Print Friendly, PDF & Email

Va-t-on revoir le calendrier des congés et supprimer une des trois zones qui l’organisent ? C’est une des questions posées au Conseil supérieur de l’éducation (CSE) du 23 mars. Autre question importante : la conservation des notes au bac d’une série à l’autre pour lutter contre le décrochage.

Vacances : Une patate chaude transmise au suivant..

“Tout le monde a souligné la qualité du rapport sur le calendrier scolaire”, nous a dit Alexis Torchet, secrétaire national Sgen, à la sortie du CSE du 23 mars. Le rapport présente le débat sur le calendrier scolaire, notamment l’alternance des 7 semaines de cours et 2 semaines de vacances, ainsi que le choix de 2 ou 3 zones. Il enregistre les points de désaccord. La conclusion du ministère c’est que ce dossier est si important qu’il vaut mieux le transmettre au ministre suivant. Il n’y a donc aucun changement de décidé au CSE sur les vacances.

Conservation des notes : Une mesure déjà annoncée dans la circulaire de rentrée

L’idée de la conservation des notes du bac en cas de changement de série dans les voies générale et technologique et en cas de changement de spécialité dans la voie professionnelle durant 5 ans est inscrite dans la circulaire de rentrée qui a été publiée avant même la tenue du CSE.

Le projet de décret étend, à compter de la session 2018 de l’examen des baccalauréats général et technologique, la possibilité pour les candidats qui se présentent dans une autre série, soit dans la même voie, soit dans l’autre voie générale ou technologique, de demander la conservation des notes, selon les modalités prévues par un arrêté. Cet arrêté précise les notes qui peuvent faire l’objet d’une demande de conservation lorsque le candidat change de série.

Le principe retenu est celui de la possibilité de conserver la note d’une épreuve du baccalauréat général ou du baccalauréat technologique dont la nature et le niveau sont similaires dans la série d’origine du candidat et dans la série où il se réinscrit. Dans le cas des épreuves anticipées, il précise que les notes peuvent être conservées quelle que soit leur valeur.

Ces textes visent à faciliter la réinscription des élèves qui ont échoué au bac et à diminuer le nombre de décrocheurs. En 2016 près de 3000 élèves ont bénéficié des dispositions existantes de conservation sur une année. Le texte va les étendre sur 5 ans. Un tableau cadre précisément quelles notes pourront être gardées dans quelles séries. Car c’est toute la question des passages d’une série à une autre qui est posée.

“Les passerelles sont pertinentes pour nous”, nous a dit A Torchet. “Mais cela montre les limites du bac actuel qui est pensé en séries étanches et oblige à des contorsions pour passer d’une voie à une autre”. Le Sgen Cfdt milite pour un bac modulaire.

F Jarraud

La conservation des notes annoncée dans la circulaire de rentrée

Décret conservation des notes au bac de 2015