste, de celle de 2021. Qui sera concerné, son application concrète, les contreparties à venir, seront définis en juin. Les...
 (...)

28/05/2021 à 09:42  |  (1 commentaire)

Pédagogie

Revue de Sèvres : Plaidoyer pour l'oratie

"L'oral revient en force". Pour Daniel Coste (ENS Lyon) et Roger François Gauthier (IG), qui coordonnent le nouveau numéro (86) de la Revue de Sèvres, l'oral a un tapis rouge devant lui en France comme ailleurs dans le monde. Oui mais de quel oral s'agit-il ? Et comment l'enseigner ? Comment éviter que cet enseignement augmente les inégalités ? Les auteurs plaident pourtant pour une "oratie", un vocable moulé sur la littératie. Et ils analysent le...
 
(....)

28/05/2021 à 09:42  |  (1 commentaire)
La classe

Bien connue des professeurs de langues, LearningApps est très peu utilisé en histoire-géographie. Antoine Cavelier, professeur d'histire-géographie au collège Rep+ Jules Ferry de Villeneuve-Saint-Georges (94) explique comment il l'a découvert et ce qu'elle apporte pour son enseignement.

 

(...)

28/05/2021 à 06:08  |  (1 commentaire)
La classe

La crise sanitaire a été révélatrice de l'inventivité, de la capacité d'innovation de presque tous les enseignants et acteurs du système éducatif. On pourrait aussi parler de "capabilité", tant ces acteurs se sont donné le "pouvoir de faire'. Bien sûr, c'est parti d'en bas, car d'en-haut ça ne marche pas... très bien. C'est le numérique, ses qualités et ses défauts qui en sont le meilleur indicateur. Faut-il penser que seule une crise peut réveiller l'envie de faire ? On peut le penser en ce qui concerne le numérique tant les incitations (la plupart venues d'en-haut) à les prendre en main ont été nombreuses depuis cinquante ans; sans qu'elles se traduisent de manière très nouvelle dans les pratiques quotidiennes et en particulier dans les évolutions pédagogiques. La question qui se pose est aussi de savoir s'il était possible, pour les enseignants, de faire du "nouveau" dans un milieu qui est très contraint par les directives venues de la hiérarchie. Les injonctions à l'usage du numérique ont été nombreuses autour des confinements, mais ce qui est en question c'est leur pertinence pour transformer la pédagogie en répondant à la situation.

 

(...)

28/05/2021 à 06:08  |  (1 commentaire)
Le système

Réuni le 27 mai, le Conseil supérieur de l'éducation, qui regroupe les acteurs de l'Ecole, s'est largement abstenu sur le projet de programme de maternelle. Le texte n'a obtenu que 7 voix pour (dont Sgen Cfdt), contre 49 abstentions (dont Snuipp Fsu, Se Unsa, Snalc, Fcpe) et 4 refus de vote. Un vote très réservé qui mérite explication. Guislaine David, co secrétaire générale du Snuipp Fsu, le premier syndicat du 1er degré, explique ces réserves.

 

(...)

28/05/2021 à 06:08  |  (1 commentaire)
Le système

"Les mesures sont loin d’être à la hauteur de la « revalorisation historique » promise par le ministre depuis des mois", écrit la Fsu suite aux "perspectives" du Grenelle présentées par JM Blanquer le 26 mai. " Les autres annonces oscillent entre mesures qui relèvent de l’affichage et transformations profondes et inquiétante du système éducatif, par exemple en matière de ressources humaines. Les perspectives sur le remplacement, les collectifs pédagogiques, la direction d’école, vont être discutées en juin. La FSU considère qu’il n’est pas sérieux de traiter toutes les questions des métiers de l’éducation dans un calendrier aussi court". Le Snes Fsu, 1er syndicat du 2d degré, est plus critique. " La réalité est 400 millions d’euros pour l’année 2022 soit moins qu’en 2021 (500 millions en année pleine). En dehors d’une légère amélioration sur les promotions pour les milieux et fins de carrière, rien de concret n’est annoncé pour la majorité des personnels. Largement insuffisante, cette enveloppe financière ne permet même pas de rattraper les pertes de pouvoir d’achat de ces dix dernières années", écrit le Snes. " La perspective de développement de hiérarchies intermédiaires en appui des personnels de direction, ou pour harmoniser les pratiques de contrôle continu selon l’exemple, pas innocent, pris par le ministre, laisse présager d’une dénaturation profonde de nos métiers. L’utilisation d’heures supplémentaires ou du numérique pour le remplacement ne répond pas aux enjeux de continuité du service public d’éducation".

 

Fsu

Snes Fsu

Sur le Grenelle

 

28/05/2021 à 06:08  |  (1 commentaire)
Le système

"En 2018, l'estimation du produit intérieur brut a été de l'ordre de 2300 milliards d'euros (2286 milliards en euros constants, 2353 milliards d'euros en euros courants).700 millions d'euros, c'est donc 0,03% du PIB.  On est loin, très loin de l'augmentation de la part de la dépense intérieure d'éducation dans le PIB de 1990 à 1993 où l'on est passé de 6,6% à 7,6% (une augmentation de la part du PIB dévolue à l'éducation de plus de 0,3% par an, soit dix fois plus)", rappelle Claude Lelièvre. C'était sous le 2d septennat de F Mitterrand.

 

Sur son blog

Sur le Grenelle

 

28/05/2021 à 06:08  |  (1 commentaire)
Le système

Le BO du 27 mai publie une circulaire pour "préciser l'organisation de l'examen et la nature des épreuves du certificat d'aptitude aux fonctions d'instituteur ou de professeur des écoles maître formateur (Cafipemf)". Elle précise la structure du nouveau examen, les épreuves, la composition du jury et la préparation des candidats.

