L'Expresso du 06 décembre 2021 

Le fait du jour

Même si le nombre de classes fermées diminue, l'épidémie ne cesse de progresser dans les écoles et les établissements. Face à la montée du taux d'incidence chez les scolaires, aux demandes des syndicats et aux interrogations des médecins, l'allègement du protocole décidé il y a une semaine ne semble plus pouvoir être maintenu. Que pourrait annoncer le gouvernement ?

 

(...)

06/12/2021 à 05:53  |  (1 commentaire)
Le fait du jour

Quelle est la place du débat dans l'Ecole française ? Pour traiter cette question, la revue de l'AFAE (Administration & éducation n°172) convoque à al fois Alain Boissinot, ancien Dgesco, ancien directeur de cabinet et Jean-Michel Le Baut, professeur de lettres que les lecteurs du Café connaissent bien. Cela nous vaut un numéro davantage tourné vers le terrain. Dans ce numéro des professeurs de plusieurs disciplines montrent comment le débat peut trouver place en classe en lien avec la formation disciplinaire et l'EMI. La question du débat est ainsi posée au plus près des pratiques alors qu'elle a bien du mal à émerger, malgré le grand oral, dans une institution où la transmission et les fondamentaux sont à l'honneur. A Boissinot et les enseignants montrent pourtant que le débat peut servir l'un et l'autre. Alors si le débat a du mal à trouver sa place dans l'Ecole, c'est peut-être une question de valeurs. L'Ecole prépare t-elle vraiment à une société démocratique ?

 

(...)

06/12/2021 à 05:53  |  (2 commentaires)
La classe

Témoigner de son expérience d’une œuvre littéraire : telle est désormais la tâche de l’élève dans la 2nde partie de l’oral de français au baccalauréat. Comment préparer à cet exercice pour le rendre authentique et intéressant ? Dans quelle mesure cet « oral du lecteur » peut-il se déployer dans la classe pour aider les élèves à fortifier leur relation aux œuvres tout en développant leur maitrise de la parole ? Professeure de lettres au lycée Louis Jouvet à Taverny, Daphné Jacamon éclaire ici les modalités et les enjeux d’un tel travail, progressif et coopératif. Avec la belle possibilité enfin offerte aux élèves de dire « je » et de partager une pensée en mouvement ?

(...)

06/12/2021 à 05:53  |  (0 commentaire)
Le système

"La mise en place, il y a une semaine, du nouveau protocole sanitaire impactant essentiellement le 1er degré - sans aider le 2d - a mis les écoles en situation de tension extrême", estime le Se Unsa qui a déposé une alerte au CHSCT. "La nouvelle règle de retour en classe sur présentation d’un résultat de test négatif et de fermeture si 3 cas s’avèrent positifs sur une durée de 7 jours conduit d’autant plus à une mise sous pression de l’École qu’aucun délai de précaution et de gestion dès la connaissance du premier cas n’est prévu. À ceci s’ajoutent les difficultés des familles à trouver des lieux de tests, leurs incompréhensions quand la classe ferme même si leur enfant est négatif et les pressions de certains employeurs qui s’en tiennent à la communication ministérielle au grand public. Pour compléter le tableau, le manque crucial de remplaçants disponibles pour pallier les absences des enseignants malades de la Covid et de tous les autres virus ayant fait leur retour à l’approche de l’hiver finit de tirer sur la corde déjà trop tendue... Le SE-Unsa demande à l’exécutif de revoir d’urgence ses consignes."

 

Communqiué

 

06/12/2021 à 05:53  |  (0 commentaire)
Le système

Le Sgen Cfdt demande que "les ministères fournissent enfin des masques chirurgicaux, FFP2 et inclusifs en nombre suffisant" et que "l’État se substitue en urgence aux collectivités locales pour réaliser les travaux d’amélioration de la qualité de l’air". Le syndicat souhaite aussi que "les ministères suspendent la mise en œuvre de nouvelles réformes ou nouveaux dispositifs pour ne pas accroître la tension et la charge de travail des agents" et que "les programmes, les référentiels, les attendus en matière d’évaluation soient enfin adaptés pour que les élèves et étudiant.e.s ne pâtissent pas d’années scolaires et universitaires perturbées".

