Print Friendly, PDF & Email

Par François Jarraud

Premières classes

“Etre prof c’est souvent la galère ! C’est sans cesse faire face à l’imprévu, s’adapter, gérer… C’est souvent accepter de mettre son cours de côté un instant pour permettre la discussion. C’est aussi savoir dire stop. C’est aussi… mettre de côté son ambition d’être le super-prof et faire preuve d’humilité”. Ces premières lignes de “Premières classes” donnent le ton. A la différence des pamphlets à la mode, l’ouvrage nous met d’emblée dans le quotidien de la classe, dans le témoignage, dans la relation humaine. Les yeux dans les yeux.

Le livre aborde les questions que peut se poser un enseignant débutant qui arrive dans un établissement. Comment animer un cours ? Comment mettre les atouts de son coté ? Comment développer des relations vivantes en milieu scolaire ? Mais il le fait sur le ton de la confidence et du partage. Car c’est bien de cela qu’il s’agit : transmettre aux nombreux nouveaux enseignants ce que les “anciens” (plus ou moins !) ont appris. Alors encore un ouvrage de trucs et consignes ? C’est mal les connaître ces anciens ! Ce qu’ils ont appris c’est à exister en tant qu’homme dans une peau d’enseignant pour permettre à l’élève de grandir.

Le parti pris de l’ouvrage c’est de témoigner de techniques et de postures qui permettent de prendre en charge les relations humaines dans la classe et dans l’établissement. Un exemple ? Patrick Verrier explique l’importance d’un rituel pour faciliter le déroulement du cours. Florence Castincaud met en évidence la construction de l’autorité. Françoise Thoër montre comment s’adresser personnellement à chaque élève. L’ouvrage est également enrichi de fiches “techniques” sur la psychologie de l’adolescent ou la gestion de l’agressivité par exemple.

Il alterne des “paroles de profs” et des synthèses. Mais tout l’ouvrage, coordonné par Marc Edouard, un formateur en relations humaines, vise à transmettre un savoir être et un savoir faire humain. Ainsi, pour Sabine Bernard, “le bon prof est un chercheur de tous les instants”. Transmis ?

Marc Edouard, Premières classes. Bien débuter le métier d’enseignant en collège et en lycée. Préface de Gilles de Robien. Postface de Jean-Michel Zakhartchouk, CRDP d’Amiens, 2005, 154 pages.

Métier d’enseignant : 10 compétences professionnelles

“Ce livre ambitionne de présenter au regard de 10 compétences professionnelles relevées dans les textes officiels et recoupant des problématiques de terrain, des savoirs théoriques et pratiques qui peuvent nourrir ce “savoir agir” au sein de la diversité des classes et des élèves”. Les auteurs, Gilles Bonnichon et Daniel Martina, tous deux formateurs, prennent soin d’annoncer la couleur dans l’introduction de leur ouvrage qui se situe directement dans la ligne des textes officiels les plus récents. Mais ils ont oublié le principal intérêt de ce livre : s’adressant à des enseignants débutants (mais on verra que l’ouvrage n’est inutile à aucun âge) il mise sur leur intelligence et propose en fait un ouvrage très réflexif.

Les 10 compétences concernent aussi bien la gestion de la classe que la prise en compte des dimensions sociales du métier. Ainsi à coté de “poser son autorité, organiser le travail de la classe, adapter sa pédagogie à la diversité des élèves, passer d’un programme à des compétences, s’ouvrir et ouvrir son enseignement aux réalités d’aujourd’hui”, les auteurs nous invitent à “coopérer avec les parents et les partenaires de l’école, travailler en équipe, inscrire son action dans des cadres institués”. L’importance accordée à ces dimensions renvoie bien sûr aux réflexions officielles sur le métier. Mais c’est aussi un point particulièrement fort de cet ouvrage que d’apporter des outils très concrets sur ces terrains.

Bien loin d’être un manuel du parfait petit prof qui accumulerait les prescriptions, l’ouvrage incite à la réflexion personnelle, un travail qui peut se faire bien sûr de façon linéaire en lisant l’ouvrage mais qui gagne évidemment à se complaire dans les détours de la vie professionnelle et personnelle. Autant dire que ce livre accompagne autant qu’il forme.

Ainsi chaque chapitre s’ouvre sur “des réflexions à mener”, une vingtaine de questions qui permettent de se préparer intellectuellement et émotionnellement à réfléchir à la compétence poursuivie. Suit immédiatement “de repères pour agir” où les auteurs font le point des savoirs et des théories sur le sujet, quelques pages théoriques particulièrement claires et efficaces. Les auteurs nous proposent directement des “pratiques et exercices”, souvent appuyés sur des documents de terrain. Les formateurs trouveront là des documents immédiatement utilisables et les enseignants des éléments de réflexion fort utiles, voir des documents à utiliser pour la vie de la classe. Le tout est suivi d’une nouvelle salve de questions “retour sur le terrain” qui permet à chacun d’avoir un regard sur les chemin parcouru. Ainsi le chapitre sur “poser son autorité” peut s’ouvrir sur la question “quand vous étiez élève, avez-vous vécu une relation d’autorité négative” et s’achever sur “en quoi certaines de vos postures sous positionnent-elles plutôt en chef de groupe primaire ou en tant qu’enseignant laissant le groupe vivre et se structurer”.

