Print Friendly, PDF & Email

Par François Jarraud

LE FAIT DU JOUR

Primaire : 1 500 classes en moins à la rentrée…

ÉDITORIAL

A chacun son oasis. »

LE SYSTEME

Salaire : C’est le gel l Europe Ecologie organise une convention de l’éducation l L’enseignement catholique touché par les suppressions de postes l Agrégation italien et maths l Etats -Unis : La paye au mérite s’installe en Ohio l Durant les vacances.

L’ÉLÈVE

Le Monde des ados l Le bilan alarmant de la Défenseure des enfants.

LA CLASSE

Harcèlement : Pour H Montagnier, une diversion des vrais problèmes de l’éducation nationale l Participez au 4ème Forum des enseignants innovants ! (derniers jours)!

PARTENAIRES

Journée d’étude Didactique des langues et théâtre l Tout sur les métiers de l’éducation à l’UPEC.

LA RECHERCHE

Le programme de la DEPP l Le sport l’après midi…

CITOYENNETE

La ségrégation des immigrés en France : état des lieux

LES DISCIPLINES

Bac 2012 : Epreuve d’enseignement scientifique en ES et L l Programme de langues antiques en terminale l Rencontre avec Lise Breton l FICH’EPS.

Primaire : 1 500 classes en moins à la rentrée

Le gouvernement avait repoussé les annonces de fermetures à l’après-cantonales. On sait maintenant pourquoi. Pour la première fois les suppressions de postes vont se traduire par des suppressions massives de classes.

Alors que le nombre d’élèves dans le primaire va augmenter à la rentrée (+ 5000), alors que nombre d’élèves par classe est nettement plus important en France que chez nos voisins, le gouvernement devrait fermer 1500 classes dans le primaire à la rentrée. C’est ce qu’affirme le Snuipp selon les remontées des CDEN qui ont déjà eu lieu. Le Snuipp confirme ce que le Café a publié ces jours derniers mais des interrogations restent encore sur la répartition de ces fermetures.

Selon le Snuipp, il y aura 8 967 enseignants en moins à la rentrée au primaire en prenant en compte la résorption de 5 600 enseignants en surnombre (mais qui ont été bien utiles cette année !) et 3 367 postes devant élèves. Selon le relevé du Snuipp portant sur 75 départements, 1 368 classes seront fermées dont un tiers en maternelle. La scolarisation des enfants à deux ans devrait être fortement touchée. Ensuite ce sont les formateurs de langues qui disparaissent avec 365 postes supprimés. Le ministère rappelle qu’un certificat de langue est demandé aux nouveaux enseignants ce qui, évidemment, ne règle pas la question pour les autres. Les Rased et l’enseignement spécialisé perdent 291 postes. Ensuite viennent les professeurs remplaçants avec 176 postes supprimés et les formateurs(114 postes). Le Café avait signalé récemment le cas des Rased et des formateurs. Le suppression des maitres en surnombre affectera d’ailleurs également la formation des enseignants car ils ont permis cette année d’offrir presque trimestre de formation professionnelle aux nouveaux enseignants. L’année prochaine le problème se pose dans des conditions aggravées.

Pour le gouvernement, la situation n’est pas perçue comme inquiétante. Luc Chatel multiplie au parlement les déclarations qui minimisent l’impact des difficultés. Et le secrétaire d’Etat à la fonction publique, Georges Tron a indiqué le 24 avril « on peut encore réduire le nombre de fonctionnaires » en confirmant le maintien de cette politique en 2012 et 2013.

Pour le Snuipp « le ministère doit revenir sur ces mesures budgétaires ». C’est aussi ce que demandent les parents de la Fcpe et l’association des maires ruraux. Sur le plan de la gestion, il faut rappeler qu’il y a 245 000 classes du primaire. Et qu’une fermeture en vaut une autre. Mais dans la réalité de ce que vivent les français, il en va autrement. Par exemple, un poste d’enseignant spécialisé en moins ne se remplace pas quand votre enfant a des difficultés scolaires graves. La suppression de la scolarisation a deux ans a un impact financier majeur sur les jeunes couples. En zone rurale, une école qui ferme a un effet global sur le village.

Communiqué Snuipp

Les Rased premières victimes des suppressions de postes dans le primaire ? Ou les maîtres formateurs ?

