Print Friendly, PDF & Email

La moitié des filières du bac gestion administration doivent fermer et le bac lui même doit être redéfini. Ce travail arrive à sa fin et le CSE du 21 novembre a examiné la réforme proposée par le ministère. Le Snuep Fsu souligne des points positifs comme le retour de la comptabilité et l’abandon de l’évaluation au fil de l’eau. D’autres points alertent le syndicat comme l’élargissement de la polyvalence de ce bac. Non seulement cela pose problème aux enseignants mais aussi cela dévalorise le diplôme. ” Rien n’est proposé pour améliorer la possibilité d’une poursuite d’études dans le supérieur. Pire, regroupées en blocs incluant parfois des parties dévolues aux enseignements généraux, les compétences du R.A.P. sont globalement plus orientées pour une insertion professionnelle immédiate au détriment d’une ouverture vers l’enseignement supérieur. De plus, ce référentiel fait clairement allusion à une utilisation de diverses colorations qui va en plus accroître considérablement la charge de travail des équipes enseignant·es et générer une concurrence et un déséquilibre entre les formations proposées dans les différents établissements”, écrit le Snuep Fsu.

Communiqué

Une manif contre la malédiction

Déjà en 2014