L’EXPRESSO Imprimer  |  Télécharger nous suivre sur Twitter nous suivre sur Facebook

L'Expresso du 30 Mars 2007 

 Par François Jarraud

N'hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en cliquant sur le bouton "réagir à cet article" situé tout en bas de la page. 
Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s'être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !


Le fait du jour

Primaire : Robien  veut laisser sa marque dans les programmes
"Sur plusieurs points, (ils) introduisent des conceptions passéistes des apprentissages, en contradiction avec les exigences actuelles d’une pédagogie et d’une école pour tous les élèves". Après avoir estimé que les nouveaux programmes des cycles 2 et 3 présentés par Robien au CSE du 2 avril ne changeaient pas grand-chose, le Snuipp en fait une lecture plus critique.

En effet les projets de programmes introduisent les thèses du ministre, par exemple les leçons de grammaire et de vocabulaire, dans les programmes. Ainsi au cycle 3, les textes précisent que "l'acquisition du vocabulaire fait l'objet de séances spécifiques qui visent à donner aux élèves des outils d'analyse permettant de comprendre des mots nouveaux… (Les élèves) doivent avoir appris systématiquement du vocabulaire". Le calcul mental, la grammaire font l'objet de consignes et d'horaires spécifiques.

Le Snuipp annonce qu'il "interviendra avec force auprès du ministère pour que les programmes actuels ne soient pas modifiés". Communique


Editorial

L’image brouillée de l’apprentissage

A l’heure des choix pour l’orientation, une nouvelle campagne de communication rappelle aux jeunes (et aux parents) les attraits de l’apprentissage. « Un grand plus pour réussir » conclut-elle après avoir suivi deux jeunes gens dans leur journée professionnelle.

L’objectif affiché par le Ministère de la Cohésion Sociale est ambitieux : atteindre le seuil de 500 000 apprentis en 2009 , soit une augmentation de plus de 20%. Pour accélérer le mouvement, il faut donc convaincre jeunes et employeurs d’adopter la formule.

Une campagne de pub suffira-t-elle à réduire les réticences des jeunes? Pour beaucoup encore, l'apprentissage est réservé aux formations professionnelles de faible niveau, pour des élèves qui ne se sentent pas bien à l'école. Une étude du Credoc auprès de 750 jeunes, collégiens de 3e, lycéens et apprentis en bac professionnel, montre que les représentations sont encore majoritairement négatives. 

A contrario, un sondage de l'ifop pour les Iut (Instituts Universitaires de Technologie) tend à souligner la bonne image de l'apprentissage en particulier parce qu'il permet l'acquisition d'une expérience professionnelle.

Cette diversité des points de vue reflète la mosaïque des réalités de l'apprentissage. Le Cereq, dans son numéro de Bref du mois d'octobre, nuance fortement le postulat d'une insertion professionnelle réussie grâce à l'alternance. La spécialité de formation, la situation d'apprentissage, la pédagogie mise en oeuvre par le centre de formation se révèlent déterminants pour l'accès à l'emploi. Certaines filières comme la coiffure assurent peu de débouchés tandis que les formations en alternance supérieures au Bac sont de plus en plus prisées par les entreprises.

On le voit, l'image de l'apprentissage, sa mise en oeuvre même sont loin d'être uniformes. Et l'irruption de l'apprentissage à 14 ans dans le paysage éducatif français a brouillé encore plus les représentations.

Monique RoyerL’apprentissage sur le site du ministère de la cohésion socialeLa chaîne web de l’apprentissageSite du Centre InffoL’étude du Credoc : « l’apprentissage, une image et des conditions de travail à améliorer »Le numéro de Bref, publication du Cereq, d'octobre 2005 « L'apprentissage : une idée simple, des réalités diverses »L’étude de l’ifop pour l’Unp-Iut » : « regard croisé des jeunes et des dirigeants d’entreprise sur l’alternance »


Le système

Rapport Lunel : Logique illusoire selon le Snes
" Le schéma national de l’orientation et de l’insertion professionnelle qui vient d’être communiqué au 1er ministre s’inscrit dans une logique illusoire d’adéquation des formations à l’emploi. Il place l’Ecole dans une position de « fournisseur » face aux besoins des entreprises et la rend largement responsable du chômage des jeunes". Le syndicat dénonce également "le transfert des misions des conseillers d'orientation vers les professeurs".Communiqué

Pas de sanctions contre la directrice de la rue Rampal
Mise en garde à vue la semaine dernière, la directrice de l'école maternelle de la rue Rampal est maintenant tranquille : les poursuites judiciaires et administratives sont levées.

