Print Friendly, PDF & Email

Le Mouvement contre la constante macabre, animé par André Antibi, organise son colloque annuel le 21 juin à Paris, en partenariat avec le Café pédagogique.

Au programme deux tables rondes. La première sur “constante macabre et inégalités sociales” avec Bruno Julliard, JP Delahaye, conseiller spécial de V Peillon, Isabelle This Saint Jean, vice-présidente de la région Ile de France et Henriette Zoughebi, vice présidente en charge des lycées. Une seconde table ronde portra sur l’évaluation par contrat de confiance, le dispositif porté par André Antibi, avec Corinne Croc, professeur de français, Jean Fabre, IG, Jacques Grosperrin, député UMP auteur d’un rapport sur le socle commun, Gérard Lauton, université de Créteil, et Philippe Roederer, IEN. Toute l’après-midi, des ateliers réuniront les congressistes autour de secteurs précis comme le primaire ou le secondaire.

Depuis 2003, le MCLCM milite pour changer les modes d’évaluation et lutter contre la tradition qui veut que les enseignants mettent toujours un certain pourcentage de mauvaises notes.

Le programme