L'Expresso du 24 janvier 2022 

Le fait du jour

Si les enseignants français sont mal payés c'est parce qu'ils ne travaillent pas beaucoup. La preuve, ils ne balaient même pas leur classe. A quelques jours d'une manifestation enseignante pour les salaires, c'est le message diffusé le 23 janvier par France 3. Un message qui flatte le public en reprenant le cliché du professeur paresseux, "toujours en vacances". Cette fois ci, France 3 oppose l'enseignant français au professeur allemand qui, lui, travaille dur et paye de sa personne. Pourtant le sujet est bien documenté. Et il faut une bonne dose de mauvaise foi ou d'ignorance pour dresser le bilan fait par France  3.

(...)

24/01/2022 à 06:34  |  (4 commentaires)
Le fait du jour

Qu'est ce qui pousse le gouvernement à alléger encore le protocole le 2 février ? Les annonces de Jean Castex le 20 janvier ressemblent à une fuite en avant justifiée davantage par le calendrier politique, et une éventuelle candidature d'E Macron, que par la situation sanitaire. Celle-ci reste très grave. Suffisamment pour que le Conseil scientifique covid prenne ses distances avec le gouvernement. Et que les syndicats mettent en garde contre un retrait trop précoce du masque à l'école.

 

(...)

24/01/2022 à 06:34  |  (0 commentaire)
La classe

Et si on assimilait mieux les connaissances qu’on est amené à enseigner ? Peut-on adapter cette hypothèse jusque dans un domaine aussi complexe que l’acquisition du vocabulaire ? L’exemple en est donné par Alexia Bonnet au collège Jean-Jacques Rousseau à Labastide Saint-Pierre dans le Tarn-et-Garonne : en 5ème, lors d’une séquence autour  d’« Yvain ou le chevalier au lion », diverses activités conduisent les élèves à faire advenir, à enrichir, à transmettre du lexique autour du Moyen-âge. « En leur donnant la possibilité de devenir des passeurs de vocabulaire, je cherche avant tout à les initier à une démarche qui les conduit à apprendre par eux-mêmes, à vérifier et à renforcer leurs apprentissages en cherchant à les transmettre à d'autres. ». Inspirant et transférable ?

(...)

 

24/01/2022 à 06:34  |  (0 commentaire)
Le système

Le rôle de l’école dans la lutte contre les inégalités scolaires prend souvent la forme d’un questionnement : l’école peut-elle contribuer à limiter l’aggravation des inégalités entre les élèves ? Si cette question est régulièrement posée, c’est avant tout à partir d’un diagnostic aujourd’hui tabou : de la maternelle à l’université, l’école est pensée par et pour les catégories sociales les plus favorisées et notre système éducatif n’a jamais été conçu pour faire réussir tous les élèves.

 

(...)

24/01/2022 à 06:34  |  (0 commentaire)
Le système

Imposé par la mobilisation exceptionnelle du 13 janvier,le report des épreuves de spécialité semble acquis. Des associations professionnelles , comme l'Apses, ont pu montrer qu'il est nécessaire compte tenu de la réalité du niveau des élèves qui ont connu l'an dernier des demi jauges. Mais la question du report interfère avec la réforme du bac instituée à cette rentrée par JM Blanquer. Reporter les épreuves fin mars o début avril c'est maintenir le controle continu voulu par JM BLanquer et vivement soutenu par les chefs d'établissement du Snpden-Unsa. Reporter les épreuves en juin, comme le demandent des syndicats enseignants, comme le Snes Fsu, et des associations  professionnelles, c'est rétablir une épreuve de fin d'année et donc un diplôme national. La stratégie de JM Blanquer semble tracée. Le ministre va s'appuyer sur les lycéens du CNVL, bien encadrés par les recteurs lors de la consultation du 20 janvier, pour maintenir les épreuves au début du printemps et préserver sa réforme. Une pétition soutenue par des sydnicats (Snes Fsu, Sud, FO, Cgt, Snalc) et des associations professionnelles (APHG, APBG, APLV, APPEP, APSES, UDPPC, Cnarela, APMEP) appellent au report en juin.

 

L apétition

 

 

24/01/2022 à 06:34  |  (0 commentaire)
Le système

"En dépit de l’importance des engagements franco-allemands et du besoin reconnu de germanistes, la situation de l’allemand et des professeurs d’allemand n’a cessé de se dégrader après les récentes réformes en quantité, avec la baisse du nombre d’élèves, d’heures et d’enseignants,  en qualité, avec une baisse de niveau inévitable en raison du nombre d’heures d’enseignement insuffisant", écrit l'Association des professeurs d'allemand (ADEAF). Elle demande " des horaires permettant aux élèves de progresser tout au long de leur scolarité : une égalité horaire avec l’anglais et au moins 3h/ semaine à tous les niveaux, au collège comme au lycée, des moyens fléchés pour de vraies classes bilangues à 3h/ semaine". Le "politique volontariste" de JM Blanquer est démentie par l'évolution du nombre des élèves germanistes.

 

Adeaf

Sur l'évolution

 

24/01/2022 à 06:34  |  (0 commentaire)
Le système

"L’ex-numéro 2 de l’Education nationale, fils d’une femme de ménage célibataire et sorte d’anti-Blanquer, milite pour une scolarité qui n’exclurait plus les classes populaires." Libération fait un beau portrait de Jean-Paul Delahaye, ex Dgesco de V Peillon, fils de pauvre qui s'est hissé au sommet de la rue de Grenelle. "En 2012, quand il arrive rue de Grenelle comme numéro 2 du ministère de l’Education, les mots jaillissent, comme un geyser. Il se revoit au centre de la table, entouré de hauts fonctionnaires nés avec les poches pleines de billes. L’ombre de sa mère, Paulette Becquet, morte trente ans plus tôt, plane aussi. Elle semble être là, avec sa belle robe bleue. «Sa présence signifiait que mon milieu d’origine me rappellerait à mes obligations si j’oubliais d’où je venais.» L’urgence à agir, pour que le destin des enfants pauvres change enfin".

 

Dans Libération

Dans le Café pédagogique

 

24/01/2022 à 06:34  |  (0 commentaire)

La grève historique du 13 janvier et ses suites

Blanquer change de ton. Cela suffit-il ?

Les acquis de la journée sont-ils à la hauteur de la mobilisation historique du 13 janvier ? Frédéric Marchand, secrétaire général de l'Unsa Education, résume assez bien le point de vue de la plupart des syndicats reçus au soir du 13 janvier par Jean Castex, JM Blanquer et Olivier Véran. "Notre impression globale c'est qu'on a répété nos revendications habituelles mais que pour la 1ère fois on a été un peu entendu et de premières réponses ont été apportées. Mais on jugera sur pièce". Les syndicats ont obtenu peu de décisions concrètes. Le protocole reste en l'état et pas grand chose est fait pour faciliter le fonctionnement des écoles et établissements...

(....)

 

Lisez l'article...

 

24/01/2022 à 06:34  |  (0 commentaire)

Pédagogie

L'école primaire vue de ses coulisses

Les coulisses sont-elles le meilleur endroit pour apprécier la pièce ? C'est pourtant le choix fait par Aksel Kilic qui livre dans un ouvrage (L'école primaire vue des coulisses, PUF) le récit d'une ethnologue infiltrée dans deux écoles. En sa qualité de professeure des écoles elle échange avec ses collègues, en salle des maitres ou lors d'entretiens personnels, et en tire les grands traits de ce que serait une culture professionnelle cachée. De ces discussions de coin de table elle tire des conclusions qui ne vont pas toutes faire plaisir à ses collègues. Elle montre que l'adoption de la loi Rilhac n'est que le premier round d'un rejet bien ancré de la hiérarchie. Le second round aura lieu dans les écoles où les directeurs à autorité fonctionnelle auront toujours besoin de la bonne volonté des enseignants. Elle montre aussi la perméabilité des enseignants aux stéréotypes sociaux. A coté du militantisme social de quelques uns, de...

(...)

 

Lisez l'article...

 

24/01/2022 à 06:34  |  (0 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

 

24/01/2022 à 06:34  |  (0 commentaire)
La classe

" Apprentissage collaboratif, coopératif, tutorat : autant de méthodes pédagogiques différentes, mais ayant comme point commun : la construction des savoirs et compétences avec les autres. Faire travailler les élèves ensemble, les réunir pour travailler un point de matière, réfléchir autour d’un projet, partager ses habilités avec d’autres : cela n’a rien de très novateur ni original. Pourtant, de plus en plus, à l’école, en entreprise, on demande à chacun d’être capable de travailler ensemble". La revue belge PROF se penche sur ces modes d'apprentissage.