 

La circualire

 

28/05/2021 à 06:08  |  (2 commentaires)
Le système

En période de restrictions, comment faire faire gratuitement une heure de cours en plus aux enseignants ? En diminuant de quelques minutes les heures de cours pour les faire récupérer ensuite. Les professeurs du lycée Saint Joseph de Lamballe (22) ne s'y sont pas laissés prendre. Selon Le Penthièvre, ils ont fait grève le 27 mai pour refuser des heures de cours réduites à 52 minutes. La direction de l'établissement entend poursuivre. On lui souhaite bon courage...

 

Dans Le Penthièvre

 

28/05/2021 à 06:08  |  (1 commentaire)
Le système

La semaine dernière le lycée Touchard Washington du Mans faisait parler de lui, la direction ayant décidé d'exclure définitivement 23 élèves sans réunir de conseil de discipline au motif qu'ils avaient manifesté contre la réforme du lycée. Le 25 mai les secrétaires des syndicats Fsu, Cgt, Sgen Cfdt, FO, Sud, Cnt et Unsa du département ont écrit au recteur de Nantes pour contester "les accusations mensongères" du proviseur contre un professeur de l'établissement. Les syndicats évoquent "les tensions inconcevables", "l'autoritarisme", "la brutalité", "les manquements graves à la déontologie" que connait l'établissement et s'étonne de l'inaction du recteur.

 

La lettre des syndicats

La semaine dernière

 

28/05/2021 à 06:08  |  (1 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

 

28/05/2021 à 06:08  |  (1 commentaire)
La classe

"Le devenir de l’école première ne peut se définir sans les pédagogues, les partenaires de l’école, la recherche pluraliste. Aussi le SNUipp-FSU a souhaité les réunir en colloque pour affirmer des choix collectifs en faveur d’un métier enseignant de conception et d’une école première émancipatrice. Un large plateau de chercheurs et chercheuses viendront intervenir sur une table ronde matinale autour de la question « quels choix pour l’école maternelle ? » et ce sont deux ateliers participatifs de réflexions didactiques et pédagogiques qui seront animés l’après-midi par d’autres. ". Le Snuipp Fsu organise le 1er juin un colloque en ligne sur l'école maternelle et sa réforme. Au programme les interventions de C Joigneaux, A Clerc-Georgy, S Cèbe, S PLane et P Lamouroux.

 

Programme et inscription

 

28/05/2021 à 06:08  |  (1 commentaire)
L'élève

1er juin 1885 : des funérailles exceptionnelles, deux millions de personnes suivent le cercueil de Victor Hugo, de l’Arc de triomphe au Panthéon. L’exposition « Victor Hugo, la Liberté au Panthéon » souligne l’importance de ces funérailles  dans l’histoire de la IIIème République et dans celle du monument. Dans le lieu même où  l’écrivain repose, elle retrace cette incroyable journée et aborde aussi le thème de la Liberté cher à l’auteur, à travers ses œuvres littéraires et politiques. Les visites libres ou commentées doivent se réserver.

 

(...)

28/05/2021 à 06:08  |  (1 commentaire)
Les disciplines

Comment maintenir de la convivialité et faciliter les contacts entre universitaires et auteurs et enseignants ? L'APHG a développé depuis 2019 des cafés virtuels dont le succès ne se dément pas. A tel point qu'ils se démultiplient, les régionales organisant leurs événements spontanément. Sans les citer tous, vous pourrez sur la seule première semaine de juin dialoguer avec P Ory à propos de son livre sur la nation,C Withol sur son Atlas des migrations, E Bonhomme sur l'histoire de sinstitutions, F Lefèvre à propos de son livre sur l'histoire antique, E Droit sur la vie en RDA, R Branche sur son livre L'Algérie de papa, A Moumen sur les mémoires de la guerre d'Algérie .

 

Retrouvez les cafés

J Alazard : Les cafés APHG passent au virtuel

 

 

28/05/2021 à 06:08  |  (1 commentaire)
Les disciplines

"L'heure des choix ! Tel sera le thème de la 9è édition du Printemps de l'Économie qui se tiendra du 12 au 15 octobre 2021 dans les amphithéâtres de l'INSEEC U., de l'Université Paris-Dauphine - PSL, du Conservatoire National des Arts et Métiers et de l'Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris - PSL, le tout retransmis en direct !", annonce le Printemps de l'économie. "Entre l'impatience de retrouver la vie d'avant après des mois de renoncements et de frustrations, et l'urgence de penser et d'organiser autrement le monde de demain, que sera ce monde d'après dont on a tant parlé ? Ou, à défaut, quels choix cruciaux serons nous collectivement prêts à faire pour relever les défis qui se présentent à nous ? Bifurquer, oui ! Mais vers quoi et comment ?" Toute l'équipe espère vous retrouver pour débattre de tous ces enjeux.

 

Le printemps de l'économie

Sur le printemps 2020

 

28/05/2021 à 06:08  |  (1 commentaire)
Les disciplines

Il est question des distances et de la proximité dans le numéro 10 de Num@lille, la revue académique de Lille. Parmi les articles, D Saputa montre comment créer un jeu de piste pour ses élèves avec Actionbound. Les élèves le suivent avec leur mobile. Delphine Chiocci et Nathalie Jovenet présentent une activité sur le patrimoine industriel local avec la réalisation d'une BD par les collégiens. Manuel Péro et Delphine Ciocchi réalisent un bel exercice de cartographie sensible avec leurs élèves de collège.

 

Num@lille

 

 

28/05/2021 à 06:08  |  (1 commentaire)
Par fjarraud , le vendredi 28 mai 2021.

Partenaires

Nos annonces