Print Friendly, PDF & Email

” Ce transfert imposé… se révèle chaque jour plus flou et plus complexe. L’opacité des chiffres, l’inexistence ou l’approximation des données financières mettent la région, les responsables de lycée mais aussi, et surtout, les personnels concernés dans une situation difficile”. C’est pourquoi la région Bretagne a décidé de ne pas signer les conventions proposées par l’Etat pour le transfert des personnels techniques, ouvriers et de services (TOS). Le Monde analyse ce rapport de forces qui oppose régions et départements de gauche au gouvernement. L’enjeu est financier et par suite politique. Mais il est aussi humain. Au-delà des TOS, les 16.000 salariés aidés sous contrat qui épaulaient les TOS semblent oubliés par la rue de la Grenelle.
Article du Monde
Article du Monde