Print Friendly, PDF & Email

Par François Jarraud

LE FAIT DU JOUR

Evaluations CM2 : quelle publication fin mars ?

ÉDITORIAL

Un seul monde, une seule école ?

LE SYSTEME

Formation des enseignants : Les propositions ministérielles rejetées l Une semaine marquée par la grande grève du 19 mars l Un appel à la grève dans l’enseignement professionnel le 24 mars l Base élèves : Deux directeurs menacés l Privé : Promotions professeurs des écoles.

L’ÉLÈVE

Une CPGE pour les bacheliers professionnels l Festival international des journaux lycéens à Dakar.

LA RECHERCHE

Quel avenir pour le lycée professionnel ? l Le toucher facilite l’apprentissage de la lecture

CITOYENNETE

Semaine d’éducation contre le racisme l Journaliste = vendu ?

LES DISCIPLINES

Maths : Les futurs programmes de maths sont publiés l Sciences : Le Forum mondial Biovision appelle à renforcer l’éducation scientifique l E.D.D. : Les indicateurs de l’IFEN.

Le fait du jour

Evaluations CM2 : quelle publication fin mars ?

Comment publier des évaluations amputées, c’est le casse-tête de la rue de Grenelle. Selon Le Figaro, les évaluations de CM2 devraient être publiées fin mars. Le Figaro cite Jean-Louis Nembrini, directeur général de l’enseignement scolaire, qui affirme avoir reçu plus de 500 000 remontées (75% du total).

Contrairement à ce que laisse entendre le quotidien, le syndicat des inspecteurs Unsa (SIEN Unsa) confirme les pressions exercées par la hiérarchie pour faire rentrer des évaluations ou les manipuler. Elles ont été dénoncées récemment également par le syndicat des inspecteurs FSU. Selon le SIEN Unsa, “l’autorité hiérarchique locale n’hésite pas à solliciter les IEN pour des manipulations curieuses, discutables ou franchement malsaines ! Faire remonter des chiffres semble être devenu la priorité des départements et des académies. Tous les moyens semblent bons pour les obtenir : la menace (retrait de salaire, rappel des obligations des fonctionnaires…), la ruse (transformation des cotations inexploitables en un zéro qui ne veut rien dire mais qui est informatiquement exploitable) ou la « force » (« descente » d’un IEN éventuellement accompagné de ses conseillers pédagogiques)”. Le SIEN Unsa invite les inspecteurs à résister à ces pressions. “Veillons à pouvoir retourner dans les écoles la tête haute et sans qu’ait été entamé le contrat de confiance qui nous lie aux enseignants” écrit-il tout en promettant son appui aux IEN qui seraient inquiétés.

On se rappelle que ces évaluations bilan passées en cours d’année ont vivement inquiété les enseignants et suscité des formes très variées d’opposition. Dans de très nombreuses écoles, les évaluations n’ont été passées que très partiellement. On voit mal quelle exploitation le ministère pourrait faire de données dont la qualité est dès maintenant mise en doute.

Article du Figaro

Lettre Sien unsa sur les pressions

Sur le communiqué Snpi Fsu

Le point de vue du ministère : Entretien avec R Macron

Dossier évaluations CM2

Dossier : Evaluation : l’Ecole à un tournant

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

Un seul monde, une seule école ?

Rarement il est donné d’échanger avec une centaine d’experts des systèmes éducatifs venus du monde entier. C’est ce défi qu’a réussi, du 12 au 14 mars, le CIEP, faisant se rencontrer des intervenants de 25 pays. Indiens, Sénégalais, brésiliens, chinois, slovènes, belges, coréens, anglais, gabonais, français… tous ont pu témoigner de la diversité de l’Ecole et en même temps de sa globalisation.

Car le premier enseignement de ce colloque c’est bien que l’Ecole se mondialise. S’il a pu apporter une vision nuancée de l’utilisation des standards internationaux par les politiques (voir l’intervention de N. Mons), il n’en demeure pas moins que ces normes pèsent en même temps que partout la société pèse de plus en plus lourdement sur l’Ecole. Dans un contexte économique mondialisé, les attentes envers l’Ecole ne sont plus les mêmes. Parallèlement les modes de gouvernance changent mondialement, la régulation se reporte vers les échelons locaux et cela aussi change l’Ecole. Pour autant les valeurs que l’Ecole doit transmettre ne sont pas totalement mondialisées. Si tous les pays affûtent des standards ils sont loin d’évaluer les mêmes choses : à côoté des connaissance et compétences, les valuers s’y glissent à l’image de la “force de vivre” évaluée dans les standards japonais.

