Print Friendly, PDF & Email

“Les
examens à 5 et 14 ans ont conduit certaines écoles et certains enseignants à
multiplier les évaluations… Il faut maintenant se focaliser sur les
apprentissages et pas la collection de notes”.
Le ministre de
l’éducation d’Ecosse a annoncé le 26 septembre l’abandon des examens
traditionnels de 5 et 14 ans. Ils seront remplacées par des sondages sur
quelques élèves. La décision écossaise peut nous surprendre. Elle s’inscrit
dans la logique des systèmes scolaires des pays d’Europe du nord qui
ignorent pratiquement les examens jusqu’à la fin du collège. Plus surprenant
encore pour nous, ces pays obtiennent de bons résultats. Philippe Perrenoud
le faisait remarquer dans le numéro 38 du Café : “La Finlande vient en
tête dans l’enquête internationale sur la lecture (PISA) et les pays
scandinaves sont bien placés, mieux que la France ou la Suisse. Question :
comment font les systèmes éducatifs qu’on prétend centrés sur ”
l’épanouissement ” des personnes pour les instruire mieux que les systèmes
qui traitent le savoir comme une vache sacrée ?”

Article du Guardian
Article de P. Perrenoud