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

L’Éditorial de François Jarraud

A chacun son oasis

L’actualité de l’Ecole se lit dans le Café mensuel d’avril que nous publions aujourd’hui. Pour l’Ecole, la traversée du désert continue avec l’assèchement de ses moyens. Chacun cherche son oasis…

C’est comme un mauvais rêve. Chaque jour davantage l’Ecole semble s’enfoncer dans ses contradictions et ses difficultés. L’actualité de ce mois d’avril en témoigne. Un rapport officiel confirme les écueils d’une formation des enseignants inadaptée et insuffisante sans qu’on ait la certitude que le ministre veuille et puisse changer les choses. Les suppressions de postes occultent toute perspective de réforme réelle du système. Alors chacun cherche son oasis.

Pour Luc Chatel on voit bien que son champ d’action se rétrécit. Il avait cru laisser attaché à son nom à un plan TICE dans l’Ecole qui finalement est réduit à pas grand chose. Son plan en faveur des langues rencontre le même problème. La commission mise en place ne peut pas remplacer les centaines de postes supprimés. L’oasis de Luc Chatel semble se rétrécir à la lutte contre le harcèlement scolaire et un festival de philo à monter à Langres. Sous la lorgnette de Bercy, le royaume de la rue de Grenelle semble rejoindre celui de Lilliput…

Pour les enseignants, l’oasis c’est le salle de classe. Et ce numéro ne manque pas de montrer que l’énergie et l’inventivité y souffle encore. Vous le verrez dans chaque discipline. Au sommaire du Café mensuel d’avril vous trouverez par exemple un dossier sur les jeux sérieux. Vous verrez également comment les enseignants s’emparent d’eTwinning, comment ils utilisent les ENT. Ou encore comment ils se servent des réseaux sociaux aussi bien au primaire (Twitter pour apprendre à lire) qu’au secondaire (Facebook en français).

Parce que pour traverser le désert c’est le réseau, pardon, la caravane qui sauve…

Le sommaire du Café mensuel d’avril

Revenir au sommaire

Salaire : C’est le gel

En 2011, à nouveau les salaires des enseignants vont diminuer de facto. Le gouvernement a annoncé son intention de geler les salaires pour la seconde année, malgré le redémarrage de l’inflation.

«  En refusant d’augmenter la valeur du point d‘indice », affirme la FSU, « le slogan « travailler plus pour gagner plus » se traduit désormais par l’invitation à « travailler plus pour ne pas gagner moins » ». La FSU relève une perte de pouvoir d’achat de 9% depuis 200 et affirme que  » le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux il ne permet pas la revalorisation des fonctionnaires pourtant promises par le Président « . Le syndicat «  demande au gouvernement d’ouvrir rapidement de réelles négociations permettant des mesures de revalorisation du point d’indice et le rattrapage des pertes subies jusqu’ici ».

Le Se-Unsa relève que «  alors que le Président de la République semble redécouvrir les problèmes du pouvoir d’achat pour les salariés, face à l’avalanche d’augmentations qui touche les familles (gaz, électricité, carburants, produits alimentaires…) il exclut du débat tous les fonctionnaires. C’est inacceptable ! »

L’Etat taxe les futurs enseignants. Tout cela n’empêche pas l’Etat de faire payer les étudiants préparant les concours d’enseignant. Un arrêté publié au B.O. du 21 avril fixe à 100 euros le droit d’inscription au diplôme de compétences en langues que les futurs professeurs des écoles doivent détenir. Augmenter le coût des études pour devenir enseignant (avec la masterisation et maintenant cette taxe) et diminuer el salaire réel joue peut-être sur les difficultés de recrutement constatées aux concours.

Communiqué

Au B.O.

Europe Ecologie organise une convention de l’éducation

Le samedi 7 mai, 90 organisations du monde de l’éducation sont invitées par Europe Ecologie pour débattre des ses propositions sur l’éducation. La journée suivante, Europe Ecologie finalisera l’écriture du projet Europe Ecologie « à la lumière des propositions avancées la veille par nos deux cents invités ».

Le 7 mai, 4 tables rondes aborderont les thèmes de « l’éduquer à », « apprendre tout au long de la vie », « les acteurs de l’éducation » et « évaluation et pilotage ». Parmi les intervenants notons Philippe Meirieu, Alain Thirel et Olivier Masson.