Pour l'intersyndicale Sgen-Cfdt, Snuipp, Sud, FO, Se-Unsa, " cette victoire est à mettre au crédit de la très forte mobilisation qui s’est exprimée. Pour autant, les organisations syndicales dénoncent l’attitude du Recteur de Paris qui non seulement a refusé d’accorder la protection juridique mais a laissé entendre à plusieurs reprises qu’elle « aurait à assumer les conséquences de ses actes »". C'est pourquoi ils invitent les enseignants à faire grève le 30 mars et manifester le 31. Communiqué

Robien nomme un Monsieur vélo
Il s'agit de "promouvoir l'utilisation du vélo dans différents champs disciplinaires" et de "sensibiliser les personnels et, en premier lieu les enseignants aux avantages de l'utilisation de ce mode de locomotion". Pour appliquer ces mesures urgentes et indispensables, le ministre vient de nommer un "conseiller pour le développement de la pratique du vélo en milieu scolaire". Communiqué
Innovative Teachers ParisIls sont prèsde 150 enseignants et viennent de 40 pays. Ces professeurs innovants sont invités par Microsoft et l'Unesco à Paris pour échanger sur leurs pratiques pédagogiques et partager leur savoir faire. Les 29 et 30 mars, conférences et ateliers permettent cette découvertemutuelle. Le 30 mars, l'Unesco présente son "référentiel de compétences en TIC pour les enseignants".
ITF 2007
L'élève

Orientation : Quelles chances après le bac ?
Que deviennent les bacheliers inscrits en université ? Le ministère publie une étude qui retrace le parcours de la cohorte entrée en 6ème en 1989. 63% ont obtenu un bac et 36% se sont inscrits en deug.

Mais ces taux cachent de fortes différences selon le type de bac. 73% des bacheliers généraux obtiennent un diplôme universitaire supérieur, contre 13% pour les bacheliers technologiques et 3% pour les bacheliers professionnels. A l'issue de la première année de deug, 37% des bacheliers généraux redoublent ou se réorientent contre 66% des bacheliers technologiques et 50% des bacheliers professionnels. Mais 41% d'entre eux arrêtent leurs études.Etude

Apprendre avec la Play Station 
Peut-on apprendre avec une Play Station ? Sony tente l'aventure en Grande-Bretagne au lycée Holyghead de Handsworth. Les enseignants ont appris à programmer des programmes éducatifs, particulièrement des outils d'accompagnement scolaire, pour la plate forme de jeu. Il s'agit d'aider les élèves à travailler de façon autonome quand ils sont hors de l'école.  Communiqué


Chantons le droit à l'éducation le 26 avril !
Solidarité Laïque nous donne tous rendez-vous le jeudi 26 avril 2007 à 10 heures pour chanter ensemble pour le droit à l'éducation ! Dans toute la France cette "chorale géante" sera un moyen original de faire entendre l'urgence du droit à l'éducation pour tous.

Selon Solidarité laïque, 80 millions d'enfants sont privés d'école. Solidarité laïque demande l'augmentation de l'aide au développement et de la part de l'éducation dans cette aide.

Si vous êtes tenté par l'expérience, inscrivez-vous sur le site educationpourtous.com et téléchargez le kit de participation. Il contient la musique, les paroles, les partitions et un dossier pédagogique.

Alors le 26 avril, sous le préau, dans la cour, voire dans la classe, chantons l'éducation !Le site Education pour tous


La classe

Calendrier du bac dans les Dom
Le B.O. du 29 mars publie le calendrier des épreuves du bac dans les Dom : début le 7 juin dans les Caraïbes, le 11 juin à la Réunion. Il fait connaître également les académies où peuvent se tenir les épreuves des différentes langues vivantes.Au B.O.Au B.O.


La recherche

Enseigner
"L'objectif premier de cet ouvrage est de proposer aux enseignants la synthèse la plus claire possible (des) recherches sur la pédagogie et le travail enseignant. Non pour prescrire ce qui devrait être fait mais pour baliser le débat et permettre aux enseignants de s'appuyer sur ces travaux de manière plus lucide et efficace". C'est un but à la fois ambitieux et modeste que se sont fixés Vincent Dupriez et Gaëtane Chapelle en publiant ce nouvel ouvrage de l'excellente collection "Apprendre" des Puf.

Ambitieux parce qu'il invite à un panorama des recherches sur la pédagogie. Effectivement, les auteurs invitent, dans la seconde partie de l'ouvrage, les représentants des différentes théories pédagogiques à s'exprimer. Les spécialistes de l'enseignement explicite, Clermont Gauthier au premier plan, y trouvent une (trop ?) large tribune où ils affirment détenir les clés de l'enseignement  efficace, même si Etienne Bourgeois relativise quelque peu leurs propos. On sait qu'ils ont lutté contre la réforme québécoise et participé, avec la droite, à la "contre réforme" pédagogique genevoise. Mais les constructivistes sont représentés : Marie-Françoise Legendre explique ce que le socioconstructivisme apporte aux enseignants. Mariane Frenay et Benoît Galand présentent l'apprentissage par problèmes. Il revient à Marcel Crahay d'ouvrir une nouvelle voie avec "l'enseignement en spirale".

Que tirer de ces visions parfois opposées ? La science peut-elle proposer une pédagogie efficace ? Pour Claude Lessard, "la science n'est pas un monde enchanté au-dessus des autres mondes, susceptible de produire une vérité incontestable". Aussi "si la recherche évaluative peut aider à identifier des pratiques plus adéquates que d'autres, il n'existe pas en éducation de "one best way" qui s'imposerait à tous".

D'autant qu'il faudrait s'entendre sur ce qu'est l'efficacité en matière scolaire, rappelle Pascal Bressoux. Et G. Chapelle et V. Dupriez conviennent que "il n'existe pas de best practice universelle mais plutôt une série de savoirs, théoriques et pratiques, sur les conditions d'efficacité des pratiques pédagogiques".

L'ouvrage donne quelques pistes simples. Mais son principal apport consiste dans la confrontation des théories. Elle a l'avantage de montrer la complexité de l'enseignement.  Elle apporte également aux enseignants des réflexions susceptibles de les aider à prendre de la distance dans leurs pratiques. C'est ainsi que l'ouvrage nous aide à agir.

Vincent Dupriez, Gaëtane Chapelle, Enseigner, Puf, 2007, collection Apprendre, 230 pages. L'ouvrage


Les  disciplines

SVT : Evaluation des capacités expérimentales au bac
Le B.O. du 29 mars publie la liste des 25 sujets retenus pour l'évaluation des capacités expérimentales en SVT, série scientifique.Au B.O.

EEDD : Semaine du développement durable
La Semaine du développement durable, du 1er au 7 avril, est un moment important pour mobiliser les élèves. Près de 200 actions sont répertoriées sur le site officiel de la Semaine.
Dans l'académie de Paris, par exemple, de nombreux partenaires officiels (Palais de la découverte, Aquarium tropical de la Porte Dorée, Agro ParisTech, Institut Océanographique, Muséum d’Histoire Naturelle) se sont associés aux actions proposées par la délégation aux arts et à la culture (DAAC) le CRDP de Paris et le comité de pilotage EDD de l’académie. Ils proposent toute la semaine des animations autour de la pollution, du climat, de l'eau, des courants atmosphériques et océaniques, de la déforestation, etc.Au B.O.Sur le site EEDD


Arts : Le rapport du HCEAC
Le Haut conseil de l'éducation artistique et culturelle a rendu son rapport annuel le 28 mars. Le conseil fait une douzaine de propositions. On en retiendra la création de 100 postes de conseillers pédagogiques en arts dans le primaire, améliorer la formation artistique et culturelle des enseignants (iufm et formation continue), inclure l'histoire de l'art dans les programmes d'histoire de l'école au lycée. Le rapport
Arts : Pourquoi l'art doit entrer à l'école
"L'art n'est jamais entré dans les écoles. Il y a de bonnes raisons à cela : l'art est l'envers exact de tout ce qui peut s'enseigner… Le mettre à l'école ­ l'outil de transmission des savoirs de la société, dont il assure la pérennité ­, c'est tuer l'art ou tuer l'école". Et pourtant, dans Libération, Alain Françon et Michel Vittoz appellent à l'y faire entrer " pour que l'homme «apprenne» à entrer en contact avec son propre pouvoir de destruction". Article


Internet

Vulnérabilité dans Windows
Secuser annonce une nouvelle faille dans Windows Vista, XP, 2000 et 2003. Aucun correctif n'est disponible pour le moment. Communique


Le CaféPour les derniers Expressos :
Expresso du 29 mars 2007
Expresso du 28 mars 2007
Expresso du 27 mars 2007
Expresso du 26 mars 2007
Expresso du 23 mars 2007
Expresso du 22 mars 2007
Expresso du 21 marsExpresso du 20 marsExpresso du 19 marsExpresso du 16 marsExpresso du 15 marsExpresso du 12 marsExpresso du 9 mars Expresso du 6 mars Expresso du 5 mars Expresso du 2 mars Expresso du 26 février Expresso du 21 février Expresso du 16 février Expresso du 15 févrie


Sur le site du Café
Sur le Web
Par fjarraud , le vendredi 30 mars 2007.
En direct du forum
Absentéisme scolaire : Une mère condamnée à la prison avec sursis
- Et pour les parents d'enfants porteurs de handicap refusés à l'école on met qui en prison ? Le Président de la république, la Ministre, le Président de la CDPAH, le Recteur, l'Inspecteur d'Académie... Allez pas de détail tou le monde ! ...
PY Duwoye : Pour une nouvelle alliance avec les collectivité territoriales
- Le transfert aux Régions du pilotage des lycées professionnels est une question politique. Je pense que le risque de "déclassement" dans l'esprit des parents et des élèves est fort. S'il était néanmoins décidé, il n'est crédible, à...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces