Print Friendly, PDF & Email

Présenté le 20 juin 2012, le rapport de la mission d’information sur le métier d’enseignant évoque la souffrance des enseignants. Il préconise une réforme de la masterisation et une refondation de l’école basée sur des valeurs démocratiques.

“L’épuisement professionnel et les problèmes de santé graves d’une partie des enseignants sont des symptômes d’une crise du travail enseignant… La souffrance individuelle au travail doit être interprétée plus profondément comme une manifestation d’une déstabilisation structurelle et collective du métier. A côté de situations extrêmes caractérisées et prises en charge par la médecine, il convient d’aborder, sans complaisance et objectivement, ce que Françoise Lantheaume (Université Lyon II) a appelé « la souffrance ordinaire » des enseignants”. Cette formule, Brigitte Gonthier-Maurin, sénatrice communiste, rapporteure de la Mission d’information sur le métier d’enseignant, la prend pleinement à son compte.

Lire l’article