L'Expresso du 19 octobre 2021 

Le fait du jour

Avec des salaires aussi bas, les AESH ne seront peut-être pas très nombreux à faire grève le 19 octobre. Pour autant le problème est si réel et si profond que c'est une large intersyndicale qui les soutient.

 

(...)

19/10/2021 à 06:49  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

Le manque d’AESH est devenu une question récurrente lors de chaque rentrée scolaire, et cela malgré la hausse continue de leurs effectifs depuis 2006. Parallèlement, compte tenu des effectifs et du système d’emploi et de rémunération adoptés, les AESH sont désormais un objet incontournable de revendication sociale dans le mouvement général, comme pour le mouvement de ce 23 septembre 2021, mais aussi à titre spécifique comme l’annonce l’appel à la journée nationale des AESH du 19 octobre. Comment peut-on expliquer que ce sujet soit encore et toujours en tension ?

 

(...)

19/10/2021 à 06:49  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

Alors que le texte arrive en débat en deuxième lecture au Sénat le 20 octobre, de nouveaux amendements sont déposés par l'opposition de gauche et par le gouvernement. Celui-ci tente de dégager l'Etat de la responsabilité de l'aide administrative que le Sénat lui a donné en commission. L'opposition de gauche dépose des amendements identiques contre l'autorité hiérarchique.

 

(...)

19/10/2021 à 06:49  |  (0 commentaire)
La classe

Cette semaine, c’était l’introduction au calcul littéral et aux nombres relatifs, dans mes classes de cinquième. C’est très très important, pour moi, cette étape, et j’adore l’enseigner. C’est une séance qui ouvre ces deux portes en même temps, celle des nombres négatifs et celle de l’algèbre. Une de ces séances qui font comprendre aux élèves quelque chose de profondément nouveau, qui leur faisait peur, parfois, et dont ils réalisent que cela leur appartient aussi.  Une de ces séances qui les fait grandir. Une séance pendant laquelle tous les yeux sont tournés au tableau et où l’attention est de belle qualité. Pour moi, c’est aussi une séance d’émotion pédagogique et didactique.

 

(...)

19/10/2021 à 06:49  |  (0 commentaire)
La classe

L’expérimentation nationale avec le blob proposée par le CNES touche actuellement plusieurs milliers de classe en France. Yann Guillouët, enseignant de SVT au collège Victoire Daubié à Plouzané (29), a lui aussi reçu plusieurs souches de blob pour réaliser des expériences avec ses élèves. Après la fabrication de milieux de culture en physique-chimie, les élèves ont suivi le protocole officiel. «  Toutes les expériences sont placées dans une boite en carton et sont filmées en time lapse pour pouvoir ensuite exploiter les résultats en classe », souligne l’enseignant qui implique aussi les élèves des écoles voisines du collège. Prêts de matériel et échanges de résultats permettent un lien entre collégien et CM1 / CM2. Les deux semaines d’expérimentation s’achèveront par une course de blob sur gélose !

(...)

