Print Friendly, PDF & Email

Alors que le principal syndicat de personnels de direction demande aux députés une modification de la loi Evin pour autoriser des coins fumeurs dans les lycées et éviter les attroupements à la porte des lycées, 75 organisations invitent le gouvernement à ne rien céder.

Elles rappellent les bons chiffres de l’enquête ESPAD pour demander d’aller plus loin sur cette voie. ” Ces chiffres encourageants ne doivent pas nous inciter à baisser la garde mais, bien au contraire, à amplifier l’effort pour arriver, enfin, aux premières générations sans tabac. En effet, le tabac étant le seul produit qui tue prématurément un fidèle consommateur sur deux, les jeunes sont la cible prioritaire de l’industrie du tabac. Les protéger contre l’entrée dans cette dépendance mortifère doit être notre constante obsession”.

” Si des voyageurs dans un vol transatlantique peuvent rester 8 à 10 h sans fumer, il est possible d’aider nos lycéens à maîtriser, voire à se libérer de leur consommation de tabac. Les responsables d’établissements scolaires doivent être accompagnés afin qu’ils puissent conjuguer sécurité physique et sécurité sanitaire de leurs élèves”.

L’appel des 75

Le Snpden et le ministère

Le Snpden fait le 17