Partout aussi l’Ecole est confrontée au problème de la diversité. Alors qu’elle a longtemps été perçue comme un outil de promotion sociale, actuellement elle semble reproduire si ce n’est aggraver les inégalités. De la Slovaquie à la France, les exemples ne manquent pas d’échecs de politiques d’intégration scoiale. Et c’est une grande richesse de ce colloque que de montrer l’état des inégalités dans les systèmes éducatifs.

Sous cette pression, partout l’Ecole est bousculée et cherche son avenir. Partout les pressions sont plus fortes sur les systèmes éducatifs sommés de résoudre les problèmes des sociétés. Les perspectives de réenchantement tiennent dans les capacités d’innovation et de bricolage qui habitent l’Ecole. L’avenir de l’Ecole, partout, est entre les mains des enseignants.

Le colloque Un seul monde, une seule école

Revenir au sommaire

Formation des enseignants : Les propositions ministérielles rejetées

Les “précisions” communiquées le 12 mars par les deux ministres de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur sont jugées insuffisantes par les syndicats et la CDIUFM. Constatant “l’absence de vision d’ensemble du dossier, l’empilement successif de mesures partielles”, la Conférence des directeurs d’IUFM (CDIUFM) juge le projet de réforme “incohérent”. “L’éventualité d’une « année transitoire », mélangeant système actuel et projet de réforme risque de rajouter de l’incohérence” estime la CDIUFM. La Conférence demande une véritable formation professionnelle, un point faible du projet largement dénoncé. “Le risque de réduire la formation initiale des étudiants à une stricte dimension académique constituerait une régression qualitative considérable. Il convient que la formation des étudiants comporte de manière importante des dimensions professionnelles, didactiques et pédagogiques; que l’alternance demeure une modalité fondamentale de la formation”.

C’est aussi la position du Sgen Cfdt qui estime que “enseigner est un métier qui s’apprend” et demande notamment une formation commune pour le 1er et 2d degré. “Au-delà des différences dans l’exercice , les principes de formation et de recrutement doivent être les mêmes pour tous”. Le Sgen estime que “ aujourd’hui les conditions et la confiance nécessaires pour un débat constructif n’existent pas. Ainsi la proposition ministérielle d’année transitoire qui permettrait de réfléchir en avançant est perçue comme une manœuvre”. Le Sgen demande lui aussi le report des concours.

Le Se-Unsa “ne voit pas de sortie de crise dans ces propositions ministérielles” qu’il qualfie de “leurres”. Il demande le report et la remise à plat du projet. Le Snes veut le report et “une année de stage après le recrutement”.

Seuls les Autonomes sont satisfaits du renforcement des épreuves disciplinaires dans le projet de capes et ne s’affirment pas contre l’application en 2010. Dans une démarche élitiste, le syndicat milite pour un renforcement de l’agrégation. Il demande le master recherche et donc une 6ème année d’étude post-master pour se présenter à l’agrégation.

Tentative de division, c’est ce que lit Jean-Louis Auduc, directeur adjoint d’IUFM, dans le communiqué ministériel. Dans une tribune accordée au Café, il estime que “les annonces faites le 12 mars montrent que le ministère pour essayer de maintenir à tout prix une réforme mal ficelée et mal engagée tente par quelques mesures de donner des gages à ceux qui veulent le maintien d’une formation initiale successive des enseignants.. La professionnalisation de la formation initiale des enseignants est un enjeu décisif. Enseigner est un métier qui s’apprend. Cet apprentissage, qui doit reposer sur les dix compétences du métier enseignant définies en décembre 2006, nécessite des moments de véritable alternance et ne peut se réduire à quelques semaines de stage disséminées dans le cursus et la première année d’exercice, dont la finalité première serait de pallier l’insuffisance de moyens des établissements scolaires”.

Communiqué CDIUFM

Communiqué Sgen

Sur les retouches du 12 mars

Tribune de Jean-Louis Auduc

Une semaine marquée par la grande grève du 19 mars

Huit confédérations syndicales, CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA, appellent à l’action le 19 mars. Elles estiment que le président de la République a donné ” une légère inflexion sociale à son plan de relance” mais que celle-ci est insuffisante.