 

Communiqué

 

06/12/2021 à 05:53  |  (0 commentaire)
Le système

" Depuis mai 2021, les enseignants des quatre écoles de la commune ont par exemple reçu pour consigne l’interdiction d’accéder aux locaux scolaires pendant les pauses méridiennes pour se restaurer, ce qui contraint les personnels à prendre leur déjeuner chaque jour sur le trottoir ou dans leur voiture", rappelle le Snuipp 62 dans une lettre envoyée à JM Blanquer le 3 décembre. " Tout aussi grave, des propos diffamatoires à l’encontre des enseignants de la commune avaient été propagés auprès des parents d’élèves. Un enseignant, agressé verbalement par le maire de la commune, devant ses élèves, a porté plainte le 18 juin. Les enseignants se voient malmenés et dans l’impossibilité de communiquer avec la municipalité qui freine systématiquement ou refuse toute demande allant pourtant dans l’intérêt des élèves... Nous vous demandons d’intervenir directement auprès de la municipalité de Billy-Montigny afin de faire cesser rapidement les pressions exercées sur les personnels des écoles, et de permettre le retour d’un climat plus serein dans les écoles de la commune". Depuis 6 mois les enseignants de cette commune sont humiliés et maltraités par le maire, Bruno Troni, sans que l'administration jusque là s'en soit mêlée. Le Snuipp fsu demande l'inscription dans le Code de l'éducation de la possibilité de se restaurer pour les enseignants dans les locaux scolaires.

 

Communiqué

La misérable guerre de Bruno Troni

 

06/12/2021 à 05:53  |  (4 commentaires)
Le système

"Flexibilité, attaques contre le statut, sans surprise la Cour des comptes se place d’un point de vue comptable (pointant le « coût » des « heures perdues ») et non pédagogique. Improviser un remplacement, au pied levé, dans son établissement, pose de nombreuses difficultés : cela revient à prendre en catastrophe une classe qu’un professeur ne connaît pas, à découvrir le déroulement de sa progression etc. La Cour des comptes ne fait que réactiver une disposition ancienne, celle du décret de Robien qui avait été vivement combattue par la profession", estime le Snes Fsu. "Sans surprise, la Cour des comptes passe complètement sous silence la question des moyens dédiés aux remplacements qui ont été complètement asséchés ces dernières années du fait de la crise de recrutement."

 

Su rle site

Sur ce rapport

 

06/12/2021 à 05:53  |  (0 commentaire)

La Cour des Comptes et les absences des enseignants

La Cour règle le compte des professeurs

Que faire pour améliorer les remplacements de courte durée dans le second degré ? Tout casser, répond la Cour des Comptes dans un nouveau rapport. Il suffit de revenir sur les obligations réglementaires de service en commençant par annualiser les services d'enseignement. Puis installer la bivalence, supprimer les accords PPCR et faire évaluer les enseignants par les chefs d'établissement pour qu'ils se plient aux besoins des établissements. Aurait-on pour autant résolu tous les problèmes quand on sait que la moitié des absences non remplacées viennent de demandes institutionnelles (jury, examens , formations etc.) et...

(....)

 

Lisez l'article...

 

06/12/2021 à 05:53  |  (0 commentaire)

Pédagogie

Eveline Charmeux : Pour que la démocratie entre à l'école

La bande des 6 a frappé. Eveline Charmeux, Alain Miossec, David Sire, Jean-Louis Briand, Laurent Carle et Simon, un IEN retraité mais anonyme, publient un ouvrage qui propose un autre modèle d'école. Une école pas seulement républicaine mais démocratique.  Le livre explique pourquoi et comment c'est possible et comment cette évolution de l'école est un préalable à la construction d'une société solidaire. Mais avant cela, les 6 se livrent à un démontage en règle des réformes de JM Blanquer dans le premier degré. Entretien avec...

(...)

 

Lisez l'article...

 

06/12/2021 à 05:53  |  (0 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

06/12/2021 à 05:53  |  (0 commentaire)
La classe

"Finalement, si l’école bouillonne d’émotions, rien n’est moins sûr que tous les enseignants en fassent toujours grand cas, faute notamment d’avoir été formés à les considérer. Les programmes tout comme la formation initiale des enseignants révèlent en effet une prépondérance de la dimension disciplinaire par rapport au temps alloué à la promotion de l’apprentissage émotionnel, sensoriel et social", nous disait Omar Zanna dans un entretien en 2020. Une enseignante met en ligne un padlet présentant des vidéos d'expériences en classe, une bibliographie, des pratiques de classe. On est pas obligé de tout suivre...

