Print Friendly, PDF & Email

Intervenant devant la Commission des affaires sociales du Sénat le 8 décembre, Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique Covid, a pris ses distances avec la gestion de la crise sanitaire par l’Education nationale. “On demande depuis longtemps un dépistage systématique des enfants”, a t-il rappelé. “Pour l’instant l’éducation nationale souhaite rester à un dépistage sélectif”, a t-il déclaré. Selon lui, la préconisation du conseil scientifique n’a pas été appliquée “pour des raisons propres à l’éducation nationale”. Alors que JM Blanquer adit le 7 décembre qu’il “ne devrait pas y avoir, pour la rentrée de janvier, de changement notable”, JF Delfraissy estime qu’on “ira peut-être vers un dépistage systématique en janvier compte tenu de ce qui était prévisible, c’est à dire l’explosion de l’épidémie”. JF Delfraissy a fait le point sur la 5ème vague. “On va de nouveau souffrir” a t-il prévenu avec des situations difficiles dans certaines régions cet hiver. Derrière cette vague arrive une autre vague liée au variant Omicron. Selon JF Delfraissy le variant a un niveau de transmission plus élevé et touche davantage les enfants, ce qui pose en d’autres termes la question de leur vaccination. Le conseil scientifique souhaite qu’elle ne soit pas obligatoire et ne fasse pas l’objet d’un passe sanitaire enfant. Selon lui, il y aura une diminution de l’efficacité des vaccins avec Omicron de l’ordre de 30 à 50%. Des rappels réguliers pourraient devenir nécessaires.