19/10/2021 à 06:49  |  (0 commentaire)
Le système

Après la manifestation le 29 septembre, les trois quarts des professeurs des 4 écoles de Billy-Montigny ont fait grève le 18 octobre. En cause la décision du maire de Billy-Montigny, Bruno Troni, d'interdire aux enseignants de déjeuner dans leur école. Cela dure depuis 6 mois et les enseignants qui n'habitent pas la commune sont contraints de déjeuner dans la rue ou dans leur automobile. Le maire leur inflige une humiliation quotidienne qui nuit beaucoup au fonctionnement des écoles. "Cette interdiction de manger dans les locaux nuit gravement au travail des équipes, car il entraîne perte de temps, de concertation et d’argent. Cela nuit au travail d’équipe pourtant indispensable pour les enfants de la commune. Le positionnement de la municipalité, qui refuse tout dialogue ou avancée permettant à tous les personnels de travailler plus sereinement, est incompréhensible. Cela relève d’un acharnement sans raison, qui met à mal la santé physique et psychologique de tous les personnels. Toutes nos demandes de rendez-vous ou d’audience sont restées sans réponse", écrivent les co secrétaires généraux du Snuipp 62 dans une lettre adressée au préfet du Pas de Calais et au Dasen. Le syndicat estime que "le mépris quotidien adressé aux enseignants et AESH a assez duré". Et il annonce d'autres actions. Il demande au préfet et au dasen d'organiser rapidement une réunion avec le maire de Billy-Montigny qui jusqu'à maintenant ne répond pas aux demandes d'audience. Une enquête auprès de 33 enseignants de la commune montre 94% ne se sentent pas reconnus par la collectivité. Seulement 9% estiment pouvoir travailler en confiance. 88% disent que leur travail est devenu plus difficile dans les relations hiérarchiques. 97% sont inquiets pour leur avenir dans ce travail.

 

La lettre et l'étude

 

 

 

19/10/2021 à 06:49  |  (0 commentaire)
Le système

Le ministre s'est bien gardé de l'annoncer. Mais c'est écrit dans un amendement à la loi portant diverses mesures sanitaires. "Par dérogation à l’article L. 1110-4 du code de la santé publique, aux seules fins de lutter contre la propagation de l’épidémie de covid-19, pour la durée strictement nécessaire à cet objectif et au plus tard jusqu’à la fin de l’année scolaire 2021-2022, les directeurs des établissements d’enseignement scolaire du premier et du second degrés et les personnes qu’ils habilitent spécialement à cet effet peuvent avoir accès aux informations relatives au statut virologique des élèves, à l’existence de contacts avec des personnes contaminées ainsi qu’à leur statut vaccinal. Ils ne peuvent procéder au traitement de ces données qu’aux seules fins de faciliter l’organisation de campagnes de dépistage et de vaccination et d’organiser des conditions d’enseignement permettant de prévenir les risques de propagation du virus". L'amendement ouvre à d'autres personnels ce droit d'accéder à ces données médicales. La Fcpe a montré que dans de nombreux établissements, par exemple dans l'Hérault  et les Pyrénées orientales, des enseignants établissaient des listes d'élèves vaccinés et non vaccinés. Cet amendement entrainerait une charge supplémentaire pour les personnels. Surtout il permettrait de légaliser cette pratique. Or la préservation du secret médical concernant les élèves était déjà avant le covid  une vraie question. Quant aux chefs d'établissement, ils soulignaient déjà que le manque de confiance dans l'école est un frein à la vaccination des élèves. Le projet de loi est examiné à l'Assemblée à partir du 19 octobre. Cet amendement a de fortes chances de passer puisqu'il est déposé par le gouvernement.  Quelle est l'intention finale de la mise en place de ce controle généralisé ?

 

L'amendement

Le Snpden prédit l'échec de la vaccination dans les établissements

 

 

19/10/2021 à 06:49  |  (0 commentaire)
Le système

" Le ministère de l’Éducation nationale tente d’imposer son projet de réforme de la mobilité des personnels. Malgré un vote défavorable unanime des organisations syndicales lors du comité technique ministériel (CTM) du 13 octobre, le ministère a d’ores-et-déjà fait part de son refus de rouvrir la concertation, signalant ainsi son intention de passer en force lors du prochain CTM, reconvoqué le 22 octobre", déclare la Fsu. Cela concerne par exemple les postes à profil. "Le ministère prévoit d’en accentuer le recours par la mise en place d’un mouvement national sur des postes à profil pour les enseignant-es. Sur le fond, la FSU est opposée aux postes à profil car tous les personnels sont aptes à occuper des postes pour lesquels ils et elles sont recruté-es par concours et formé-es. Cette réforme permettrait aux Recteur-trices et aux DASEN de choisir des personnels, y compris d’autres académies ou départements, en contournant les règles et priorités légales et en ajoutant autant d’éléments de blocage du mouvement."

