Print Friendly, PDF & Email

Interrogé sur Franceinfo le 16 décembre, le ministre de l’éducation nationale a redit que “le milieu scolaire n’est pas un milieu de contamination particulière”. Repousser la rentrée de janvier “reste un outil possible mais n’est pas aujourd’hui une hypothèse privilégiée”. Il ne croit pas non plus dans un changement du protocole à la rentrée : “je reste serein avec ce protocole renforcé”. Si pour le scolaire il n’y aura pas de passe sanitaire car “l’école est un lieu ouvert à tous”, pour le périscolaire “ce n’est pas inimaginable” a dit le ministre.