Europe Ecologie vient de prendre position sur le débat « sur la laïcité » en dénonçant une « chasse aux sorcières » menée par Sarkozy et Chatel. «  Nous refusons cette logique de stigmatisation et de mise au ban de la communauté éducative d’une partie des parents, les mamans portant le foulard, stigmatisation qui les disqualifie aux yeux de leurs enfants et les désigne comme parents indignes de la confiance de l’institution scolaire. Nous refusons l’instrumentalisation de la laïcité au profit d’une logique de guerre contre une religion, l’Islam, et rappelons avec force que la laïcité garantit l’exercice des libertés individuelles en affirmant la neutralité des services publics et de leurs agents mais en aucun cas celle de leurs usagers, fussent-ils volontaires pour accompagner des enfants lors de sorties scolaires ».

Le programme

Communiqué

L’enseignement catholique touché par les suppressions de postes

C’est un « avertissement solennel » que le Comité National de l’Enseignement Catholique a publié le 18 avril. Le CNEC « constate les difficultés insurmontables créées par le nombre très élevé de suppressions d’emplois dans l’enseignement privé alors même qu’il ne dispose d’aucun surnombre et que tous les maîtres sont devant élèves. Ces difficultés touchent les établissements en zone à faible démographie au risque de faire disparaitre le maillage territorial, les établissements en zone fortement peuplée avec des classes chargées en effectifs, et même les établissements ouverts en zone sensible au titre du plan « Espoir-banlieues ››.

L’enseignement catholique doit rendre environ 1 500 emplois à la rentrée. Dès septembre le secrétaire général de l’enseignement catholique, Eric de Labarre, avait sonné l’alarme. L’effort demandé pour la période 2011-2013 « n’est pas raisonnable », disait-il.  » Il n’est pas absorbable sauf à remettre en cause l’offre de formations ou l’aménagement du territoire ». Le secrétaire général avançait le chiffre d’un millier d’écoles fermées, d’une centaine de collèges ainsi qu’environ 70 lycées.

Dans le communiqué du 18 avril, le CNEC recommande aux établissements  » de travailler dès maintenant à la préparation de la rentrée 2012 en indiquant l’incompressible » et adresse « un avertissement solennel aux pouvoirs publics de la volonté unanime des partenaires de l’Enseignement Catholique de faire respecter la loi Debré et le contrat d’association ».

Le 20 avril, Luc Chatel a répondu en invitant l’enseignement catholique à prendre sa part des suppressions de postes. Il a indiqué qu’il avait ramené ces suppressions de 3 200 à 1 533 en tenant compte des spécificités de l’enseignement catholique.

Communiqué CNEC

Dans L’Expresso de septembre 2010

Article du Point

Agrégation italien et maths

Le B.O. du 21 avril définit le programme des agrégation externe en italien et maths. Reconduction du programme 2011 en maths.

Au B.O.

Etats -Unis : La paye au mérite s’installe en Ohio

La nouvelle loi adoptée par la majorité républicaine de l’Ohio va-t-elle devenir la loi commune aux Etats-Unis ? En pleine campagne contre les « mauvais profs » alors que les districts scolaires sont amenés à réduire leurs dépenses, l’avenir de cette mesure semble acquis.

En Ohio, les enseignants ont vu leur droit de grève réduit. En même temps, le système d’avancement par ancienneté est supprimé. L’avancement se fera au mérite, selon les résultats des élèves. Il reste évidemment à définir les critères d’évaluation. Les sydnicats font observer que bien d ‘autres faits que les enseignants agissent sur les résultats des élèves. Et que baisser les salaires jouera sur le recrutement.

Article d’Education Week

Dans l’Expresso du 8 avril

Sur la paye au mérite

Durant les vacances…

Les articles les plus lus cette semaine dans L’Expresso :

Formation des enseignants : « La situation actuelle semble la pire » affirme le rapport Jolion

Quels curriculums pour l’Ecole demande la Revue de Sèvres…

Le guide du bac et du brevet

Les jeux sérieux ont-ils un avenir à l’Ecole

De Nantes à Toulouse, Freinet fait le plein

Les sujets du bac 2011 sont sur Internet

Chut ! Le journal d’un directeur

La nouvelle exposition Arthus Bertrand : Des posters pour protéger la forêt

Revenir au sommaire

Le Monde des ados

Qui sont les adolescents ? Quelles sont leurs pratiques culturelles et comment évoluent-elles ? Le numéro de mai de Sciences Humaines analyse les résultats d’une étude menée par des sociologues auprès de 4000 adolescents de 11 à 17 ans. Les réusltats méritent d’être connus des enseignants.

Selon cette enquête, les jeunes passent par quatre univers culturels différents du CM2 à la terminale. Avec des tendances fortes : le déclin de la lecture et l’entrée fracassante des écrans. De 11 à 17 ans, lire de slivres au quotidien passe de 40 à 10% des jeunes. Si le livre est encore présent dans l’univers des jeunes de 11 ans, il devient ultra minoritaire dès 13 ans où les pratiques culturelles sont tournées vers la TV, la musique, la radio et l’ordinateur. A 17 ans, seuls l’ordinateur et la musique règnent en maîtres. Mais les études montrent aussi l’importance des usages créatifs de l’ordinateur. Le magazine montre aussi la persistance d’univers séparés entre filles et garçons. Il reste maintenant à transcrire ces informations de façon efficace pour les pratiques scolaires…

Sciences Humaines , mai 2011, « Le monde des ados »

Le sommaire

Le bilan alarmant de la Défenseure des enfants

Le bilan annuel de la Défenseure des enfants montre la dégradation du respect des droits des enfants en France depuis 2004. Alors que son statut vient d’être changé, passant d’autorité indépendante à un simple adjoint du défenseur des droits, la défenseure des enfants, Dominique Versini publie un bilan qui montre la dégradation des droits des enfants en France.

Elle dénonce le désintérêt gouvernemental pour la lutte contre la pauvreté des enfants, par exemple en développant el logement social. Mais c’est dans le domaine des droits et libertés que le bilan est le plus sombre. «  Force est de constater que les pouvoirs publics ont rejeté toutes les recommandations de la Défenseure des enfants qui pouvaient être un frein aux objectifs de réformes restrictives dans les domaines régaliens (immigration, justice des mineurs) », écrit-elle. Elle souligne que «  trop d’enfants vivant dans des familles en situation irrégulière se trouvent confrontés à l’arrestation de leurs parents avant d’être conduits en centres de rétention administrative ce qui les prive de l’école, de leurs liens sociaux et génère de nombreux traumatismes psychologiques ». Pour les enfants Roms, «  non seulement il n’y a pas eu d’amélioration sensible, mais que la dégradation de la situation de ces enfants s’est accentuée ».

Réduction des libertés. La défenseure fait aussi une analyse négative de l’évolution législative sur la justice des mineurs. «  Les conséquences de la dernière loi sur l’immigration, l’intégration et la nationalité votée le 14 avril au Sénat (en attente de la commission paritaire) risquent d’aggraver les manquements aux respect des droits fondamentaux constatés pour nombre d’enfants étrangers » écrit la défenseure qui donne en exemple l’allongement des séjours en centres de rétention. Elle soluligne aussi « les reculs répétés dela justice des mnieurs notamment pour les adolescents… Une évolution significative a lieu depuis 2004 tendant à durcir la justice pénale applicable aux enfants délinquants ».

En conclusion elle dénonce «  un renoncement à investir dans la prévention, une volonté de pénaliser les parents sans les accompagner dans leur rôle éducatif, autant de choix politiciens qui ne peuvent à terme qu’entraîner une augmentation de la récidive. Elle s’inscrit très clairement dans une tentative d’éloignement des engagements internationaux de la France en matière de justice pénale des mineurs ».

La Défenseure des enfants

Revenir au sommaire

Harcèlement : Pour H Montagnier, une diversion des vrais problèmes de l’éducation nationale

ans une tribune accordée au Café, Hubert Montagner, ancien Directeur de l’Unité “Enfance Inadaptée” de l’INSERM, considère que l’intérêt manifesté par l’Education Nationale envers le harcèlement à l’école relève de la diversion. Selon lui, la « promotion » que connaît ce sujet ne peut pas s’appuyer sur la littérature scientifique dans ce domaine, et elle détourne l’attention des problèmes que connaissent l’institution et la société, et dont les politiques devraient s’emparer.

Lisez la tribune

Debarbieux : Il est temps de déidéologiser el débat

Participez au 4ème Forum des enseignants innovants ! (derniers jours)

Le 30 avril il sera trop tard. Il ne vous reste plus que quelques jours pour être invité à Lyon pour présenter votre projet et rejoindre la communauté des enseignants innovants.