Cet ouvrage est tout à fait indiqué aux professeurs stagiaires et aux conseillers pédagogiques et formateurs. Mais il apportera beaucoup aux professeurs confirmés qui y verront un outil d’analyse de leurs pratiques. Tant est fluctuant, personnel, variable ce métier qui doit aussi répondre à des exigences sociales et réglementaires.

Gilles Bonnichon, Daniel Martina, Métier d’enseignant : 10 compétences professionnelles, Vuibert, 2008, 390 pages.

Liens :

http://vuibert.com/livre22880.html

Enseignant : Un métier sous pression

“Le travail engendre de plus en plus des “soucis” : comment faire avec les nouvelles demandes sociales, les échecs, les résistances à apprendre ?” Cette citation d’Yves Clot va comme un gant au métier d’enseignant auquel est consacré le Dossier mensuel 91 du Café.

Entre les injonctions du rapport Pochard, les attentes des parents, les aspirations des enseignants eux-mêmes, le métier entre en phase de recomposition.

C’est l’occasion pour le Café d’interroger les enseignants eux-mêmes sur leurs difficultés, leurs joies, leurs attentes. Et aussi de demander les avis des experts : M. Pochard, A. Prost, C. Maroy pour une approche quasi-hexagonale, Eeva Penttilä, Bernard Hugonnier (OCDE) ou Monica Gather-Thurler pour un point de vue plus décalé.

Le Dossier 91 du Café

http://www.cafepedagogique.net/lesdossiers/Pages/91_Metierense[…]

Le dossier en pdf (2 mo)

http://www.cafepedagogique.net/lesdossiers/Documents/pdf/d[…]

L’affichette du dossier (à mettre en salle des profs)

http://www.cafepedagogique.net/lesdossiers/Documents/pdf/doss[…]

Le manuel de survie de F. Muller

“On est en passe de se retrouver dans la situation de la guerre des tranchées, où l’Etat-major prône constamment l’offensive sur de nouveaux fronts, alors que les troupes pourtant à l’esprit patriotique et convaincu, n’ont pas l’équipement adéquat, le repos nécessaire, les armes suffisantes, ni la confiance donnée aux capitaines… A quand les mutineries ? .. Quels seront les “américains” salvateurs ? .” Cette analogie historique sur l’Ecole ouvre “Le manuel de survie”, le nouveau site de François Muller. Appuyant un ouvrage publié aux éditions de L’Etudiant, le site propose un ensemble de fiches pédagogiques précises sans être des recettes. Le site est un manuel de pratiques professionnelles, un outil d’auto-formation; il apporte des éclairages courts et clairs sur de nombreux aspects du métier. Par exemple, une fiche nous aide à comprendre ce qui se passe quand deux élèves se battent dans la classe et à déminer le terrain. Une autre nous invite à observer la classe pour varier nos démarches (et au passage mieux se connaître soi-même). D’autres pages expliquent comment négocier un contrat d’étude, faciliter l’initiative, donner un conseil, utiliser un manuel. Toutes sont utiles et apprennent ce qui est indispensable à un enseignant sans être forcément transmis en formation. Un site qui n’est sans doute pas à parcourir à toute vitesse mais qui invite au détour, à la découverte et au “revenez-y”..

http://francois.muller.free.fr/manuel/index.htm

Réussir ses débuts d’enseignant

“N’oubliez pas que le métier s’apprend tous les jours et qu’un échec de la veille prépare la réussite du lendemain”. Voilà un des bons conseils que Gérard Lesage adresse aux enseignants débutants… et peut-être aussi aux autres ! Son guide, “Réussir ses débuts d’enseignant”, part de situations vécues qui font le quotidien des profs : prendre contact avec sa classe à la rentrée, ramasser sa première interrogation, vivre sa première inspection, découvrir ses collègues, échanger avec les parents, etc.

Chacune est abordée très directement par un auteur qui se met en situation de frère aîné. Elle permet de découvrir un nouvel aspect du métier et de l’institution. On appréciera dans cet ouvrage sa grande accessibilité. Pas de grande phrase, G. Lesage parle le langage des profs et sa grande expérience (il a été instit, prof de collège et chef d’établissement) lui permet de donner des conseils de bon sens. L’ouvrage est particulièrement utile à un moment où, du fait d’un fort taux de renouvellement, la transmission d’un certain savoir professionnel peine à se faire. Il reste encore quelques semaines pour le lire avant la rentrée !

Gérard Lesage, Réussir ses débuts d’enseignant, Grenoble, CRDP, 2006, 310 pages.

