Print Friendly, PDF & Email

Ce n’est pas seulement “la confusion de la politique suivie face à la poursuite de la crise sanitaire” que vise une intersyndicale réunissant la Fsu, la Cgt, FO et Sud. Mais globalement le manque de moyens alors que l’école est menacée par la pandémie. ” Alors que cette rentrée aurait nécessité la mise en place d’un plan d’urgence et la création massive de postes pour l’éducation dans un contexte qui a rendu plus compliquée la progression des apprentissages, le ministère poursuit une politique qui va à rebours des besoins du service public”, écrit l’intersyndicale qui réclame des postes d’enseignants, de CPE, AED, AESH, PsyEN et Rased. “Encore une fois, le ministre est dans le déni de réalité en refusant de prendre les mesures nécessaires. Cette absence d’anticipation et de prise de décisions est irresponsable au regard des enjeux de gestion et de sortie de crise”. L’intersyndicale appelle à la grève le jeudi 23 septembre.

L’appel