L'Expresso du 22 novembre 2021 

Le fait du jour

En cassant les classes avec la mise en place des spécialités, la réforme du lycée a fait gagner plus de 2500 emplois au ministère pour les seuls niveaux de 1ère et terminale. Mais elle a surtout considérablement aggravé les conditions de travail des professeurs et des élèves. C'est ce que révèle une nouvelle Note de la Depp. Ainsi un professeur de SES a maintenant des élèves venant de 12 classes. En maths c'est 8 classes. Certaines disciplines ont été décimées par la réforme : en maths on compte 18% d'heures d'enseignement en moins, en technologie 27%, en SE 14%, en lettres 6%.

 

(...)

22/11/2021 à 07:01  |  (1 commentaire)
Le fait du jour

"Il y a depuis 40 ans une indifférence aux savoirs qui s'est installée dans l'école française". Spécialiste en comparaison internationale en éducation, Roger François Gauthier est un de responsables du CICUR (Collectif d’interpellation du curriculum) qui tenait le 20 novembre son premier colloque. Il revient sur les ambitions du CICUR : rien moins que redessiner les savoirs enseignés au collège et au lycée pour réconcilier les jeunes avec l'Ecole et le monde.

 

(...)

22/11/2021 à 07:00  |  (1 commentaire)
La classe

Peace and love au collège ? Et si, à rebours de la violence du cyberharcèlement, l’Ecole  invitait à écrire des lettres d’amour, entre élèves, entre classes, entre établissements ? Fruit d’une collaboration entre Grégory Devin, Violaine Gouzien et Lionel Vighier, cet étonnant projet de correspondances amoureuses relie des 4èmes du collège Pablo Picasso à Montesson et du collège Marcel Grillard à Bricquebec-en-Cotentin. Le jeu de rôles et d’écriture conduit à incarner un personnage imaginaire, à rédiger en son nom une lettre d’amour, à l’adresser à un autre élève, qui répondra à son tour, par une lettre de rupture. Le travail, savoureux, montre l’intérêt de mener une écriture plus authentique dans le cadre scolaire. Et d’abattre les murs de la classe pour favoriser interactions entre élèves et coopération entre enseignant.es. Eclairages à 3 voix …

 

(...)

22/11/2021 à 07:00  |  (0 commentaire)
Le système

C'est assez rare pour être souligné. Le 19 novembre, tous les syndicats (Snes Fsu, Se-Unsa, FO, Sgen Cfdt, CGT, Snalc) ont refusé de siéger en comité technique ministériel (CTM). Si le motif donné en commun relève de l'absence de discussion, la question posée interroge sur les arrière spensées du ministère en matière de remplacement des professeurs.

 

(...)

22/11/2021 à 07:00  |  (0 commentaire)
Le système

Pour la semaine du 18 novembre, le ministère déclare 10962 élèves contaminés et 4048 classes fermées. C'est trois fois plus que la dernière semaine de classe avant les vacances, celle du 21 octobre. Notons que le ministère de la Santé trouve de son coté 5439 contaminations pour la seule journée du 18 novembre pour les 0 à 19 ans, ce qui relativise beaucoup les données ministérielles. Mais le pire c'est qu'alors que la 5ème vague déferle, le nombre de tests réalisés baisse encore. Il n'y en a eu que 142 000 cette semaine contre 200 000 fin octobre. Sans parler des 600 000 que le ministère annonce comme objectif depuis des mois pour 12 millions d'élèves. Quant à l'offre de vaccination elle a tout simplement disparu alors qu'il faudrait vacciner en 2de ou 3ème dose adultes et jeunes. Les enseignants doivent le savoir : la vague arrive rapidement dans les écoles. Selon la base Géodes du ministère de la Santé, le nombre d'enfants de 0 à 9 ans positifs a déjà presque atteint le maximum de fin mars 2021.