 

Communiqué

 

 

19/10/2021 à 06:49  |  (0 commentaire)
Le système

Une menace de mort envoyée le 16 octobre, jour de l'assassinat de Samuel Paty, ça fait réfélchir. Un couple d'enseignants d'un collège marseillais a d'abord reçu en septembre des menaces de mort et une photo de S Paty. Le 16 octobre une nouvelle lettre de menaces de mort leur est parvenue. Des plaintes ont été déposées et le rectorat les assure de son soutien.

 

 

19/10/2021 à 06:49  |  (0 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

19/10/2021 à 06:49  |  (0 commentaire)
La classe

"Les changements culturels et structurels qui affectent nos sociétés invitent à renouveler l’intérêt porté à la mission socialisatrice de l’École, et notamment aux possibles variations de cette mission selon les établissements", écrivent Dzifanu Nelike K. Tay, Mathieu Bouhon, Branka Cattonar et Vincent Dupriez dans un nouveau Cahier du Girsef. Il s'appuie sur une enquête auprès des enseignants d'une quarantaine d'établissements secondaires de Belgique francophone. " La mission d’intégration socioculturelle s’est complexifiée pour intégrer l’ouverture à la diversité, au pluralisme des valeurs et aux différences individuelles, tandis que la mission de distribution a intégré la construction de compétences et la préparation à l’instabilité... Du côté des pratiques, on observe la coprésence de trois types de rapports aux normes (transactionnel, impersonnel et critique), dosés de manière variable selon la section et les caractéristiques socioéconomiques du public d’élèves. Ainsi la fonction socialisatrice de l’école apparait-elle liée à l’organisation du système éducatif en sections et à la ségrégation de ses publics, dès lors exposés à des expériences de socialisation différenciées".

 

Le Cahier

 

19/10/2021 à 06:49  |  (0 commentaire)
La classe

L'OZP poursuit la publication de son analyse de l'éducation prioritaire comme laboratoire du système éducatif, par un nouveau chapitre consacré aux acteurs. Après avoir passé en revue les différentes fonctions crées pour l'éducation prioritaire, l'OZP note : "Dans sa gestion des fonctions, on peut dire que l’administration centrale du MEN a fait preuve d’autant d’inventivité que d’inconstance. Ce cimetière des métiers disparus de l’éducation prioritaire est bien à l’image des fluctuations et des abondons successifs d’une politique qui, de relances en mises en sommeil, a peu à peu perdu de vue son sens originel. "

 

Sur le site

 

 

19/10/2021 à 06:49  |  (0 commentaire)
L'élève

La Cité des sciences et de l’industrie programme des stages de science pendant les vacances de la Toussaint : il y en a pour tous les goûts. Leur durée varie d’une demi-journée à trois  jours. Quatre thématiques sont proposées aux adultes à partir de 16 ans et aux  familles avec enfants à partir de huit ans : « Parfum », « Le laboratoire des couleurs », « Robot humanoïde », « Initiation à l’astronomie ».  Les jeunes, répartis par tranche d’âge à partir de 6 ans,   ont une dizaine de choix possibles. Il est indispensable de s’inscrire.

 

Les stages de science

 

 

19/10/2021 à 06:49  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Mercredi 20 octobre, Marie-Jeanne Perrin-Glorian intervient dans le cadre des mercredis de l'APMEP sur "l', usage géométrique des instruments de tracé et langage en géométrie". Vous pouvez participer très facilement en vous inscrivant.

 

Pour s'inscrire

 

 

19/10/2021 à 06:49  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Un bel exercice interactif de terminale basé sur Genially pour une réflexion sur les usages de l'eau et sensibiliser aux problématiques de développement durable. Il permet aussi de développer les compétences Pix.

 

L'eau virtuelle

 

 

19/10/2021 à 06:49  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le mardi 19 octobre 2021.

Partenaires

Nos annonces