“Les organisations syndicales CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA considèrent que les mesures sont trop parcellaires pour modifier le cap économique de la politique gouvernementale. Par ailleurs le Président a refusé catégoriquement d’augmenter le Smic, de modifier sa politique d’emploi dans les fonctions publiques et de revenir sur la défiscalisation des heures supplémentaires… A cela s’ajoutent l’attitude dogmatique du patronat et son refus d’assumer ses responsabilités… Elles appellent à poursuivre les actions engagées dans les secteurs professionnels. Elles confirment la journée de mobilisation interprofessionnelle du 19 mars 2009 qui donnera lieu à des grèves et des manifestations dans tout le pays.”

Dans l’éducation, les syndicats demandent la défense de l’emploi privé et public ; une politique de rémunération qui assure le maintien du pouvoir d’achat des salariés; la défense du cadre collectif et solidaire de la protection sociale.

Communiqué

Un appel à la grève dans l’enseignement professionnel le 24 mars

La CGT et Snuep Fsu appellent à une journée de grève le 24 mars dans l’enseignement professionnel pour le retrait des réformes.

Base élèves : Deux directeurs menacés

Dans l’Isère, Jean-Yves Le Gall, en Haute-Garonne, Anne-Marie Pons sont menacés de sanction par leur inspection académique. Tous deux font partie du petit nombre d’enseignants qui refusent d’alimenter le fichier national Base élèves. En décembre dernier, un nouveau recours a été déposé contre ce fichier national pourtant largement remanié depuis 2 ans.

Le collectif national

Un nouveau recours contre Base élèves

Privé : Promotions professeurs des écoles

Le Journal officiel du 15 mars publie un arrêté fixant à 600 le nombre de promotions à l’échelle de rémunération de professeur des écoles sur liste d’aptitude et à 100 par concours interne. Un autre arrêté répartit les postes par département.

Au J.O.

Au J.O.

Revenir au sommaire

Une CPGE pour les bacheliers professionnels

“Ce projet d’expérimentation nous est venu tout naturellement car d’une part le Lycée René Cassin de Strasbourg propose depuis plus de 30 ans une classe préparatoire ECT (réservée aux lycéens issus d’un bac technologique) et que d’autre part, nous avons l’expérience pédagogique pour faire réussir des jeunes qui n’ont pas forcément envisagés des études longues lors de leur arrivée dans le secondaire”. A la rentrée 2009 le lycée René Cassin de Strasbourg ouvrira la première classe préparatoire aux grandes écoles réservée aux bacheliers professionnels. L’Expresso l’avait annoncé. Mais nous voulions en savoir plus sur cette expérience tout à fait nouvelle. Jean-Luc Koehl, de l’équipe pédagogique de la future CPGE, répond à nos questions.

Entretien avec JL Koehl

Festival international des journaux lycéens à Dakar

Le 4ème Festival des journaux lycéens se tiendra du 25 au 27 mars à Dakar. Il accueillera des élèves sénégalais, brésiliens, français qui, encadrés par des journalistes de la presse écrite et des spécialistes de l’enseignement des médias, éditeront leur propre journal scolaire.

Dans Wal Fadjri

Programme officiel

Revenir au sommaire

La recherche

Quel avenir pour le lycée professionnel ?

“Des différents ordres d’enseignement du secondaire, l’enseignement professionnel a cette particularité d’assumer désormais une double mission : la scolarisation d’un public ayant souvent vécu sa scolarité sur le mode d’un échec; la préparation des jeunesses populaires à une insertion professionnelle dont les configurations deviennent incertaines”. Dans un livre remarquablement bien écrit, Aziz Jellab, professeur à Lille 3, analyse les contradictions qui contribuent à faire de l’enseignement professionnel un sujet d’étude tout à fait unique. Contradiction entre mémoire ouvrière et tertiarisation, entre relégation et proximité (de sprofs et des élèves), entre filières de relégation et d’excellence, entre scolarisation des parcours et vocation porfessionnelle.

Le Café mensuel n°101, qui paraîtra dans quelques jours, reviendra longuement sur cet ouvrage que nous signalons dès maintenant à tous nos lecteurs.