 

 

22/11/2021 à 07:00  |  (0 commentaire)
Le système

Le texte de la loi Rilhac adopté par la commission mixte paritaire Assemblée -Sénat le 17 novembre est maintenant connu. Il y a peu de modification par rapport au texte arrêté au Sénat. Le texte est bien un tournant dans l'histoire de l'école en ce qu'il fait du directeur encore davantage une courroie de transmission hiérarchique sans lui donner la protection d'un réel statut.

 

(...)

22/11/2021 à 07:00  |  (1 commentaire)
Le système

"Pour le SE-Unsa, toutes ces manœuvres ne servent qu’à alimenter les défiances et le rejet de l’autre. Promouvoir les valeurs de la République demande une lutte volontariste contre la ghettoïsation scolaire et les ségrégations résidentielles et religieuses que subissent un grand nombre d’élèves. Un combat que s’est bien gardé de mener le ministre", répond le Se Unsa au dossier du Figaro magazine. "Revitaliser la République demande de prendre à bras le corps les défis du moment ; cela passe par la volonté de réunir une jeunesse, ou plutôt des jeunesses françaises, trop souvent séparées par des critères essentiellement sociaux, afin de mieux faire société par l’École".

 

Communiqué

Figaro Magazine : la droite attaque l'Ecole

 

 

22/11/2021 à 07:00  |  (0 commentaire)
Le système

La revalorisation pour les enseignants c'est, pour la moitié d'entre eux seulement, une prime. Pour les inspecteurs, IEN et IPR, le Journal officiel du 21 novembre publie de nouvelles grilles indiciaires. Pour Eric Nicollet, secrétaire général du nouveau syndicat unitaire de l'inspection Fsu, ces grilles "ne changent rien pour 2022 mais donnent des perspectives. Passer à la hors échelle B de manière non contingentée permet d'accéder à des échelons supplémentaires en fin de carrière". Idem pour les IPR qui auront "plus de fluidité". E Nicollet rappelle que les inspecteurs "n'ont pas bénéficié du PPCR. Un certifié classe exceptionnel avait un indice plus haut que l'indice maximal de la classe normale d'un inspecteur. C'ets cela que corrige la grille". Un professeur passé IEN pouvait passer des années sans augmentation salariale s'il entrait en fin de carrière de professeur. L'ouverture du hors échelle B (ou B bis pour les IPR) lui permettra de progresser plus rapidement.

 

Au JO

Au JO

 

 

22/11/2021 à 07:00  |  (0 commentaire)

L'affaire Figaro Magazine

JM Blanquer ne donne pas tort au Figaro Magazine

"Décolonialisme, islamo-gauchisme, communautarisme, promotion du transgenrisme : au nom de la diversité et de son corollaire pédagogique, l'inclusion, les idéologies ont pénétré le temple scolaire avec la complicité d'une partie du corps enseignant et par le biais des outils pédagogiques". Les accusations du Figaro Magazine du 12 novembre jetaient les enseignants en pature à l'opinion publique. La participation de S Ayada, présidente du Conseil supérieur des programmes, donnait au dossier une reconnaissance officielle. Manquait la réfutation ou la confirmation de JM BLanquer. Jusque là le ministre s'était gardé de dire mot. Mais il a du répondre à une question de la sénatrice socialiste L. Rossignol le 17 novembre. "L'école transmet des valeurs.. au titre des principes de la république : liberté, égalité, fraternité et on a beaucoup insisté sur la laïcité. Bien entendu la lutte contre le racisme, l'homophobie sont...

(...)

 

Lisez l'article...

 

22/11/2021 à 07:00  |  (0 commentaire)

CNESCO : Conférence sur la gouvernance éducative

Cnesco : Pourquoi une conférence internationale sur la gouvernance des politiques éducatives ?