Le Forum des enseignants innovants et de l’innovation éducative (FEIIE) est un événement soutenu par le Ministère de l’éducation nationale et organisé par le Café et les principales associations de l’Ecole. Organisé par le Café pédagogique en partenariat avec les principales associations professionnelles ((Afef, Ageem, APBG, APCEG, APHG,APLV, APSES, Assetec, Clionautes, Cyber Langues, Projetice, Udppc, Usep), et des partenaires de l’Ecole (Ecoles Internet, Ligue de l’enseignement, Jeunesse au Plein Air), le Forum invitera, à Lyon les 20 et 21 mai, 100 enseignants sélectionnés sur la qualité de leur projet pédagogique.

Qui peut participer : les enseignants en poste dans un établissement public ou privé sous contrat ainsi que les associations complémentaires de l’école.

Que devez vous faire : Vous êtes enseignant ou association complémentaire de l’école ? Vous avez mené un projet éducatif intéressant ? Il vous suffit de remplir le formulaire en ligne sur www.forum-lyon2011.net avant le 30 avril. La participation au concours est gratuite. Si votre projet est retenu, vous êtes défrayé de vos frais de transport et pris en charge les 20 et 21 mai à Lyon.

Pourquoi participer au Forum ?

– pour faire reconnaître votre travail et permettre à tous de bénéficier de votre expérience

– pour ne pas manquer le SEUL rendez-vous national de l’innovation pédagogique français

– pour sortir de l’isolement et faire partie de la communauté des enseignants innovants

– pour participer durant deux jours à un événement où on rencontre des collègues inoubliables

– pour avoir une vision de ce qui se fait de nouveau dans toutes les disciplines au primaire et au secondaire

– pour soutenir l’innovation pédagogique à un moment où ce n’est pas superflu… Venez rejoindre la communauté des enseignants innovants !

Faites connaître votre projet et participez au Forum

Redécouvrir le Forum de Dax en 2010

Revenir au sommaire

Journée d’étude Didactique des langues et théâtre

« Penser la place des oeuvres littéraires dans une perspective interculturelle de l’apprentissage des langues nous invite à interroger la définition que l’École donne de la littérature ». L’UPEC organise le 6 mai une « journée didactique des langues et théâtre ». La journée sera l’occasion de découvrir des expériences théâtrales en classe au collège et au lycée dans le cadre de l’enseignement de slangues.

Le programme

Tout sur les métiers de l’éducation à l’UPEC

L’Université Paris Est Créteil Val de Marne (UPEC) organise une réunion d’information sur les différentes préparations aux des métiers de l’enseignement et de l’éducation samedi 14 mai de 9h30 à 12h 30 dans les locaux de l’IAE sur le Site du mail de Mèches ( métro ligne 8 Créteil Université)

Au programme 4 tables rondes animées avec les enseignants et formateurs de l’IUFM et les responsables pédagogiques des masters sur la préparation au professorat des écoles et aux concours du secondaire (Capes, Capet, CAPLP, capes de professeur documentaliste et CPE).

En savoir plus

Vous aussi, devenez établissement partenaire du Café pédagogique !

Le Café propose aux établissements de devenir partenaires du Café. Directeurs, chefs d’établissement, en devenant partenaire vous bénéficiez d’une lettre d’information exclusive et de la mise en valeur de vos événements. Documentalistes vous recevrez de nouveaux services pour votre CDI. Découvrez notre nouvelle offre strictement réservée aux établissements d’enseignement.

L’offre établissements

Revenir au sommaire

Le programme de la DEPP

Le ministère publie une note de service qui décrit le programme de travail de la DEPP, la direction de la recherche du ministère. Outre ses livraisons habituelles, le programme invite la DEPP des tâches nouvelles. Ainsi la DEPP continuera à travailler sur les évaluations nationales de CM2 et CE1. Elle travaillera sur les enseignants et notamment sur « la mise en regard de la performance scolaire et des équipes éducatives  » au second degré. Elle mettra au point des indicateurs des collèges , du même modèle que les indicateurs des lycées qui viennent d’être publiés. Plusieurs de ces commandes ne manqueront pas de susciter des inquiétudes…

La note

Le sport l’après midi

Cours le matin, sport l’après-midi : qu’en penser , interroge le Se-Unsa dans un dossier présenté dans L’enseignant d’avril. Interrogeant des profs d’EPS, le Se-Unsa se construit une représentation du nouveau dispositif ministériel. « Tantot positives, tantôt négatives, ces expériences apportent plus une vitrine aux établissements que de réelles transformations », écrit le Se-unsa. Le syndicat s’oppose à l’expérimentation imposée. Il craint aussi à un abaissement du métier de prof d’EPS.

Dans L’enseignant

Revenir au sommaire

La ségrégation des immigrés en France : état des lieux

Chacun sait que certaines populations sont fortement concentrées dans certains quartiers, qu’il s’agisse des plus riches ou des plus pauvres. On parle souvent de quartiers « huppés » ou de « ghettos ». Qu’en est-il exactement dans le cas des populations d’origine immigrée ? Jean-Louis Pan Ké Shon, de l’Institut national d’études démographiques (Ined), brosse un tableau de la ségrégation et de son évolution en France en s’appuyant sur les différentes sources disponibles, notamment l’enquête Trajectoires et origines (TeO) effectuée en 2008 par l’Ined et l’Insee.

En France, les immigrés originaires du Maghreb, d’Afrique subsaharienne, de Turquie et d’Asie sont plus concentrés dans certains quartiers ou certaines communes que les autres immigrés. Cette ségrégation s’accentue entre 1990 et 1999 chez les Turcs, les Algériens et les Marocains, mais reste stable chez les immigrés d’Afrique subsaharienne et recule chez ceux originaires de Tunisie. La ségrégation a beau être importante et progresser, il n’existe pas de véritables « ghettos », estime l’INED. Les immigrés non européens ne forment la majorité de la population dans aucune des communes d’Île-de-France par exemple, et avec un découpage plus fin, en quartiers de 5 000 habitants, moins de 5 % d’entre eux sont majoritaires dans leur quartier.

Comme le montre l’enquête Trajectoires et origines (TeO), 42 % des immigrés d’Afrique subsaharienne, du Maghreb et de Turquie se situent dans les 10 % des quartiers où le taux de chômage est le plus élevé, et constituent 28 % de la population des « quartiers sensibles ». Les fils et filles de ces immigrés sont toutefois moins concentrés dans les quartiers défavorisés, montrant ainsi une dynamique d’intégration résidentielle.

Population & Sociétés n° 477 intitulé “ La ségrégation des immigrés en France : état des lieux”.

Revenir au sommaire

Bac 2012 : Epreuve d’enseignement scientifique en ES et L

Une note publié eau BO fixe les épreuves anticipées d’enseignement scientifique en 1ère ES et L à partir de 2012. Il s’agit d’uen épreuve écrite d’une heure 30. «  L’épreuve permet d’évaluer les connaissances des candidats, leur capacité à les utiliser en situation, ainsi que leur capacité à exploiter des documents et à argumenter. La mobilisation des connaissances et la mise en œuvre d’un raisonnement critique reposent sur des questions scientifiques en relation avec la vie courante ou avec une question sociétale.

L’épreuve comprend trois parties. Deux parties ne peuvent pas concerner le même thème ».

Au B.O.

Programme de langues antiques en terminale

Le B.O. du 21 avril publie une note définissant le sprogramme de terminale de langues et cultures antiques. En latin Virgile les Buccoliques, en grec Euripide, Hécube.

Le programme

Rencontre avec Lise Breton

Rencontre avec Lise Bretons, la documentaliste généreuse qui se cache derrière le blog « Mes docs de doc », un blog pédagogique de partage d’idée, de séances, de fiches de travail et de réflexions. Nous l’avons questionnée pour savoir ce qui l’amine et la pousse à faire ce blog.

Lisez dans le Café mensuel d’avril

FICH’EPS

Une caméra, un ordinateur, une connexion internet, un problème moteur et le tour est joué ! Fich’EPS propose pour l’enseignant ou pour l’élève une multitude de fiches sous forme de vidéos qui sont autant de réponses aux conduites des élèves. Nicolas Lasman, professeur d’EPS mais également conseiller TICE pour l’académie de Reims a accepté de répondre à nos questions. Un site dont on risque de parler et d’utiliser très souvent

Lisez dans le Café mensuel d’avril

Revenir au sommaire

le Cafe

Les anciens Expresso ?

Voir L’Expresso précédent

Les archives complètes de L’Expresso

L’Expresso directement sur votre site !

Vous nous l’avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L’Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site d’une information quotidienne et leur permettre d’être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l’icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d’aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, « L’Expresso », le flash quotidien d’actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s’abonner

Revenir au sommaire