L'Expresso du 09 décembre 2021 

Le fait du jour

C'est un bel exemple de la "politique du puzzle". Xavier Pons (Université Paris Est) revient dans la revue Mouvements des idées et des luttes (n°107) sur le développement de la contractualisation dans l'enseignement. Apparemment anodin, simple ajustement technique, il montre qu'en fait la croissance rapide de la contractualisation a un impact sur le métier enseignant. "La contractualisation enseignante a un potentiel de transformation structurelle important de la gestion des carrières enseignantes mais aussi du système scolaire dans son ensemble".

 

(...)

09/12/2021 à 06:54  |  (1 commentaire)
Le fait du jour

L'épidémie a beau continuer son explosion dans le premier degré, le ministère n'en a cure. La mise à jour de la Foire aux questions, effectuée le 8 décembre, confirme la volonté de ne rien changer au protocole. Ainsi les réunions de parents et les conseils de classe sont maintenus en présentiel. L'épidémie va pouvoir continuer son expansion.

 

(...)

09/12/2021 à 06:54  |  (0 commentaire)
Le système

Irrécupérables les élèves musulmans ? Un sondage réalisé par l'IFOP pour la Licra prétend révéler "l'ampleur des atteintes à la laïcité à l'Ecole". Le sondage est très alarmiste puisque selon lui la moitié des élèves auraient été exposés à ces atteintes et à des contestations de cours pour des motifs religieux. Problème : ce sondage semble bien peu étayé méthodologiquement. D'autres sondages, massifs , affirment le contraire. Tout comme la minceur des "incidents" remontés dans l'éducation nationale.

 

(...)

09/12/2021 à 06:54  |  (1 commentaire)
Le système

"Nous avons promis la neutralité religieuse ; nous n'avons pas promis  la neutralité politique". Claude Lelièvre revient sur ces paroles de Jules Ferry en 1883 pour mieux cerner ce qu'est la laïcité. Pour le père fondateur de l'école laïque, l'Ecole n'est pas politiquement neutre.

 

(...)

09/12/2021 à 06:54  |  (1 commentaire)
Le système

Intervenant devant la Commission des affaires sociales du Sénat le 8 décembre, Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique Covid, a pris ses distances avec la gestion de la crise sanitaire par l'Education nationale. "On demande depuis longtemps un dépistage systématique des enfants", a t-il rappelé. "Pour l'instant l'éducation nationale souhaite rester à un dépistage sélectif", a t-il déclaré. Selon lui, la préconisation du conseil scientifique n'a pas été appliquée "pour des raisons propres à l'éducation nationale". Alors que JM Blanquer adit le 7 décembre qu'il "ne devrait pas y avoir, pour la rentrée de janvier, de changement notable", JF Delfraissy estime qu'on "ira peut-être vers un dépistage systématique en janvier compte tenu de ce qui était prévisible, c'est à dire l'explosion de l'épidémie". JF Delfraissy a fait le point sur la 5ème vague. "On va de nouveau souffrir" a t-il prévenu avec des situations difficiles dans certaines régions cet hiver. Derrière cette vague arrive une autre vague liée au variant Omicron. Selon JF Delfraissy le variant a un niveau de transmission plus élevé et touche davantage les enfants, ce qui pose en d'autres termes la question de leur vaccination. Le conseil scientifique souhaite qu'elle ne soit pas obligatoire et ne fasse pas l'objet d'un passe sanitaire enfant. Selon lui, il y aura une diminution de l'efficacité des vaccins avec Omicron de l'ordre de 30 à 50%. Des rappels réguliers pourraient devenir nécessaires.

 

 

09/12/2021 à 06:54  |  (0 commentaire)
Le système

Interrogé devant le Sénat sur le cas de JC Peton, ce professeur suspendu en octobre  pour avoir écrit que le ministère n'avait pas soutenu S. Paty, puis réintégré le 3 décembre, JM Blanquer a longuement parlé de son soutien aux professeurs. "Nous soutenons tous les professeurs de France, de manière concrète. En matière de sécurité, nous avons mis en place le « carré régalien ».... Ce soutien est clair et net. Je crois que nous devrions tous tenir un langage de soutien. Des mesures concrètes existent, sur le plan financier, en matière de bien-être au travail et de sécurité. Mon message n'a pas varié : la société doit respecter les professeurs, l'État respecte les professeurs et je les soutiens. Jamais vous ne me prendrez en défaut sur ce point !"

 

 

09/12/2021 à 06:54  |  (0 commentaire)
Le système

60% des professeurs du lycée Voltaire d'Orléans, un gros établissement de 2000 élèves, ont cessé leurs cours le 7 décembre. Ils estiment que leur sécurité et celle des élèves n'est plus assurée. En effet, selon France Bleu, le lycée reste ouvert alors que, du fait du covid, il n'a plus ni CPE ni surveillant. Tous sont malades ou cas contacts. Les incidents se sont multipliés dans le lycées : fausses alarmes incendie; dégradations, coupures de courant etc. Les enseignants demandent un CPE et 3 surveillants en plus de l'effectif habituel.

 

Sur France Bleu

 

09/12/2021 à 06:54  |  (0 commentaire)
Le système

" Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République", affirment Rodrigo Arenas, porte parole de la Fcpe, Nathalie Laville, conseillère de Paris et Edouard Gaudot, historien, écologiste dans une tribune.

 

Sur Mediapart

 

 

09/12/2021 à 06:54  |  (2 commentaires)
Le système

"Les dispositions du décret n° 2020-1524 du 5 décembre 2020 susvisé sont applicables à l'étranger pour les psychologues et les personnels enseignants en poste dans les établissements du premier et du second degré relevant de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger, qui exercent des missions d'enseignement, à l'exception des professeurs de la discipline de documentation". Le même irritante restriction s'applique dans les établissements français à l'étranger.

 

Au JO

 

09/12/2021 à 06:54  |  (0 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

09/12/2021 à 06:54  |  (0 commentaire)
La classe

"Les six enseignements de spécialité les plus choisis sont les mathématiques, les SES, la physique-chimie, l’histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques (HGGSP), les sciences de la vie et de la Terre (SVT) et langues. La doublette la plus fréquemment choisie est « mathématiques, physique-chimie », suivie de « HGGSP, SES » et « physique chimie, SVT »", annonce une nouvelle Note de la Depp. "La sous-représentation des filles dans toutes les matières scientifiques, hors SVT, se confirme". "Les élèves d’origine sociale très favorisée (39 % des élèves de terminale générale) sont surreprésentés dans les doublettes « mathématiques, physique-chimie » (54 %) et « HGGSP, mathématiques » (56 %) Inversement, les élèves d’origine sociale défavorisée (21 % des élèves de terminale) sont surreprésentés dans les doublettes « HLP, SES » (29 %), « humanités littérature et philosophie, LLCER » (27 %), « SVT, SES » (27 %)". Alors que la réforme du lycée devait, selon ses concepteurs, mettre fin aux anciennes filières, force est de constater qu'elles sont toujours là et que les inégalités qui les portent également.

 

Note Depp

 

 

09/12/2021 à 06:54  |  (0 commentaire)
La classe

Comment ont évolué les relations au sein de la communauté éducative avec la crise sanitaire ? Mickaël Roy (Université de Strasbourg) livre les conclusions de ses observations dans un collège de la Meuse. " Le développement de la communication numérique et téléphonique ne constitue qu’une tendance modérée depuis la reprise des cours en présentiel. Nous montrons ensuite que depuis la reprise des cours au collège, la communication entre professeurs, élèves et parents porte globalement sur des aspects plus positifs de la scolarité des élèves". Les enseignants échangent plus positivement sur le travail des élèves. " Les bons résultats des élèves et/ou sur leurs progrès scolaires sont davantage cités par les enseignants depuis la reprise des cours en présentiel". Mais " la plupart des répondants ne se sentent ni plus proches ni moins proches des autres membres de la communauté éducative" même si une partie des élèves soulignent une communication plus informelle avec les professeurs depuis le confinement. Globalement, " après avoir fortement augmenté pendant les cours à distance, la fréquence des échanges entre les professeurs et les parents sur le contenu des cours et le travail à faire par les élèves semblent être revenue à son niveau d’avant la crise sanitaire".

 

L'étude

 

 

09/12/2021 à 06:54  |  (0 commentaire)
L'élève

Pourquoi les hommes se font-ils la guerre ? Pourquoi il y a t-il des pays riches et des pays pauvres ? Qu'est ce qu'une superpuissance et comment en devient-on une ? L'ouvrage de Tim Marshall propose 12 cartes qui illustrent les divisions de la planète. Son point de vue n'est pas strictement occidental : il sait exposer la vision chinoise du monde par exemple. Voilà un ouvrage destiné aux enfants de fin du primaire ou début du collège qui leur ouvre des clés pour comprendre le monde dans lequel ils vont construire leur vie.

 

Tim Marshall, Géopolitique. Notre monde expliqué en 12 cartes. Nathan. ISBN 9782092492383. 19.90€

 

 

09/12/2021 à 06:54  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Noël ce n'est qu'une fête commerciale ? Camille Pointel pose la question à des élèves de 2de à travers de nombreux documents authentiques. Tous les supports sont proposés en ligne sur un padlet. Un vrai travail sur la culture.

 

La séquence

Le padlet

 

 

09/12/2021 à 06:54  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Comment relier les compétences technologiques des élèves au cours d'anglais ? Justine Desestret Doherty en donne un exemple avec une séquence sur les gratte ciels de New York appuyée sur un genially.

 

La séquences

Le genially

 

09/12/2021 à 06:54  |  (0 commentaire)
Les disciplines

"Les élèves ont en majorité apprécié le film, ils ont été séduits par le jeu des actrices et la plastique de Penelope Cruz. L'originalité du thème de la mort traité par Almodóvar les a interpellés. Le travail réalisé en classe par la suite, malgré sa longueur apparente, ne les a pas lassés, bien au contraire". Dominique Leleux présente une séquence sur le film Volver en terminale associant prise de parole et travail écrit, notamment les portraits de personnages du film.

 

La séquence

 

 

09/12/2021 à 06:54  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le jeudi 09 décembre 2021.

Partenaires

Nos annonces