Aziz Jellab, “Sociologie du lycée professionnel. L’expérience des élèves et des enseignants dans une institution en mutation, Presses universitaires du Mirail, Toulouse , 2003, 334 pages

Le toucher facilite l’apprentissage de la lecture

“Le toucher permet de mieux connecter la vision et l’audition et donc facilite l’apprentissage de la lecture chez les adultes” affirme le CNRS dans un communiqué. “C’est ce que viennent de montrer l’équipe d’Édouard Gentaz, chercheur CNRS au laboratoire de Psychologie et Neurocognition de Grenoble (CNRS/Université Pierre Mendès France de Grenoble). Ces résultats, publiés le 16 mars dans la revue PloS One, devraient permettre d’améliorer les méthodes destinées à favoriser l’apprentissage de la lecture aussi bien chez les enfants qui apprennent à lire que les adultes qui essaient d’acquérir une langue étrangère”.

Selon cet article, “lorsque les stimuli visuels sont explorés à la fois par la vision et le toucher, les adultes apprennent plus efficacement des associations arbitraires entre stimuli auditifs et visuels”. Ces travaux corroborent des recherches précédentes menées auprès d’enfants. L’efficacité de la méthode multisensorielle s’explique par des propriétés spécifiques du sens haptique qui favorise la connexion entre la vision et l’audition.

Article PlosOne

Aide à l’écriture

Revenir au sommaire

Citoyenneté

Semaine d’éducation contre le racisme

Du 16 mars au 21 mars, le Semaine d’éducation contre le racisme est marquée par de nombreuses manifestations organisées par le collectif pour la Semaine. A Paris, par exemple, la Ligue de l’enseignement et la Mairie de Paris agissent dans les écoles. Deux sélections de courts métrages , la réalisation d’un livre rédigé par les écoliers sont prévues.

La Semaine

Journaliste = vendu ?

Alors que se prépare la Semaine de la presse à l’école, Véronique Soulé, journaliste à Libération, raconte ses déboires avec le monde de l’école. Entre enseignants qui se méfient de la presse et élèves qui la croient vendue, le journaliste découvre le désamour envers la presse. A méditer…

Article V Soulé

Revenir au sommaire

Les disciplines

Maths : Les futurs programmes de maths sont publiés

Verront-ils vraiment le jour ? Toujours est-il que les programmes de mathématiques de 2de prévus dans le cadre de la réforme des lycées sont publiés sur le site académique de Montpellier. Se fixant comme objectif de “former les élèves à la démarche scientifique”, ils prévoient l’utilisation d’outils logiciels.

Reflétant les idées émises lors du colloque sur l’avenir de l’enseignement des mathématiques, “ce programme est orienté résolution de problèmes, utilisation de logiciels, algorithmique (nouveauté quasi complète), et contient des thèmes qui appartiennent à des champs non traités d’habitude (ou de manière très marginale) : graphes, cryptologie, modélisation” nous signale Didier Missenard qui en souligne le caractère novateur.

C’est dire qu’il risque de dérouter certains enseignants d’autant que, s’il devait entrer en application à la rentrée 2009, le temps d’appropriation serait très réduit. A découvrir…

Le programme de seconde

Le colloque sur l’avenir de l’enseignement des mathématiques

Sciences : Le Forum mondial Biovision appelle à renforcer l’éducation scientifique

Le Forum Biovision, qui a réuni du 8 au 11 mars, à Lyon, plus de 2 000 participants de 75 nationalités différentes s’est clos sur un appel en faveur de l’éducation scientifique. “ Daniel Zajfman, Président du Weizmann Institute (Israël) a souligné l’importance d’éduquer les jeunes générations à la science, information, pour leur inculquer une manière d’appréhender le monde. L’enjeu n’étant pas tant d’en faire des scientifiques mais de leur permettre de poser les bonnes questions et de comprendre les réponses apportées par la science.

Biovision

E.D.D. : Les indicateurs de l’IFEN

Jamais les dépenses de protection de l’environnement n’ont été aussi importantes en France, souligne les Indicateurs 2009 de l’IFEN. Elles atteignent 2% du PIB. La brochure montre également les progrès et les échecs de la politique environnementale. Moins de nitrate dans l’eau, moins de pollution atmosphérique (sauf pour l’ozone) mais aussi des populations d’oiseaux qui s’affaiblissent et une marée de déchets.

Indicateurs IFEN

Revenir au sommaire

le Cafe

Les anciens Expresso ?

Voir L’Expresso précédent

Les archives complètes de L’Expresso

L’Expresso directement sur votre site !

Vous nous l’avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L’Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site d’une information quotidienne et leur permettre d’être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l’icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d’aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, “L’Expresso”, le flash quotidien d’actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s’abonner

Revenir au sommaire