 

Dans la revue

 

24/01/2022 à 06:34  |  (0 commentaire)
La classe

"Le Mooc HG8 aura lieu en mars 2022", annonce Philippe Sallet sur son compte Twitter. "10 Académies ont concocté cette formation libre en lien avec notre quotidien d'enseignant d'histoire-géographie". Si le programme n'est pas encore connu, il est déjà possible de s'inscrire à cette formation exceptionnelle, libre entre pairs et fraternelle.

 

Inscription

Sur le Mooc Hg7

 

 

24/01/2022 à 06:34  |  (0 commentaire)
L'élève

Le dispositif « La classe, l’œuvre ! » invite chaque année, les élèves à étudier un choix d’œuvres d’art conservées dans des musées français et à concevoir une action de médiation en liens avec elles pour la Nuit européenne des musées. Cette année, le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) propose à une classe de concevoir une visite sonore. Les élèves-de la 4ème à la Terminale- découvriront cinq œuvres emblématiques de la collection permanente du musée et créeront un univers sonore pour chacune d’elles avec une professionnelle du son. Ce travail sera restitué et diffusé en leur présence lors de la prochaine Nuit européenne des musées le samedi 21 mai 2022. Le projet consistera en 7 activités pédagogiques : 4 séances de 2h30 au MAHJ, 3 séances de 2h dans l’établissement scolaire. Les demandes de renseignements et les inscriptions à cette proposition pédagogique sont à adresser  à education@mahj.org  avant le 14 février 2022.

 

L’espace réservé aux enseignants au MAHJ

 

24/01/2022 à 06:34  |  (0 commentaire)
Les disciplines

L'escape game V.ritas veut « offrir aux enseignants une modalité active, ludique et collaborative afin de sensibiliser leurs élèves de cycle 4 à la vérification de l'information ». Le travail d'enquête s’y fait coopératif pour motiver les élèves et leur faire acquérir postures, réflexes, outils, notions.  « Pensé en introduction à une séquence d'éducation aux médias et à l'information, l'escape Game V.ritas permet à tous les élèves d'une classe de jouer simultanément. Pour cela, ils sont répartis sur cinq parcours aux thématiques différentes. Les élèves identifient les différents critères de vérification de l'information : Contextualisée, Datée, Signée, Recoupée, Sourcée… » Le jeu a été présenté le 19 février au Forum Eidos 64 sur le « numérique responsable » par Marie Fleurot et Adeline Bénezet, médiatrices Canopé.

 

Présentation et fichiers du jeu V.ritas

Conférences Eidos 64 2022

 

 

24/01/2022 à 06:34  |  (3 commentaires)
Les disciplines

Le groupe de travail « Lecture et dyslexie » propose événements et ressources utiles aux professionnel.les du livre et aux accompagnant.es des personnes dyslexiques. Pour identifier les ressources qui leur sont destinées a ainsi été créé un logo, libre de droits et décliné en plusieurs formats. Objectifs : « estampiller un ouvrage pour les « Dys » sur sa couverture, identifier un rayon « Dys » au sein d’une bibliothèque ou d’une librairie, distinguer un fonds spécifique pour les « Dys » sur les catalogues en ligne des éditeurs ou les portails web des médiathèques… » Le groupe partage aussi en ligne une bibliographie avec de nombreux conseils de lecture pour les personnes dyslexiques.

 

Le logo libre de droits

Les conseils de lecture

 

24/01/2022 à 06:34  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Les Mikrodystopies sont un exercice de style inventé par François Houste : ces brèves histoires en 280 caractères maximum mettent en mots la « collision entre les utopies technologiques et notre quotidien d'humains ». Publiées sur Twitter puis devenues recueil imprimé, elles peuvent inspirer des pratiques d’écriture créative en classe pour « développer l'imaginaire technologique et critique » des élèves. En témoignent des créations des élèves de Nicolas Bannier à Bischheim en Alsace : « Quand Samuel arriva au lycée, il présenta son carnet au nouveau surveillant, qui l’empoigna alors fermement au col et lui refusa l’accès : Vous avez embêté une camarade en maternelle, vous êtes délinquant et devez impérativement régulariser votre situation, lui expliqua le robot. »

 

Présentation et guide pédagogique

Les mikrodystopies sur Twitter

Créations d’élèves de Nicolas Bannier

 

24/01/2022 à 06:34  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le lundi 24 janvier 2022.

Partenaires

Nos annonces