L'Expresso du 18 février 2022 

Le fait du jour

22 février - C'est un peu un exercice imposé à chaque élection présidentielle. Dans une brochure présentée le 22 février, l'enseignement catholique livre sa "contribution" au débat politique. Il veut davantage d'aides publiques avec notamment le même soutien pour ses cantines que dans le public. Il veut surtout revenir sur la règle des 80/20 et pouvoir développer librement ses établissements avec le soutien de l'Etat. Il veut plus de pouvoir pour ses chefs d'établissement aussi bien pour les carrières des enseignants que pour les enseignements eux-mêmes. Il plaide donc pour un nouveau métier enseignant avec davantage d'heures de cours et de contrôle. Rien de bien neuf. Mais l'enseignement catholique sait se faire entendre. En 2017 il demandait la prise en charge par l'Etat de ses maternelles. E Macron l'a fait. En 2022 ses idées s'inscrivent dans les programmes...

 

(...)

18/02/2022 à 10:30  |  (0 commentaire)

22 février - Anciens élèves de l'enseignement privé, JM Blanquer et E Macron auront nettement aidé l'enseignement privé durant ce quinquennat. On se rappelle le  bac donné par le privé hors contrat ou l'éducation prioritaire ouverte au privé. Mais la confirmation est donnée par la dernière édition de L'état de l'école, une publication du ministère, qui montre que les effectifs enseignants du privé ont augmenté nettement plus vite que ceux du public entre 2017 et 2020.

 

(...)

18/02/2022 à 10:30  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

"La reproduction des inégalités instille le poison lent de la défiance, du pessimisme et du ressentiment dans une société qui continue à défendre les valeurs d'une méritocratie à laquelle plus personne ne peut croire". Dans un petit livre qui est un livre programme (Pour une politique de la jeunesse, Seuil), Camille Poigny (université Paris Saclay) livre un vrai réquisitoire sur l'absence de politique en faveur de la jeunesse en France. Electeurs, les jeunes sont toujours traités en enfants sur la plan social, toutes les aides passant jusqu'à 25 ans par leurs parents. Ce système garantit la reproduction des inégalités et oblitère l'espoir républicain. Il appelle à une autre politique, inspirée des pays scandinaves, avec un Etat qui aide directement les jeunes à se construire et de ce fait lutte contre les inégalités. Camille Peugny s'en explique dans cet entretien.

 

(...)

18/02/2022 à 09:25  |  (3 commentaires)
Le fait du jour

JM Blanquer ne devait plus faire de vagues. C'est raté. Il réussit à mobiliser à nouveau tous les syndicats du premier degré. Ils demandent la suspension des évaluations de mi-CP qui viennent d'être maintenues par le ministère et qui doivent avoir lieu à la rentrée des congés de février. Pour les syndicats, cette mesure qui intervient dans une période très difficile pour les écoles, est purement dogmatique.  Les syndicats préviennent : ils s'opposeront à toute sanction contre des enseignants qui ne les feraient pas passer. Voilà le gouvernement pris entre deux exigences : ne plus faire de vagues avec les enseignants et maintenir un fleuron de la politique scolaire du candidat Macron...

 

(...)
18/02/2022 à 09:25  |  (1 commentaire)
Le fait du jour

La pression exercée par les associations savantes de mathématiques, leurs relais dans la société, ont eu raison de JM Blanquer. Le 17 février, le ministre annonce la création d'un comité d'experts chargé de proposer "des scénarios réalistes et efficaces d'amélioration de l'offre de l'enseignement des mathématiques". Un énième Comité Tartempion ?

 

(...)

18/02/2022 à 09:25  |  (0 commentaire)
L'élève

Le Mémorial de la Shoah propose une exposition inédite mettant en lumière l’action des diplomates  face à la persécution des Juifs de l’arrivée au pouvoir d’Hitler à l’après-guerre. « Diplomates face à la Shoah » interroge le rôle des diplomates avant et pendant la Seconde Guerre mondiale : Ont-ils agi, ont-ils laissé faire, ou au contraire ont-ils participé à l’extermination des juifs ? L’exposition explore ces questions, de 1933 à aujourd’hui, une histoire qui ne cesse de s’écrire. Visites libres, visites guidées sont proposées aux jeunes à partir de la 3ème.

 

(...)

18/02/2022 à 09:25  |  (0 commentaire)
Le système

La Foire aux questions ministérielle a été mise à jour. Elle donne le modus operandi du nouveau protocole sanitaire annoncé le 11 février notamment en ce qui concerne la gestion des cas contact ou encore la protection des personnels à risque. La zone B sera la première à l'appliquer dès lundi. Mais certaines mesures ne rentrent en application que le 28 février.

 

(...)

18/02/2022 à 09:25  |  (0 commentaire)
Le système

"Choix irraisonnable et inacceptable" pour la Fsu, "accueil très négatif" pour le Se-Unsa, la nomination de Mark Sherringham à la présidence du Conseil supérieur des programmes suscite de vives critiques chez les syndicats.

 

(...)

18/02/2022 à 09:25  |  (0 commentaire)
Le système

Association regroupant des acteurs de l'éducation prioritaire, l'OZP publie un troisième "Manifeste de l'éducation prioritaire" très critique sur les orientations portées depuis 2017. L'association relève que "les premiers bilans (des dédoublements) sont mitigés, à partir d’évaluations nationales aux critères contestables et pas à la hauteur des moyens engagés. Les acquis devront être bien identifiés. Les programmes de formation sont massivement réorientés vers les « fondamentaux » et l’accompagnement des dédoublements...Le contenu des évaluations nationales en CP et CE1 privilégie des critères qui n’ont jamais été validés par les recherches sur l’enseignement de la lecture et du calcul, avec une référence quasi exclusive aux neuro-sciences, et imposent indirectement des objectifs aux classes de Maternelle, ne correspondant pas aux programmes". Pour l'OZP, " Le retour aux bases de l’éducation prioritaire, à ses « fondamentaux »s’impose. Les inégalités sociales se sont accrues, l’exclusion sociale dans certains territoires ne s’est pas résorbée. Aujourd’hui, la société française est fragilisée et la vie démocratique est menacée. Une politique de démocratisation de la réussite scolaire de tous est plus que jamais nécessaire. Elle ne peut être conduite sans y associer étroitement les acteurs chargés de sa mise en œuvre. Elle ne peut faire l’économie de la reconnaissance des acquis des diverses périodes de l’éducation prioritaire et de tout ce que la recherche dit de l’éducation prioritaire et des apprentissages des élèves des milieux populaires". L'association demande " des assises nationales : bilan, concertation, réflexion sur les modalités d’utilisation des ressources affectées aux dédoublements et au remplacement, propositions d’autres orientations pratiques en fonction de l’expérience acquise et des travaux de la recherche". Elle veut aussi "restaurer le pilotage à tous niveaux : national, académique, réseau; rendre l’initiative aux acteurs de terrain...établir un bilan de l’usage et de l’efficacité du référentiel d’éducation prioritaire, envisager son évolution et son approfondissement" et enfin "restaurer les possibilités de formation de formation". Elle organisera le 9 mars une rencontre avec les représentants des candidats à l'élection présidentielle.

 

Manifeste

 

 

18/02/2022 à 09:25  |  (0 commentaire)
Le système

Un arrêté publié au JO du 17 février définit les parcours de formation des professeurs stagiaires. Titulaires d'un master MEEF ils se retrouvent à enseigner en temps complet  à partir de 2022, et non plus à mi-temps comme avant cette réforme Blanquer. Ils recevront en plus une formation de 10 à 20 jours qui va alourdir encore leurs conditions de travail. L'arrêté définit les différents cas (master non Meef, anciens contractuels, 3ème concours) avec des dispositifs de formation différents.

 

Au JO

 

18/02/2022 à 09:25  |  (0 commentaire)
Le système

" Les salarié-es du secteur public comme privé, les retraité-es, les jeunes partagent toutes et tous une même priorité face à l’augmentation du coût de la vie, il faut augmenter les salaires, les pensions, les allocations et les bourses étudiantes", écrivent la Cgt, la Fsu, Solidaires et l'Unsa avec des mouvements lycéens et étudiants (Fidl, Mnl, Unef, VL). " Pour agir sur ces revendications essentielles, (elles) appellent à une journée de grève et de manifestations interprofessionnelles le 17 mars prochain."

 

Appel

 

 

18/02/2022 à 09:25  |  (0 commentaire)
Le système

Le Journal officiel du 16 février publie plusieurs textes d'application de la loi séparatisme. Un décret définit les conditions de délivrance de l'autorisation d'instruction dans la famille. Les motifs sont précisés et on notera que l'instruction en famille pour raison ni médicale ni professionnelle nécessite que l'instructeur soit bachelier.  Un autre décretprécise la composition de la commission sur les refus d'autorisation. Elle sera composée de personnels d'inspection , médical et social de l'éducation nationale. Un 3ème décret crée l'instance départementale chargée de la prévention de l'évitement scolaire. Présidée par le préfet et le dasen elle comprend des représentants des élus locaux. Or "l'évitement scolaire" est parfois lié au refus de maires de scolariser des enfants.

 

Le décret sur l'autorisation

Sur la commission sur le refus d'autorisation

Sur l'évitement scolaire

 

18/02/2022 à 09:25  |  (0 commentaire)
Le système

"Amplifiés par la caisse de résonance des réseaux dits sociaux, les immondes propos intolérants et xénophobes répandus, tel un poison, par la présente campagne électorale, les raisonnements fallacieux assis sur des « vérités alternatives », les dénis effarants du droit, ainsi que les instrumentalisations éhontées et les falsifications sans vergogne de l’histoire mettent gravement en danger notre chère et vieille démocratie en encourageant désormais ouvertement l’hostilité à des catégories de populations jugées responsables de tous les maux. On sait ce à quoi ce genre d’allégations a mené par le passé. L’Histoire, elle, ne ment pas. Mais elle peut bégayer", écrit l'APHG. "Il est encore possible d’éviter le pire. C’est pourquoi, épris du désir du bien commun et adversaires résolus des extravagances extrémistes porteuses de discordes haineuses, fauteuses de guerre civile et sources de malheur public, nous lançons un appel pressant à faire bloc face à l’infâme et à s’opposer implacablement à lui par la raison, la culture et la commune humanité, convaincus que les Français, forts de leur histoire, sauront se mobiliser pour rejeter l’extrémisme." L'APHG invite à signer cet appel.

 

Signer l''appel

 

 

18/02/2022 à 09:25  |  (0 commentaire)

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

18/02/2022 à 09:25  |  (0 commentaire)
La classe

"Un consensus scientifique existe : tous les chercheurs s’accordent pour reconnaitre l’influence de la qualité du décodage des mots sur la compréhension des textes. Insuffisamment automatisé, le décodage représente une opération coûteuse qui prive les élèves d’une part de leurs ressources attentionnelles au détriment des traitements cognitifs de haut niveau permettant l’accès au sens. Malheureusement depuis cinq ans, le MEN a concentré tous ses efforts sur cet unique volet, délaissant la pédagogie de la compréhension. Poursuivant la croisade amorcée au CP avec l’imposition d’une méthode syllabique radicale, il renforce sans cesse l’enseignement du déchiffrage pour faire croire à l’opinion publique que la faiblesse de celui-ci est la seule cause des problèmes de compréhension en lecture que les évaluations internationales viennent rappeler. La fluence est ainsi devenue l’emblème de la politique ministérielle de la lecture, rejetant les dimensions intellectuelles, sociales et culturelles de cet apprentissage pour se cantonner aux mécanismes cognitifs de bas niveaux, facilement modélisables et calculables. Elle est à présent l’étendard de la rationalité pédagogique chère au ministre, celle d’une éducation fondée sur la mesure, d’une pédagogie pilotée par l’évaluation et celle d’une individualisation de l’enseignement transposée de la médecine". Dans un document de travail destiné à la formation des enseignants, Roland Goigoux revient sur l'obsession ministérielle sur la fluence. Il démonte le mécanisme de création des seuils dans les études de la Depp et la façon dont le ministère en joue pour sa communication. Il montre aussi que la fluence ne se limite pas, comme le ministère tente de le faire croire, à la rapidité de la lecture. La prosodie par exemple est un élément reconnu internationalement par la recherche (et totalement oublié dans les études ministérielles).Il rappelle l'inefficacité des ateliers d'entrainement à la fluence. Un texte éclairant pour les professeurs du premier degré mais aussi pour tous les acteurs de l'éducation qui veulent comprendre comment le ministère s'arrange avec la science.

 

Le document

 

 

18/02/2022 à 09:25  |  (1 commentaire)
La classe

Proposées par Virginie Issard et les formateurs du 1er degré du 94, ces ressources pour les formateurs du 1er degré concernent tous les aspects de l'enseignement en maternelle et élémentaire. Il est question des programmes mais aussi des plans français et maths, de la posture de l'enseignant, de la visite conseil, de l'EPS etc.

 

Le padlet

 

 

18/02/2022 à 09:24  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Une application "tout en un" qui offre des applications pour apprendre et jouer avec les maths et de nombreux outils d'aide pour les élèves. C'ets ce que proposent les deux professeurs des écoles du site "la classe à deux". Il est question de numération, de ranger des nombres, de revoir ses tables de multiplication, de calculs en cycle 2, de jouer avec les fractions, de calculer des aires et des durées, de travailler la symétrie en cycle 3. Deux applications faciles à utiliser sur les tablettes ou sur téléphone.

 

En cycle 2

En cycle 3

 

18/02/2022 à 09:24  |  (2 commentaires)
Les disciplines

"Les épreuves terminales écrites des enseignements de spécialité initialement prévues au mois de mars sont reportées au mercredi 11, jeudi 12 et vendredi 13 mai 2022. Les deux jours précédant ces épreuves seront consacrés, dans les établissements, aux révisions des examens", annonce le ministère. "Les parties pratiques et orales des épreuves des enseignements de spécialité auront lieu, après les épreuves écrites, à des dates fixées par chaque académie. Les évaluations des capacités expérimentales se tiendront :   entre le 31 mai et le 3 juin 2022 pour les enseignements de sciences de la vie et de la terre (SVT) et physique-chimie;     entre le 17 et le 20 mai 2022 pour l’enseignement de biochimie-biologie-biotechnologies en série technologique Sciences et technologies de laboratoire (STL).  Les épreuves pratiques de sciences et technologies culinaires et des services en série technologique Sciences et technologies de l’hôtellerie et de la restauration (STHR) se tiendront du 12 au 20 mai 2022.

 

Sur le site

 

18/02/2022 à 09:24  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le vendredi 18 février 2022.

Partenaires

Nos annonces