Guide du professeur en collège et en lycées

“Quelles sont les bonnes questions à se poser à la rentrée dans un nouvel établissement ? Quels sont les repères, les outils, les ressources pour conduire la classe ? Comment gérer l’hétérogénéité des élèves ? Comment travailler en équipe ? ” Le “Guide du professeur” est l’oeuvre de trois formateurs en IUFM. De façon très méthodique ils abordent les différentes fonctions dans un établissement scolaire, son fonctionnement, le travail pédagogique etc.

Mais l’ouvrage va plus loin. Il met l’accent sur les relations entre enseignants et élèves. Comment créer un climat constructif avec la classe ? Quel style pédagogique adopter ? Comment suivre une classe ? Comment aider les élèves en difficulté ? Comment organiser une sortie ? Comment mener IDD ou TPE ? Il insiste aussi sur la psychologie des groupes et des élèves et réfléchit sur les transgressions et les réponses à y apporter.

Pour chacune de ces questions, le Guide part de témoignages et de situations précises décrites et analysées. Il propose aussi de petits exercices qui font réfléchir sur les pratiques. Tout cela fait du Guide un ouvrage très complet qui s’adresse à tous les enseignants, débutants ou chevronnés.

B. Jouin, R. Lépineux, S. Montagnat, Guide du professeur en collège et en lycées, Paris, Hachette Education, 2005, 304 pages.

Enseigner aujourd’hui dans la voie professionnelle

Daniel Cortés-Torréa est chargé de formation de formation au rectorat de Bordeaux. Son ouvrage vise à aider les enseignants et les candidats aux concours à enseigner dans les filières professionnelles.

L’ouvrage comprend trois parties. La première fait réfléchir à ce qu’est apprendre, particulièrement en L.P. L’auteur, qui a une longue expérience du public des L.P., en dégage les spécificités pour élaborer le concept d’andragogie. La seconde partie vise à aider le professeur à organiser son enseignement. Que doit-on enseigner ? Que doit-on évaluer ? Il montre comment élaborer ses cours, sa progression à partir des instructions officielles. La dernière partie est une véritable méthodologie de l’enseignement en L.P. : comment enseigner ? Comment évaluer ? Comment gérer les relations dans la classe ?

Dans cette partie l’auteur puise dans son expérience ce qui nous ramène parfois un peu en arrière. Plutôt qu’une fiche sur l’utilisation du rétro projecteur, on aurait aimé par exemple une aide à l’intégration des Tice dans l’enseignement. Faut-il aussi insister sur le cours magistral en L.P. ?

Mais il faut aussi souligner les véritables points forts de cet ouvrage. Léger (144 pages) il est parfaitement accessible aux stagiaires et enseignants. Daniel Cortés-Torréa l’a imaginé comme une suite de fiches pratiques, claires, lisibles, sans tomber dans la fonctionnalisme.

Ainsi les enseignants y puiseront de très nombreuses fiches pratiques parfaitement adaptées à l’enseignement professionnel. Par exemple des fiches de suivi et de compte-rendu des séquences en entreprise qui aideront à mieux articuler la liaison école – entreprise (toujours à la fois délicate et centrale en L.P.) et à définir une véritable pédagogie de l’alternance. Les fiches d’évaluation, de suivi individuel, par exemple, les réflexions sur l’élaboration d’une charte de la vie relationnelle en classe seront très utiles aux nouveaux enseignants.

Daniel Cortés-Torréa, Concepts, méthodes, outils pour enseigner aujourd’hui dans la voie professionnelle. Fiches-conseils pour l’enseignant, Casteilla, Paris, 2007, 144 pages.

Présentation éditeur

http://www.casteilla.fr/index.php?art=761&th=6

Apprendre à apprendre

“Apprendre n’est pas ce qu’on croit ! Apprendre n’est pas seulement mémoriser par cœur. L’important pour apprendre est d’abord de comprendre. Quand on veut apprendre vraiment, la mémorisation, si elle est nécessaire reste insuffisante. Il faut aussi pouvoir mobiliser son savoir. C’est quand on réutilise ses connaissances dans des situations différentes que l’on apprend vraiment”. Paradoxe des paradoxes, l’Ecole n’apprend que trop rarement à apprendre efficacement. Ce petit livre d’André Giordan et Jérôme Saltet est donc tout à fait bienvenu.

A partir d’exemples concrets, il aborde des bases souvent négligées et causes d’échec. Ainsi il invite à découvrir son profil d’apprentissage, à travailler le désir d’apprendre, à faire fonctionner sa mémoire, à construire un conceptogramme et à savoir rédiger. Tout cela sans négliger les baes physiques de la réussite : s’organiser, mettre en ordre son corps.

Les deux auteurs avaient publié “Coach College” un ouvrage dont le Café a rendu compte. Ce livre en reprend l’essentiel en moins de 100 pages et pour deux euros seulement ! C’est sans doute un des livres à présenter aux élèves et aux parents lors de la réunion de rentrée.

André Giordan et Jérôme Saltet, Apprendre à apprendre, Paris, Librio éditeur, 2007, 96 pages, 2 euros.

Présentation

http://www.ldes.unige.ch/publi/i_livres.htm?Impression#pourquoiApp

Sur Coach College

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2006/12/inde[…]

Sur le site du Café