"Tous nos travaux antérieurs nous ont montré qu’il était désormais nécessaire de regarder autrement les politiques éducatives non plus au travers de l’interrogation « que faut-il faire ? » que nous commençons à bien connaitre mais en se posant la question du « comment faut-il faire ? »". Le Cnesco ouvre aujourd'hui une nouvelle Conférence de comparaisons internationales sur le gouvernance des politiques éducatives. Nathalie Mons, responsable du CNESCO, Barbara Fouquet-Chauprade (Université de Genève), Claude Lessard (Université de Montréal) et Christian Maroy (Universités de Montréal et de Louvain) co-président cet...

(...)

 

Lisez l'article...

 

22/11/2021 à 07:00  |  (0 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

22/11/2021 à 07:00  |  (0 commentaire)
La classe

Comment aborder la réunion de parents ? Rédiger par deux enseignantes, Marjorie Camus-Charron et Virginie Coëdelo, ce guide promet de "préparer sans stress" la réunion de parents. Il indique ce qu'il faut faire, ce qu'il faut éviter de faire, comment faire passer des messages aux parents et quand en référer au chef d'établissement ou au directeur. Le guide s'adresse plus particulièrement aux professeurs des écoles. Mais il y des idées à reprendre pour le second degré.

 

Marjorie Camus-Charron et Virginie Coëdelo, J'ai rendez-vous avec les parents, De Boeck Supérieur, ISBN 978-2-8073-2984-6, 14.90e

 

 

 

22/11/2021 à 07:00  |  (0 commentaire)
La classe

"Notre académie est impactée chaque année par de nombreuses catastrophes relevant du risque sanitaire, du risque incendie, du risque canicule, du risque sécheresse, du risque sismique, du risque érosion ou du risque inondation. Dans un contexte de mobilisation et de lutte contre le réchauffement climatique, il est important que nos élèves soient préparés à la menace que les aléas climatiques et/ou environnementaux font peser tout à la fois sur les écosystèmes locaux et sur les habitants de notre région". L'académie de Nice lance un concours "Apprenons le risque" qui veut sensibiliser les élèves et les rendre des citoyens actifs face aux risques. Le concours s'adresse aux collégiens et lycéens de l'académie. Une bonne idée ?

 

Le concours

 

 

22/11/2021 à 07:00  |  (0 commentaire)
L'élève

Basé sur deux études réalisées auprès des jeunes adolescents des années collège, le rapport du Haut Conseil de la Famille, l'enfance et de l'âge (HCFEA) souligne les apports positifs du collège. Il étudie principalement 5 catégories de jeunes. "Les  collégiens  en  situation de handicap, ceux qui vivent dans une famille défavorisée, ceux dont le collège est en réseau d’éducation prioritaire, ceux scolarisés en zone rurale, enfin les élèves en retard scolaire. Des points saillants de mal-être parmi ces enfants apparaissent. Bien que dénoncée depuis  de  nombreuses  années,  la  persistance  de  taux  plus  importants  de  harcèlement  à  l’encontre des collégiens en situation de handicap persiste. Les enfants de familles socialement défavorisées cumulent, plus que d’autres, plusieurs vulnérabilités : leur perception de leur santé et de leur bien-être est moins bonne, ils sont plus souvent touchés par le surpoids, voire l’obésité, et leur activité physique et sportive est insuffisante. On notera cependant que c’est chez ces adolescents que la qualité des relations – relations amicales et amoureuses mais aussi relation à leurs enseignants au collège – est préservée. Ce constat induit qu’il y a, au sein du collège, un véritable levier d’action au profit de ces élèves. Ce qui est confirmé par un autre résultat de l’enquête : les élèves de collège d’éducation prioritaire ressentent un meilleur  bien-être mental et un plus fort sentiment de soutien de la part des enseignants. Ce qui peut témoigner d’un effet positif des dispositifs déjà mis place. À l’inverse, les collégiens en retard scolaire ont une perception globale dégradée de leur vie et de leurs perspectives,  et  sont  plus  souvent  en  surpoids.  Enfin  les  élèves  des  collèges  ruraux  se différencient  des  autres  par  un  niveau  d’expérimentation  et  de  consommation  d’alcool  qui  nécessitent une vigilance, avant que ne s’installent au lycée des comportements à risque". Le rapport souhait "une offre spécifique de médecine de l'adolescence" et souligne les carences de la médecine scolaire. Il recommande de "retarder l'heure du début des cours le matin" pour augmenter le temps de sommeil des élèves.

 

Le rapport

 

22/11/2021 à 07:00  |  (0 commentaire)
Les disciplines

A Casablanca, Marrakech et Rabat, 9 classes de 2nde se sont lancées dans la lecture partagée de 5 romans contemporains. Un blog permet de mutualiser et valoriser les travaux des élèves, des articles critiques, des comptes rendus de rencontres et d’échanges avec les écrivain.es. Au lycée Descartes à Rabat, la classe de François Lermigeaux vient ainsi de réaliser une première émission de radio autour du roman de Victor Pouchet « Autoportrait en chevreuil ». A la fin de l’année, les élèves éliront leur roman préféré pour décerner leur propre prix littéraire : « le Prix de l’arganier ». « Nous n’étions pas très satisfaits par le Goncourt des Lycéens, explique Sandy Canon, parce qu’on trouvait l’organisation trop lourde et réduite sur quelques mois : nous avons préféré un projet annuel en phase avec la littérature francophone et notamment des auteurs marocains. » Le projet construit une belle communauté de lecteurs et lectrices : il ouvre des pistes pour sortir le livre de la classe, revitaliser les traditionnels «  défis lecture », se libérer de la logique quelque peu commerciale de certains prix littéraires lycéens.

 

Emission de radio sur le blog du projet

 

22/11/2021 à 07:00  |  (0 commentaire)
Les disciplines

 « Les personnages féminins de romans, représentantes des mères, des filles, des sœurs, constituées en Assemblée internationale, ont résolu d'exposer, dans une déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de la femme » : tel est le Préambule de la Déclaration qu’ont écrite et publiée les lycéen.nes du lycée de l’Iroise à Brest dans le cadre de leur projet i-voix. Iels font ainsi résonner tout à la fois la DDFC d’Olympe de Gouges et des récits contemporains racontant l’expérience féminine d'un monde sous domination masculine. Le travail veut en favoriser l’appropriation par une écriture créative et personnelle, par la participation motivante à un projet collectif, par la mise en œuvre d’une écriture palimpseste à la manière d’Olympe de Gouges, par la mise en valeur de l’universalité, dans l’espace et dans le temps, de sa Déclaration de 1791, par la tentative d’inscrire encore plus la fiction dans le réel, de considérer les personnages comme des personnes, d’envisager la littérature non comme un objet scolaire mais comme une expérience du monde.

 

Déclaration romanesque des Droits de la Femme et de la Citoyenne

 

 

22/11/2021 à 07:00  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Professeure au collège Didier Daurat à Mirambeau, Aurore Delubriac propose des parcours sur la plateforme d’apprentissage Moodle pour inviter ses 5èmes à travailler des notions de langue selon un dispositif de classe inversée ou d’enseignement à distance. Contenus : « une capsule assortie d’un court test mesurant si la notion a été comprise, une vidéo H5P, un schéma résumant l’essentiel à retenir et un lien d’accès à Quizlet avec des activités ludiques pour aider à l’apprentissage de la notion. » Processus : « Chaque élève est invité à explorer le parcours et à avancer à son rythme. Les élèves sont avisés de la date à laquelle la notion sera reprise en classe. Les élèves doivent donc avoir travaillé et assimilé la notion pour le jour décidé. Afin d’en mesurer le degré d’acquisition, je les teste le jour J avec Plickers. En fonction de leurs résultats, je les oriente sur divers ateliers… »

 

Présentation du dispositif

Aurore Delubriac dans Le Café pédagogique

 

 

22/11/2021 à 07:00  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le lundi 22 novembre 2021.

Partenaires

Nos annonces