 

Le padlet

Omar Zanna : Une pédagogie de l'empathie

 

06/12/2021 à 05:53  |  (0 commentaire)
La classe

La 17ème édition du Festival international du film d'éducation, organisée par les CEMEA,  s'est clôturée ce samedi 4 décembre, avec l'annonce du palmarès. Plus de 5000 spectateurs ont participé à cette manifestation internationale. Les 5 films de la sélection courts et moyens métrages primés seront visibles en ligne du 5 au 12 décembre. N'hésitez pas à  les découvrir.

 

Une trentaine de films visibles cette semaine

Sur le festival

Le festival

Le palmarès

 

06/12/2021 à 05:53  |  (0 commentaire)
L'élève

Le "Grand atlas géo-graphique" présente des données et des statistiques sur la Terre et l'Univers dans une présentation graphique absolument remarquable. Une trentaine de planches racontent les plus hauts sommets du monde, les océans, les tremblements de terre, les volcans de manière insolite et sensible. L'ouvrage est remarquable et permet de communiquer l'amour de la géographie, de la terre et de la nature. A partir de 9 ans.

 

Regina Gimenez, Le grand atlas géo-graphique, édition Rue du Monde, 24.50€, ISBN 978-2-35504-672-8

 

06/12/2021 à 05:53  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Professeure de lettres à la cité scolaire Dupleix de Landrecies dans l’académie de Lille, Peggy Bernadat recense et partage sur un riche et précieux mur padlet des ressources pour favoriser la mise en œuvre du quart d’heure de lecture dans un établissement : quels objectifs ? quelles règles incontournables ? que lire ? quelle posture et quel rôle de l’enseignant.e ? quelle méthodologie ? quels prolongements possibles ? quels intérêts pédagogiques ? quels effets sur le climat scolaire ? quelle remédiation aux éventuelles difficultés ?... On y entendra des témoignages d’enseignants et d’une mère d’élève, et même un exemple de sonnerie spécifique pour annoncer le début et la fin du quart d’heure de lecture à la cité Dupleix de Landrecies.

 

Le mur de ressources

 

06/12/2021 à 05:53  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Quels sont les impensés d’un programme officiel ? Question, toujours passionnante, que soulève Olivier Ritz, maître de conférences, spécialiste de la littérature dans la Révolution, à propos de la « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne ». Bien que brève, l’œuvre originelle d’Olympe de Gouges a en effet été coupée dans le programme de 1ère, réduite de 24 à 16 pages, « amputée de ce qui précède le préambule et de ce qui suit le postambule  » : a-t-on supprimé l’adresse à la Reine de « peur d’affaiblir la portée républicaine » du texte ? a-t-on supprimé l’adresse aux hommes pour « policer Olympe de Gouges » ? Olivier Ritz invite à ne pas isoler le texte pour en faire un simple objet d’explication académique : « les richesses peuvent être dans le contexte, c’est-à-dire à la fois dans ce qui entoure le texte tel qu’il a été publié, les conditions historiques de sa production et les autres textes avec lesquels il dialogue. Comparer dans le détail la Déclaration des droits de l’homme et la Déclaration des droits de l’homme sera un exercice difficile, parce qu’il ne correspond pas aux pratiques habituelles de l’explication littéraire, mais il ouvrira sans doute de très riches perspectives pour discuter le texte au programme comme celui qui est affiché dans les écoles de la République. »

 

« Olympe de Gouges au programme de la République » par O. Ritz

Extension du domaine d’Olympe de Gouges

Un travail en intertextualité au lycée

 

 

06/12/2021 à 05:53  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Les collégien.nes de Moncontour en Bretagne échangent des cartes postales sonores avec des élèves de Bobo Dioulasso au Burkina Faso : il s’agit de faire découvrir à travers les sons des lieux particulièrement aimés. Au programme de travail : enregistrement d’un podcast d’invitation, choix de lieux à explorer, écriture d’un scénario, recherche d’éléments sonores significatifs, enregistrement, montage, envoi … Bilan : « Les élèves sont motivés par cet échange qui agit sur leurs représentations de l’autre. La réalisation de cartes postales sonores permet aux élèves de gagner en aisance à l’oral. »

 

Sur le site Pédagogie de l’académie de Rennes

 

 

06/12/2021 à 05:53  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le lundi 06 décembre 2021.

Partenaires

Nos annonces