La dépense d'éducation en baisse en 2020 

En 2020 la France a consacré 160 milliards à son système éducatif en recul de 3% par rapport à 2019 (165 milliards). Si la crise sanitaire explique en partie ce recul, il n'en reste pas moins que la dépense par élève recule nettement alors même que la France dépense nettement moins que les autres pays développés.

 

Un net repli de la dépense d'éducation

 

 


En apparence, la France a beaucoup investi en 2020 dans son école puisque la dépense intérieure d'éducation passe de 6.6% du PIB à 7% du PIB, selon une nouvelle Note de la Depp. Un véritable bond, puisqu'on n'avait pas atteint ce niveau depuis 10 ans. Mais c'est poudre aux yeux. Ce n'est pas la dépense qui a augmenté mais le PIB qui a reculé avec la crise sanitaire. En prix courants la dépense intérieure d'éducation (DIE) recule de 0.2%. En prix constants c'est à un recul de 3% qu'on assiste.

 

Ces évolutions sont assez faibles au regard du recul de la dépense par élèves. Globalement la dépense par élèves se monte à 8900€ en 2020 soit 80€ de moins qu'en 2019. Dans le premier degré elle atteint 6980 soit 220€ en moins en prix constants, alors qu'elle augmentait depuis 1980. Dans le second degré la dépense est de 9850€ soit 400€ en moins qu'en 2019 en euros constants. C'est en CPGE que l'on dépense le plus par élève avec 15730€ contre 10440€ pour un étudiant en université et 11140 pour un lycéen général et technologique.

 

La crise sanitaire n'explique pas tout

 

La crise sanitaire est pour beaucoup dans cette baisse. Ainsi les familles ont moins dépensé puisque les écoles étaient fermées une partie de l'année. Les collectivités locales ont vu leurs dépenses de fonctionnement fondre avec la fermeture des écoles. L'Etat aussi a payé moins d'heures supplémentaires pour cette raison.

 

Au final, la part des collectivités locales dans la  DIE est passée de 24 à 22%. Celle des ménages de 8 à 6%. Celle de l'Etat monte de 57 à 59% après des années d'érosion. En effet il a embauché des AESH, dédoublé des classes de maternelles et relevé les bourses. La réforme de l'apprentissage a allégé le budget des régions et chargé un peu celui des entreprises (de 8.5 à 9.1 de la DIE).

 

La France dépense moins que les autres pays riches

 

 

 


Si l'on compare avec les autres pays de l'OCDE, La France dépense un peu plus que la moyenne OCDE pour chaque élève : 11 201 $ contre 10 454 $ pour la moyenne de l'OCDE en 2018. Mais un seul grand pays développé dépense moins : le Japon (10 185$). Tous les autres pays développés dépensent plus. Ainsi l'Allemagne consacre 12 791$ par élève, le Royaume Uni 12 245, l'Italie 11 202 (un dollar de plus !), les Etats Unis 14 009. Les pays qui dépensent nettement moins sont le Mexique, la Turquie ou encore en Europe la Hongrie et la Pologne.

 

Dernière particularité : la France fait partie des pays où la dépense d'éducation a le moins augmenté tout au long des années 2010. De 2012 à 2018, sa dépense par élève du primaire à la fin du second degré a augmenté de 0.5% par an. C'est trois fois moins que la moyenne de l'OCDE (1.6%) ou que la moyenne européenne (1.4%). En Allemagne, la dépense d'éducation augmente deux fois plus vite (0.9%), au Royaume Uni et aux Etats-Unis trois fois (1.3%), en Italie 4 fois plus vite. Si l'on inclue le supérieur l'écart est encore plus important entre la France (0.3%) et l'OCDE (1.6%).

 

Bien loin de dépenser plus que les autres pays européens pour son éducation, la France a un retard à rattraper. Elle n'investit pas assez dans l'éducation alors que celle-ci est créatrice de richesse comme l'OCDE le montre également.

 

François Jarraud

 

La Note

 

 

Par fjarraud , le mardi 23 novembre 2021.

Commentaires

  • Victor215, le 14/01/2022 à 08:58
    I think that the government should invest more in education, by upgrading the system, modernisation of facilities. Thanks for sharing.
    www.drywallrepairsantaclaritaca.com/

    • GeoffTownsend, le 24/01/2022 à 10:52
      Agree to this! With goals in mind, policymakers will not just be supporting an opening up of the economy today; they’ll be ensuring our country’s viability in the future.

      Geoff Townsend - <a href="https://www.treeloppingcairns.com/">personal blog</a>

  • pataud47, le 17/12/2021 à 16:53
    Ce n'est pas l'argent qui compte mais ce que l'on en fait. Investir certes mais pour faire quoi ? 
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces