Print Friendly, PDF & Email

“Ils
pensaient – à juste titre – avoir chèrement conquis le
droit… d’apprendre aux autres. On les appelle « stagiaires »,
puis néotitulaires, voire « entrants dans le métier ». On les convoque, on
les encadre, on recommence ! Lassitude, urgence et incertaine qualité du
premier poste, assortis d’un doute : sont-ils considérés comme des «
profs pas finis » ? “
Selon une enquête du ministère, 90% des nouveaux
profs sont satisfaits de leurs débuts. Les Cahiers pédagogiques vont y voir
de plus près. Quelle identité pour ces jeunes profs ? Quelles pratiques ?
Quel accompagnement ? Les “néotitulaires” interrogent leurs aînés sur la
mission d’enseignant, la pédagogie, l’existence d’établissements
“difficiles”, la pertinence de la formation. C’est dire que ce numéro de
novembre des Cahiers interpelle tous les enseignants.
http://www.cahiers-pedagogiques.com/