L'Expresso du 21 Mars 2007 

 

Par Francois Jarraud

N'hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en cliquant sur le bouton "réagir à cet article" situé tout en bas de la page. 
Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s'être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !


Le fait du jour 

Une grève qui prend un air de victoireUne manifestante à Paris le 20 mars 2007 - Photo CPPour Gilles de Robien c'est "l'échec de la grève". " Si autant de professeurs étaient au travail aujourd'hui, c'est qu'ils ont su rétablir des vérités face à une campagne de désinformation" ajoute-il, présentant son décret comme "un enjeu de justice sociale". Pour le ministre il n'y avait que 21% de grévistes dans les lycées et 19% en collège soit nettement moins qu'en février. Le Snes reconnaît une baisse pour ce mouvement auquel ne participaient qu'une partie de syndicats mais estime qu'il y avait 38% de grévistes.

Mais l'important est ailleurs. Ségolène Royal a pris position nettement contre le décret. "Ce décret sera retiré… L'école a besoin qu'on lui redonne les moyens qui ont été retirés par l'UMP et l'UDF" a indiqué la candidate socialiste. Elle promet de rétablir 5 000 postes  et de ne pas faire de "réformes inutiles qui déstabilisent l'école". François Bayrou a pris l'engagement d'abroger le décret. Dans l'entourage de Nicolas Sarkozy on parle de "suspendre" ce décret, pourtant pris dans un conseil des ministres où le candidat siégeait. En attendant la semaine d'action des enseignants continue.Communiqué ministérielSégolène Royal

Editorial
Eduquer contre le racisme 20 ans aprèsAprès Auschwitz, il est difficile de croire que l’éducation soit un rempart contre le racisme et l’antisémitisme. Pourtant, il est plus que jamais nécessaire de mobiliser la raison contre la barbarie.

Un certain nombre d’enseignements ont été tirés des 20 années d’engagement des enseignants, des éducateurs, des responsables associatifs, à l’occasion des Semaines nationales d’éducation contre le racisme, que je me propose de partager avec vous.

Il ne suffit pas de discours moralisateurs et incantatoires ; tous les éducateurs le savent. Mais tolérer un écart de langage, risquer une expression qui pourrait s’apparenter à du racisme ou à de l’antisémitisme est, pour beaucoup, un exercice trop douloureux. On est alors tenté de préparer les élèves, de les guider dans leurs prises de parole, de rappeler combien le racisme est condamnable. 

Or, c’est une condition sine qua non du dialogue que de construire des espaces de parole libres où peuvent s’exprimer des préjugés, des incompréhensions, se formuler des plaintes ou des revendications. C’est une condition nécessaire pour les déconstruire. Il est évidemment tout aussi nécessaire que toute séance de libre expression se termine par un rappel fort de la Loi, sa lettre et son esprit.

Plus positivement, pour lutter contre le racisme, il nous faut lutter pour… les valeurs de fraternité, d’égalité des droits, de justice sociale, de démocratie.

Ces valeurs républicaines ne sont pas des principes désincarnés. Elles doivent être vivantes dans les établissements scolaires.

Enfin, il faut que la lumière soit systématiquement faite sur toute affaire de racisme dans une école, un collège ou un lycée, et que l’on se refuse à toute généralisation. Faire se rencontrer les acteurs, se croiser les points de vue (y compris des parents) permet de faire face à ce qui est l’un des défis majeurs de notre système éducatif.

Nadia Bellaoui,
Secrétaire nationale de la Ligue de l’enseignement.(Vous retrouverez chaque mercredi l'éditorial de la Ligue de l'enseignement, partenaire du Café pédagogique).

Le système
La Lettre ouverte d'André Giordan aux candidatsAndré Giordan - Photo CP" L'école n'a pas besoin d'une réformette, elle doit se transformer de fond en comble. Il ne suffit pas de changer quelques points, il s’agit de revoir son organisation et son statut dans la société. Ce n’est plus de remaniements partiels ou de réorientations de détail qu’il s’agit, l’institution demande à être repensée dans son ensemble... Faute d’avoir su s’adapter progressivement, elle est complètement décalée. Elle nécessite un bouleversement radical. Ce qui ne veut pas dire que celui-ci doive se faire à marche forcée et d’en haut ! La transformation de l’école est une action sur la durée car elle est en prise directe avec l’évolution de la société". Professeur au Laboratoire de didactique et épistémologie des sciences de l'université de Genève, André Giordan est bien connu des lecteurs du Café. Il nous a fait parvenir cette Lettre ouverte aux candidats à l'élection présidentielle de 2007, à l'intention de leur futur ministre de l'éducation nationale". Il appelle à une refonte de l'Ecole et d'abord à un recadrage des rapports entre ses acteurs...Lire  la suite

Les syndicats quittent les organismes paritairesLes syndicats Cgt, Fo, Fsu, Unsa et Solidaires ont décidé de quitter les organismes paritaires de la fonction publique. Ils dénoncent le refus du premier ministre de toute discussion salariale. Article du Monde
Scolaris, la farce qui fait réagir Robien"Dès maintenant découvre Scolaris, la carte qui concilie transparence et efficacité.. Mise en place dès la rentrée 2007, Scolaris est gratuite et obligatoire". Un tract annonçant la diffusion d'une carte magnétique"Scolaris" avec relevé biométrique nécessaire pour entrer dans le lycée a été diffusé dans un certain nombre d'établissements. Le ministère a réagi en dénonçant un faux usurpant le logo du ministère.

Le document utilise le nom d'un logiciel de gestion des absences. Il avive le débat sur l'utilisation de systèmes de gestion informatisés utilisant des éléments biométriques.
Communiqué


Le recteur de Lyon limogéSelon Le Monde, les ministres de l'intérieur et de l'éducation nationale ont décidé le limogeage du recteur de Lyon, Alain Morvan. Il pourrait être remplacé par l'actuel patron de la Desco. Alain Morvan est célèbre pour avoir obtenu l'exclusion de l'université Lyon 3 de Bruno Gollnisch, un dirigeant du Front national accusé de propos négationnistes. Il lui serait reproché de s'être opposé à l'ouverture d'un lycée privé musulman à Decines. Article du Monde


L'élève

Une chorale géante pour le droit à l'éducationLe jeudi 26 avril 2007, à 10 heures, Solidarité Laïque invite les enfants, les jeunes, les enseignants, les citoyens… à chanter tous ensemble à la même heure, la même chanson pour le droit à l’éducation : « Et Apprendre ». Dans toute la France, cette « chorale géante » sera un moyen original de faire entendre un message fort en direction des dirigeants politiques : Ensemble, pour le droit à l’éducation, maintenant ! "Mais si tu veux changer le monde; Etre une femme, un homme libre; Il va falloir ouvrir les livres; Et apprendre; Tu pourras entrer dans l’histoire; Jouer ton rôle ton devenir; Si on te donne le droit d’écrire; Et d’apprendre".

Alors que 80 millions d'enfants sont privés d'école, Solidarité laïque demande une augmentation de l'aide publique eau développement.Téléchargez le kit pédagogiqueEn mp3
Le printemps de la jupe"Imaginez ... 150 jeunes motivés. 10 structures. (Collèges, Lycées et Foyer de Jeunes Travailleurs) 7 créations de supports (Spots Vidéos, Jeu de plateau, Théâtre, Slam, etc.) 1 objectif commun : “Faire évoluer les mentalités sur les relations garçons -Filles”... Vous obtenez le  “Printemps de la Jupe et du respect” du 21 au  30 mars 2007". A l'origine du projet, 15 élèves de 1ère Stae du lycée IPSSA d'Etrelles (35) qui évoquent les problèmes rencontrés par les filles en jupe et qui ont lancé l'idée d'une "journée de la jupe".

L'idée est reprise et développée par d'autres lycéens, ceux de bac pro, Bep et Gfs du lycée de la Lande de la Rencontre (35). C'est devenu "le printemps de la jupe", une semaine d'actions, de débats, d'expositions, de théâtre, pour améliorer les rapports entre filles et garçons. Le printemps

La classe

La loi sur le handicap à l'épreuve du terrainLe thème de la journée de réflexion organisée par le SNUipp à  Paris le 20 mars 2007, est d'actualité. 250 auditeurs-acteurs sont venus partager leurs expériences, leurs doutes ou leur exaspération en matière de scolarisation des élèves handicapés. En effet, le terrain cherche des solutions.  « Même avant le CP, tient à  préciser une enseignante de maternelle, on est confrontés à  des élèves que nous n'arrivons plus à  gérer. Nous avons besoin d'aide».

Ainsi, Joël Chamayou, enseignant spécialisé dans le Val d'Oise, exerce une mission bien particulière. Itinérante, elle consiste d'abord à  rencontrer les enseignants qui scolarisent un enfant souffrant de troubles des fonctions cognitives.Le colloqueJoël Chamayou

Citoyenneté
21 Mars : Journée contre le racisme Que serait notre société si nous supprimions ce principe "Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits" ? Certes l'égalité reste un idéal difficile, toujours à atteindre, toujours remis en question, une quête. Pour autant l'affirmation de ce principe de civilisation s'impose comme un phare pour les sociétés démocratiques occidentales : nécessaire et éclairant. Le remettre en question, en atténuer le principe, ce serait accepter une société basée sur la discrimination dont nous ne voulons pas. Cet enjeu est parfaitement accessible aux élèves à tous les âges. A l'occasion de la Journée contre le racisme,le Café rappelle son dossier spécial. Les enseignants y trouveront des pistes pédagogiques, du primaire au lycée,  pour aborder la question en classe.Le dossier du Café
Les disciplines

EPS : Les AS entre genre et type d'établissement"81 % des élèves sont « sportifs », c’est-à-dire font au moins une activité sportive en dehors des cours d’EPS. Mais ce taux varie en fonction de leur profil : les garçons de collège sont les plus sportifs (95 %) ; puis viennent les garçons de lycée (92 %) et ceux de LP (86 %), et ensuite les filles : d’abord les filles de collège (80 %), puis celles de lycée (77 %) et, enfin, les filles de LP sont les moins sportives (58 %). Ainsi, pour la pratique sportive en général, le critère du genre est plus déterminant que celui du type d’établissement. Pour l’inscription à l’AS, le critère le plus déterminant au contraire est le type d’établissement :comme pour le sport en général, les élèves les plus souvent inscrits à l’AS sont bien les garçons de collège (29 %), mais viennent ensuite les filles de collège (25 %), puis les garçons de lycée (21 %), et les filles de lycée (16 %) et, enfin, les garçons de LP (16 %), et les filles de LP (11 %)". Une étude ministérielle analyse les pratiques des associations sportives. Elles ont connu un fort développement depuis les années 1980.

Mais les attentes des élèves et des enseignants divergent. "Les AS proposent un type de sport essentiellement tourné vers les compétitions, qui sont appréciées par tous (les professeurs et surtout les garçons). Les professeurs cherchent en plus à faire prendre des responsabilités (juge, arbitre, élu…) aux élèves, ce qui n’attire pas ces derniers. Ce que les élèves, surtout les filles, souhaitent, en revanche, c’est découvrir le sport dans sa dimension ludique et sociale (pratiquer pour le plaisir, découvrir des activités nouvelles, se retrouver entre amis…). Peut-être conscients de ces désirs, les professeurs – dans l’ensemble assez satisfaits de l’organisation  et du fonctionnement des AS – souhaiteraient voir se développer les rencontres amicales et les sorties en pleine nature".Etude
Maths : Le secret d'E8 découvertSelon Le Monde, une équipe de mathématiciens a réussi à décoder E8, le plus grand groupe de Lie complexe. Cette découverte devrait avoir des applications dans la programmation informatique.Article du Monde
EEDD : Ouverture du site des installations classéesLes installations classées sont des activités industrielles ou agricoles qui présentent des risques pour l'environnement ou la santé. La France en compte environ 500 000. Le ministère de l'écologie ouvre un site qui regroupe par secteur la réglementation en vigueur. Dépêche AdminetLe site

Le Café

La FAQ des travaux"Je n'arrive pas à mettre le site dans mon marque –page" se plaint un lecteur. En effet chaque jour le site est redirigé vers une nouvelle page d'accueil, celle de L'Expresso du jour, avec une nouvelle adresse. Pour résoudre ce problème, sous Firefox, il suffit de vous rendre dans le menu supérieur sur "Marque-Pages", de cliquer puis de choisir "Gérer les marque-pages" ; cela ouvre une fenêtre où vous recherchez le favori Café pédagogique. Un clic droit sur le favori ouvre un menu contextuel où il faut sélectionner "Propriétés" : vous pouvez modifier à votre guise l'Url, et lui substituer www.cafepedagogique.net . Sous Internet Explorer la même manoeuvre est possible dans les favoris.

"Le fil RSS ne marche plus" nous écrit le webmestre d'un site éducatif. Depuis le déménagement du site, au lieu d'un seul fil Rss, il y en a désormais de multiples : un logo en bas de chaque page le signale. Il nous reste à régler cependant des problèmes d'affichage et de schéma dans nos flux dont nous sommes conscients.


"L'image de l'Expresso n'est pas la bonne" : nous venons de corriger ce bug.Pardon !
"Où sont les archives ?"  nous demande –t-on fréquemment. Elles ne sont pas encore installées sur le nouveau site. Mais vous pouvez les consulter sur l'ancien site encore accessible.

Archives

Pour les derniers Expressos :Expresso du 20 marsExpresso du 19 marsExpresso du 16 marsExpresso du 15 marsExpresso du 12 marsExpresso du 9 mars Expresso du 6 mars Expresso du 5 mars Expresso du 2 mars Expresso du 26 février Expresso du 21 février Expresso du 16 février Expresso du 15 février




Sur le site du Café
Sur le Web
Par fjarraud , le .
En direct du forum
Maths : Nouvelle écriture pour les algorithmes
- Moi j'dirai "Ce n'est pas une bonne idée. On doit revenir aux fondamentaux. ça ajoute de la complexité ce qui n'est pas nécessaire. Ptêtre même que ça va créer une polémique inutile"... De : Greg Barthelem Publié : mardi 17...
Cnesco : Pas de consensus sur la différenciation ?
- De : desnos Publié : jeudi 9 mars 2017 07:20 Objet : Cnesco : Pas de consensus sur la différenciation ? Bonjour. N’est-il pas pertinent de s’interroger d’abord sur quel profil d’élève on veut centrer la réflexion autour de la pédagogie...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces